GMEM Marseille

mer. 4 mars 2020
19h

Danse et musique


KLAP Maison pour la danse
Kelemenis & cie

BOUGE! #3

carrefour artistique

BOUGE! #3 — GMEM Marseille
Bouge©Marion Malfatto
BOUGE! #3 — GMEM Marseille
Bouge©Marion Malfatto
BOUGE! #3 — GMEM Marseille
Bouge©Marion Malfatto

Michel Kelemenis place les formations de professionnalisation supérieures au cœur du projet de KLAP. Il initie en 2016 le Carrefour artistique biennal BOUGE !, engageant dans l’effervescence créative trente-cinq jeunes danseur.se.s ainsi que de nombreux·euses apprenti·e·s technicien·ne·s.
Autour d’elles et eux, avec le concours de Christian Sébille et le gmem-CNCM-marseille pour la dimension musicale, la Maison pour la danse invite durant deux semaines des chorégraphes et compositeur·rice·s d’expressions différentes à expérimenter sans crainte la création chorale.

L’aventure, intense, favorise les rencontres, les questions et l’émergence d’idée. Pour sa troisième édition, BOUGE ! met à l’épreuve du groupe les chorégraphes Balkis Moutashar (Marseille), Lali Ayguadé (Barcelone), Linda Hayford (Rennes), Silvia Gribaudi (Venise).

Ouverture publique le mercredi 4 mars à 19h00

TARIF


En entrée libre

Nombre de places limité


sur réservation au 04 96 11 11 20

DURÉE


1h30

AVEC


Balkis Moutashar, Lali Ayguadé, Linda Hayford, Silvia Gribaudi

Chorégraphes

Michel Kelemenis & Christian Sébille

Initiateurs & mentors

Hervé Robbe, Jérôme Combier & Yann Loric

Tuteurs

36 étudiant·e·s danseur·se·s

de la formation professionnelle du danseur interprète contemporain Coline (Istres), des Conservatoires nationaux supérieurs de musique et de danse de Paris et de Lyon, du Centre national de danse contemporaine d'Angers, de l'École Nationale de Danse de Marseille

4 étudiant·e·s compositeur·trice·s

de la Cité de la Musique de Marseille, Conservatoire National à Rayonnement Régional de Marseille, Conservatoire National à Rayonnement Régional de Nice, École Supérieure d’Art et de Design de Marseille (ESADM)

BOUGE! #3, carrefour artistique, en co-réalisation avec Klap

BOUGE! #3 — GMEM Marseille

Michel Kelemenis

Danseur et chorégraphe français né en 1960. Michel Kelemenis commence la danse à Marseille à l’âge de 17 ans. Dès 1983, il est interprète au sein du Centre Chorégraphique National de Montpellier auprès de Dominique Bagouet et écrit ses premières chorégraphies, dont Aventure coloniale avec Angelin Preljocaj en 1984. Lauréat de la Villa Médicis Hors-les-Murs en 1987, il fonde la même année Kelemenis&cie.
En 1991, il est lauréat de la Bourse Léonard de Vinci, et du Fonds japonais Uchida Shogakukin, et l’année suivante lauréat Beaumarchais pour la création de Cités citées. Son parcours est salué par 2 distinctions : il est nommé Chevalier dans l’Ordre National du Mérite en 2007 et promu Officier des Arts et des Lettres en 2013. Ses nombreuses pièces (plus de 60 dont une quarantaine pour sa compagnie) sont présentées à travers le monde. Amoureux du mouvement et des danseurs, de ces instants exceptionnels où le geste bascule dans le rôle, Michel Kelemenis articule ses créations autour de la recherche d’un équilibre entre abstraction et figuration. Pour son style personnel, qui allie finesse et performance, le chorégraphe est sollicité par les Ballets : de l’Opéra national de Paris, de Genève, du Rhin, du Nord ou le Ballet National de Marseille.
Il accorde à la musique contemporaine une place essentielle, notamment en sollicitant les œuvres originales des compositeurs Christian Zanési, Philippe Fénelon, Philippe Hersant, Yves Chauris, Gilles Grand.
À l’Opéra de Marseille, il met en scène en 2000 le drame lyrique et chorégraphique L’Atlantide de Henri Tomasi. Il participe aux créations du Festival d’Aix-en-Provence, en 2003 auprès de Klaus-Michaël Grüber et Pierre Boulez, et en 2004 auprès de Luc Bondy et William Christie. En 2007, Michel Kelemenis s’essaie à la narration avec, notamment, des créations en direction du public jeune et la commande de Cendrillon par le Ballet du Grand Théâtre de Genève suivie en 2015 de La Barbe bleue pour sa compagnie. Des missions régulières, portées par l’Institut Français à Cracovie, Kyoto, Johannesburg, Los Angeles, en Inde, en Corée et en Chine, naissent des projets de formation, de création et d’échange, de façon toujours bilatérale, avec des artistes d’expressions différentes et des compagnies étrangères. Une coopération ininterrompue avec l’Afrique du Sud depuis 1994 se prolonge encore aujourd’hui.
De nombreuses actions croisant création et pédagogie sont menées au sein de formations supérieures et professionnelles, à l’attention desquelles le chorégraphe élabore le Carrefour artistique BOUGE en 2016. En octobre 2011, à l’initiative de Michel Kelemenis, KLAP Maison pour la danse, nouvel équipement de 2000 mètres carrés dédié à la création et à la culture chorégraphiques est inauguré. Aussitôt, KLAP amplifie les actions fondamentales de Kelemenis&cie autour du cœur battant de la création : soutien aux auteurs et aux compagnies, partage artistique éducatif, insertion professionnelle, coopération et culture chorégraphique. L’acte de création s’épaissit de nouvelles formes pour intégrer de nouveaux champs : le territoire rural et extérieur, le Jeune public, la mise en perspective du répertoire et des spectacles pour les grands plateaux.
En 2017 Kelemenis&cie fête ses 30 ans de création.

