GMEM Marseille

sam. 20 mai 2017
18h30

Concert


Friche La Belle de Mai – Petit Plateau

Télémaque, Georges Boeuf

Génération(s) Marseille

Création
2017
Création — GMEM Marseille
Télémaque, Georges Boeuf — GMEM Marseille
© Pierre Gondard

En fondant le GMEM dès 1972, Georges Boeuf ouvrait la voie à la musique contemporaine à Marseille. Rien n’aurait été possible sans le geste fondateur, tout aurait été sensiblement plus difficile sans son aide précieuse et son amitié.
Mais il reste aussi — pour beaucoup d’entre nous — Monsieur Boeuf, notre professeur de composition au Conservatoire de Marseille, dans cette classe ouverte par Pierre Barbizet. Nous, c’est-à-dire trois de ses anciens élèves parmi d’innombrables musiciens de talent, trois compositeurs à qui il a ouvert les portes d’une liberté extraordinaire : Régis Campo, Yann Robin et moi-même.

Tous les trois, nous avons concocté des surprises pour souhaiter bon anniversaire à notre maître.
Pour lui dire encore ce que nous lui devons, mais surtout à quel point son influence et sa musique ont conditionné nos libertés d’artistes.
Raoul Lay, ensemble Télémaque

Ensemble Télémaque

Depuis sa formation en 1994 à Marseille, l’ensemble Télémaque s’est consacré à la création et à la diffusion des œuvres de notre temps. Dans les années 2000 et sous l’impulsion de Raoul Lay, la compagnie musicale Télémaque développe de façon originale les mélanges avec les autres arts de la scène : Olivier Py, Bernard Kudlak (cirque Plume), Catherine Marnas, Nathalie Pernette ou Frédéric Flamand comptent parmi les partenaires artistiques de Télémaque au service des musiques de Mauricio Kagel, Steve Reich ou Raoul Lay lui-même.
Depuis toujours, l’ensemble se produit également en concert sur les scènes musicales les plus innovantes en France et à l’étranger : Festival d’Ile de France, Festival Présences à Radio-France, Cité de la Musique de Paris, Biennale de Venise… Outre la création, Télémaque s’est donné pour mission d’éveiller les curiosités, de donner à entendre toutes les esthétiques musicales contemporaines, partout et à tous. Pour cela un travail particulier en direction du jeune public a été mené, tourné vers les enfants spectateurs (« Nokto », « La mort Marraine », « La revue de Cuisine ») ou participants chanteurs (« La jeune fille aux mains d’argent ») et/ou percussionnistes (« Nous d’ici-bas »).
Après avoir été en 2011 l’ensemble leader du projet ECO (European Contemporary Orchestra), phalange acoustique et électrique de 33 musiciens au service de la création, Télémaque intègre en 2013 le Pôle Instrumental Contemporain (PIC) et s’engage dans un projet de territoire qui lui permet d’obtenir le label « Atelier de Fabrique Artistique », décerné en 2016 par le ministère de la culture.
Ces dix dernières années Télémaque a joué dans 15 pays. Depuis 2016, la structure organise également un temps fort intitulé « Grandes Musiques pour Petites Oreilles » qui se décline en quartiers d’hivers et festival d’automne, en partenariat avec une quinzaine d’opérateurs régionaux (Les théâtres – Bernardines et GTP, Opéra de Toulon, Théâtre Massalia, GMEM, Biennale Internationale des Arts du Cirque, Théâtre du Centaure, Cinéma l’Alhambra…).

Georges Boeuf

Compositeur français né en 1937 à Marseille, c’est au Conservatoire de Marseille que Georges Boeuf s’initie à la pratique instrumentale ainsi qu’à l’harmonie et au contrepoint. Récompensé dès 1966 par la Sacem, il est le co-fondateur du Groupe de musique expérimentale de Marseille (Gmem), qui voit le jour en 1969. Après avoir enseigné plusieurs années au conservatoire de la cité phocéenne, Georges Boeuf y crée une classe de composition en 1988. Il fonde également l’ensemble Télémaque dont le répertoire est entièrement dédié à la musique contemporaine. Georges Boeuf s’est illustré dans des genres musicaux très différents, de la musique électroacoustique à la musique instrumentale en passant par des œuvres mixtes, vocales, dédiées à la scène ou au cinéma. Son catalogue comprend une centaine de pièces.

