GMEM Marseille

ven. 10 mai 2019
20h30

Installation


Vernissage

Friche la Belle de Mai – gmem, studio pédagogique

Anne-Laure Pigache, Anne-Julie Rollet

Le bord de la bande

Anne-Laure Pigache, Anne-Julie Rollet — GMEM Marseille
© ALP
Anne-Laure Pigache, Anne-Julie Rollet — GMEM Marseille
© Christophe Lebreton

Ils se nomment « entendeurs de voix », la psychiatrie les nomment « schizophrènes ».

Cette pièce se compose à partir de rencontres et de récits de cet audible intangible que les entendeurs de voix sont seuls à percevoir et à pouvoir décrire. Ils parlent de l’écoute dans tous les sens du terme. La pièce sonore est projetée via les ondes FM sur une quarantaine de petits postes radio, alignés pour constituer un mur de transistors. Le son se déplace à l’intérieur de ce mur en circulant via les différents postes. Seules leurs petites leds rouges ou vertes laissent une trace visuelle de ce déplacement. Qu’est-ce que l’écoute ? Qu’est-ce que l’entente ? Confortablement installé au coeur du dispositif, le public est invité à interroger la frontière subjective entre l’audible et l’inaudible.

INSTALLATION SONORE
DU MAR. 14  AU SAM. 18 MAI — 14h À 18h
Friche la Belle de Mai — gmem, studio pédagogique
Entrée libre

TARIF


Entrée libre

AVEC


Anne-Julie Rollet

Scénographie, Écriture, Tournage sonore, Composition et Montage

Anne-Laure Pigache

Écriture, Tournage sonore

Christophe Lebreton

Réalisation technique (Grame-CNCM de Lyon)

EN PARTENARIAT avec LA friche la belle de mai

Production Les Harmoniques du Néon

Coproduction Grame-CNCM de Lyon et COréam
Avec le soutien de L’Archipel des Utopies, La Drac Auvergne-Rhône-Alpes, La Région Auvergne-Rhône-Alpes, Le Département de l’Isère.

Remerciements à Christophe Lebreton, Pascal Thollet, Christophe Cardoen, Julien Vadet, Jérôme Noetinger, Mat Pogo, Fred Soria, Thomas Bosetti, Fabien Fischer, Delphin, Anne, Danièle Arditi, les membres du Réseau des Entendeurs de Voix de Lyon et Vanessa

Anne-Julie Rollet

Musicienne électroacoustique, Anne-Julie Rollet improvise sur un dispositif composé d’outils numériques et analogiques. Les sources qui composent sa matière musicale sont captées, récupérées ou encore détournées. Issues du réel, de corps sonores ou d’instruments, cette matière est manipulée, frottée, transformée, vrillée, tordue… et projetée.
www.anne-julierollet.com

Anne-Laure Pigache

Œuvrant dans le champ de la poésie sonore, à la croisée du théâtre et de la musique expérimentale, Anne-Laure Pigache s’intéresse particulièrement à l’état d’improvisation et à la qualité de présence que cet état donne aux performeurs. Vocaliste, elle est régulièrement invitée pour des concerts de musiques improvisées et des créations radiophoniques. Depuis 2010, elle explore plus particulièrement la musicalité du langage.  Elle s’intéresse à la parole quotidienne pour en faire émerger une musique et une poétique. Observant la forme du langage comme lieu d’inter-relation entre l’intime et le social, le langage comme lieu de singularité et d’identité, elle crée des formes artistiques à partir de ce matériau commun. Elle considère le langage comme évènement sonore et s’intéresse aux typologies du parlé et à leur potentiel choral et musical.
www.annelaurepigache.fr

LIEU

Friche la Belle de Mai – gmem, studio pédagogique
13331 Marseille cedex 3


ACCÈS

Entrée 1 (piétons) :
41 rue Jobin - 13003 Marseille
Entrée 2 (piétons & voiture) :
12 rue François Simon - 13003 Marseille

Parking sur place
Bus Ligne 49 ou 52 : Belle de Mai La Friche
Bus de nuit : Ligne 582 : Belle de Mai La Friche
Borne Vélo : 3321 Rue Jobin