Christian Sébille

Nommé depuis 2012 à la direction du GMEM, Centre National de Création Musicale de Marseille, Christian Sebille exerce la double activité de directeur de structure et de compositeur. De formation instrumentale classique, Christian Sebille se consacre dès 1983 à la musique électroacoustique, qu’il étudie avec Jean Schwarz – Conservatoire de Gennevilliers, et Philippe Prévost – IRCAM-LIMCA, Auch. Sa recherche se tourne ensuite naturellement vers les musiques mixtes auxquelles il s’exerce au sein de la Muse en Circuit avec Luc Ferrari. En 1993, il fonde à Reims Césaré, studio de création musicale, qui deviendra Centre National de Création Musicale en 2006, et dont les choix artistiques sont tournés vers l’ouverture et la rencontre des disciplines et des styles. Ainsi, il favorise une recherche sur la diversité et sur les formes nouvelles de (re) présentation de la création musicale. Son catalogue compte plus de soixante œuvres vocales, instrumentales, électroacoustiques et mixtes, dont un opéra de chambre (“L’Alleluiah” de Georges Bataille – commande d’État), de nombreuses pièces dédiées au théâtre ou à la chorégraphie (Jean Deloche, Nadège Mac Leay, Emmanuelle Huynh…), un opéra pour troix voix, trois percussions, guitare préparée et électronique (“La chambre d’Ange” – commande de la ville de Limoges). Ses recherches sont essentiellement dirigées vers la notion d’espace et de mouvement. Il aime le mélange et la confrontation avec les autres disciplines artis – tiques, ainsi que les formes nouvelles de (re)présentation de la musique contemporaine. La série des “Miniatures”, installations musicales prenant en compte l’aspect plastique, est égale – ment l’illustration de cette recherche liée à l’espace. La onzième “Miniature” commandée par la ville de Dijon est particulièrement ambitieuse, tout comme la treizième conçue pour le château d’If à Marseille. Aussi, depuis plus de dix ans, il développe une lutherie informatique lui permettant la transformation du son en temps réel. Ce travail liant geste et improvisation lui a permis de collaborer avec de nombreux musiciens (Alex Grillo, Philippe Foch, Sylvain Kassap, Pablo Cueco, Matthew Bourne, Chris Sharkey, Didier Petit, Christophe de Bezenac, Jean-Marc Montera, Miquéu Montanaro…). Cette expérience l’a amené à se produire en Asie, en Afrique et au sein de festivals tels que le London Jazz Festival et le Bath International Music Festival. Ses thèmes de création sont souvent en voisinage avec la littérature, les langues, la phonétique (son et sens) et la matière sonore. Il a conçu à l’Opéra de Reims une série de pièces pour voix, instruments et dispositif électronique de diffusion, les “Villes imaginées”, suite de douze pièces dans laquelle se révèle l’ensemble de ses préoccupations. Il collabore avec de nombreux artistes venant d’autres disciplines artistiques, notamment avec le plasticien Francisco Ruiz De Infante, avec lequel il développe depuis plusieurs années des projets (Frac Cham – pagne-Ardenne, Caixa-Barcelona, Paloma-Lleida) qui l’emmènent vers de nouvelles expérimentations se situant aux frontières du concert, de l’installation, du cinéma et de la performance. En juillet 2011, Christian Sebille prend la direction du GMEM à Marseille.

Bouge #2 KLAP Maison pour la danse

LIEU

KLAP Maison pour la danse

Kelemenis & cie 5 avenue Rostand
13003 Marseille


ACCÈS

Métro 2 : National
Bus 89 : National Loubon
Bus de nuit 533 : National Loubon