Roul Lay

Chef d’orchestre et directeur artistique de l’ensemble Télémaque, Raoul Lay reçoit en 1998 le Prix Paul-Louis Weiller de l’Académie Française. Depuis, il dirige l’ensemble Asko (Pays-Bas), le Savaria Orchestra (Hongrie), l’ensemble Modern (Allemagne), l’ensemble Capricorn (Angleterre), le philharmonique Tito Schipa de Lecce (Italie), Le National Malta Philharmonic Orchestra (Malte), les orchestres des opéras de Bordeaux, Toulon, Avignon, Marseille… Il écrit dès 2001 des opéras de chambre avec Olivier Py, Anne-Laure Liégeois, le cirque Plume, Catherine Marnas… En 2011, il invente l’ECO (European Contemporary Orchestra), 33 musiciens en création permanente. Il ouvre en 2013 le PIC (Pôle Instrumental Contemporain), Atelier de Fabrique Artistique à Marseille. « Chef rigoureux porté sur la composition » (Olivier Dahan, Libération), créateur qui « dynamite les bonnes manières de la musique contemporaine » (Gilles Rof, Télérama), Raoul Lay se définit lui-même comme un passeur de sons, un artiste engagé au service des musiques, des compositeurs et des publics.

Yann Robin

Yann Robin intègre la classe de jazz du CNR de Marseille et parallèlement la classe de composition de Georges Bœuf. Il devient boursier de la Fondation Meyer, reçoit un prix de l’Académie des Beaux-Arts ainsi que de la Fondation Salabert. En 2011, la Sacem lui décerne le Grand Prix de la Musique Symphonique.
En 2012, il reçoit une co-commande de l’Ircam et de l’Orchestre Philharmonique de Radio France pour une pièce pour grand orchestre et électronique, Inferno basée sur la cartographie de «  l’Enfer » de Dante.
En 2013, il écrit «  Monumenta » une pièce pour grand orchestre qui a été donnée dans le cadre du Festival Musica à Strasbourg.
En 2014, il poursuit son travail avec l’orchestre pour une nouvelle pièce co-commandée par le Seattle Symphony et l’Orchestre National de Lille avec lequel il est en résidence.

Régis Campo

Né à Marseille en 1968, Régis Campo étudie la composition auprès de Georges Boeuf et de Jacques Charpentier.
Son style, volontairement ludique et énergique, s’écarte des grands courants esthétiques du XXe siècle en mettant l’accent sur l’invention mélodique et sur une grande vitalité des tempi. Il est compositeur en résidence pour la saison 2004-2005 avec l’orchestre de Pau, le Parvis de Tarbes et son conservatoire.
Son œuvre a reçu de nombreuses récompenses : le Prix Gaudeamus (1996), le Prix spécial Jeunes Compositeurs (1996), le Prix du concours Dutilleux (1996), les Prix Hervé Dugardin et Pierre Cardin (1999).
L’année 2009 s’ouvre pour lui avec la création de son opéra « Les Quatre jumelles ». L’ensemble TM+ et l’Arcal emportent cette œuvre de ville en ville. Son deuxième opéra
« Quai-Ouest » est créé en 2014 à l’Opéra National du Rhin durant le Festival Musicapuis.

Goerges Boeuf - « Risée »
Régis Campo - «  Pop-Art »

LIEU

Friche La Belle de Mai – Petit Plateau
41 Rue Jobin
13003 Marseille


ACCÈS

Entrée 1 (piétons uniquement) :
41 rue Jobin - 13003 Marseille
Entrée 2 (piétons, livraisons
et parking restreint) :
12 rue François Simon - 13003 Marseille

> Bus Ligne 49 ou 52 : Belle de Mai La Friche
> Bus de nuit : Ligne 582 : Belle de Mai La Friche
départ de La Friche vers les 5 Avenues
à 21h45, 22h20, 23h10, 23h45, 0h30, 1h05

> Borne Vélo : 3321 Rue Jobin

> Tramway à 10 min à pied : Ligne 2 Longchamp

TARIFS


Tarif unique 6€
Tarif Pass 5€

Nombre de places limité

DURÉE


1h

AVEC


Raoul Lay

direction

Télémaque

ensemble

ŒUVRES DE

Georges Boeuf

« Risées » 1994

Georges Boeuf

« Variasix » 2000

Yann Robin

« Phigures II » 2006

Régis Campo

« Pop-art » 2002

Yann Robin, Régis Campo, Raoul Lay

« Happy Birthday »

Création 2017

En co-accueil avec La Friche la Belle de Mai