GMEM Marseille

mer. 17 mai 2017 | 20h
mer. 17 mai 2017 | 22h

Concert


Séances d'écoute en plein air

Ballet National de Marseille

Séances d’écoute en plein air

Emergence

Création

Création — GMEM Marseille
Séances d’écoute en plein air — GMEM Marseille
© François Guéry

Emergence est une programmation dédiée aux compositeurs des classes de composition du Conservatoire et de la Cité de la Musique de Marseille.

La diffusion des créations musicales sur orchestre de haut-parleurs aura lieu en entrée libre et en plein air, dans le parc du Ballet National de Marseille, en entrée/sortie du spectacle « Only One of Many » de Sébastien Roux et DD Dorvillier (en savoir +).
Un temps d’écoute consacré à l’éclectisme des nouvelles écritures.

Programme élaboré avec Sébastien Roux
En hommage à Jean-Claude Risset

Œuvres de Jean-Claude Risset, Sébastien Roux, et des élèves des classes de composition électroacoustique du Conservatoire de Marseille et de la Cité de la Musique.

Sébastien Roux

Sébastien Roux (né en 1977) compose de la musique expérimentale qu’il donne à entendre sous la forme de disques, de séances d’écoute, d’installations ou parcours sonores, d’œuvres radiophoniques. Il travaille autour des questions de l’écoute, de l’espace sonore et de la composition à partir de contraintes formelles.
Depuis 2011, il développe une approche basée sur le principe de traduction sonore, qui consiste à utiliser une œuvre pré-existante (visuelle, musicale, littéraire) comme partition
pour une nouvelle pièce sonore.
Ce procédé a donné lieu à « Quatuor », d’après le 10ème Quatuor de Beethoven et « Nouvelle »,
pièce radiophonique basée sur «  La légende de Saint Julien l’Hospitalier » de Flaubert.
Le développement le plus récent de ce processus de traduction est « Inevitable Music »,
dont la démarche vise à utiliser les règles et les techniques des dessins muraux de Sol LeWitt à des fins sonores. En parallèle, Roux collabore régulièrement avec des artistes issus
de différentes disciplines. Il travaille avec l’auteure Célia Houdart et le scénographe
Olivier Vadrot sur des projets transdisciplinaires et in situ. Il a également réalisé l’environnement sonore de plusieurs pièces chorégraphiques de DD Dorvillier, Sylvain Prunenec et Rémy Héritier.
Il a bénéficié de commandes et de résidences de la part de EMPAC (USA), de Deutschland-radio Kultur, de la WDR (Westdeutscher Rundfunk), du ZKM (Zentrum für Kunst und Medientechnologie), de la RSR (Radio Suisse Romande), du GRM (Groupe de Recherches Musicales), de la Scène Nationale de Montbéliard, de La Muse en Circuit – Centre National de Création Musicale, de CESARE et du gmem–CNCM-marseille. Il a été lauréat de la Villa Médicis hors-les-murs (USA, 2012) et du concours d’art radiophonique de La Muse en Circuit. Il a été pensionnaire de la Villa Médicis à Rome pour la saison 2015-2016.

Jean-Claude Risset

Jean-Claude Risset est à la fois musicien et chercheur en physique acoustique. Après une solide formation de pianiste auprès de Robert Trimaille (élève d’Alfred Cortot) qui lui donne l’envie d’entamer une carrière de pianiste, il découvre la composition entre 1961 et 1964 : André Jolivet l’engage à étudier l’écriture avec Suzanne Demarquez. Parallèlement, étudiant à l’École Normale Supérieure à Paris, il devient agrégé de physique en 1961 et Docteur d’État en Sciences Physiques en 1967. Il commence alors une carrière de scientifique, dans le domaine de l’électronique.
Pionnier en informatique musicale, comme l’attestent ses travaux sur la synthèse sonore et en psychoacoustique, notamment lors de ses séjours aux Bell Laboratories, il acquiert rapidement une renommée internationale. Il œuvre dans la recherche scientifique au sein du CNRS, à l’Institut Électronique Fondamentale de Pierre Grivet de 1961 à 1971, aux Bell Laboratories dans le New-Jersey (États-Unis), autour de Max Mathews et John Pierce entre 1964-1965 et 1967-1969, séjour pendant lequel il développe des travaux sur la synthèse des sons par ordinateur et leurs applications musicales (notamment la simulation des sons instrumentaux, les illusions sonores et paradoxes musicaux), à Orsay (1970-1971), puis, à partir de 1972, au Centre universitaire de Marseille-Luminy, à l’Ircam de 1975 à 1979 et enfin au LMA (Laboratoire de mécanique et d’acoustique) du CNRS à Marseille, institution dans laquelle il reste directeur de recherche émérite.
Il est invité dans de nombreux pays et institutions de recherche scientifique et musicale, comme le CCRMA de Stanford (auprès de son homologue chercheur-musicien John Chowning), le studio électronique de Dartmouth College (avec Jon Appleton), et le Media Lab du MIT (États-Unis) pour ses travaux autour du piano Disklavier Yamaha. Jean-Claude Risset fut maître de conférences en musique à l’Université d’Aix-Marseille entre 1971 et 1975, puis professeur entre 1979 et 1985, directeur du département « ordinateur» de l’Ircam entre 1975-1979, puis responsable entre 1993 et 1999 du DEA national « Acoustique, traitement du signal et informatique appliqués à la musique», dispensé à l’Ircam conjointement par l’Université de la Méditerranée et l’Université de Paris VI. Ses recherches scientifiques alimenteront incessamment son travail de musicien, et réciproquement.
Son catalogue d’œuvres musicales, riche de plus de soixante-dix pièces, est composé d’une quinzaine d’œuvres pour « sons fixés sur support», à savoir des musiques électroniques réalisées aux Bell Laboratoires, à l’Ircam, au LMA-CNRS, ou des musiques acousmatiques réalisées à l’Ina-GRM, au GMEM…, d’une vingtaine d’œuvres instrumentales et d’environ trente-cinq œuvres mixtes (dont certaines avec électronique temps réel), catégorie qu’il défend tout particulièrement. Ces œuvres sont l’occasion de concrétiser l’idée de « composer le son lui-même », en plus de composer avec ces sons.
Source : IRCAM

LIEU

Ballet National de Marseille
20, Boulevard de Gabès
13008 Marseille


ACCÈS

> Métro Ligne 2 : Rond-Point du Prado (et environ 15mn à pied)

> Bus Ligne 19 (départ Castellane) : Prado Tunis - dernier départ 21h40
> Bus Ligne 83 (départ Vieux-Port ou Rond-Point du Prado) : Prado Tunis - dernier départ 21h
> Retour Bus de nuit 583 : Plages Planche à voile sur la Corniche - dernier départ vers 0h

> Borne vélo : Prado Tunis

> Voiture : Parking 26 bd Pèbre 13008

TARIF


Entrée libre

DURÉE


1h

AVEC


Sébastien Roux

conception

Pascal Gobin

professeur

Maxime Barthélemy

professeur

Conservatoire de Marseille

élèves des classes de composition électroacoustique

Cité de la Musique de Marseille

élèves des classes de composition électroacoustique