GMEM Marseille

lun. 15 mai 2017
19h

Paroles d'artistes


Friche La Belle de Mai – Le Module

Ashley Fure et Mauro Lanza

La création musicale pour quatuor à cordes et électronique

Ashley Fure et Mauro Lanza — GMEM Marseille
© Justin Hoke / Roselyne Titaud
Ashley Fure et Mauro Lanza — GMEM Marseille
© Justin Hoke
Ashley Fure et Mauro Lanza — GMEM Marseille
© Roselyne Titaud

La compositrice américaine Ashley Fure et le compositeur italien Mauro Lanza présentent leurs œuvres pour quatuor à cordes et électronique.

En une vingtaine de minutes, les deux compositeurs exposent leur processus de création et leurs intentions dans la composition liée aux nouvelles technologiques.

Leurs œuvres, ainsi que celles de Oscar Strasnoy et Philipp Maintz seront jouées à la suite de cette rencontre par le quatuor Diotima (Friche la Belle de Mai – Grand Plateau – 20h).
Plus d’infos sur ce concert > « Nouvelles Œuvres »

TARIF


Entrée libre

Nombre de places limité

DURÉE


20'

AVEC


Ashley Fure

compositrice

Mauro lanza

compositeur

Ashley Fure

Née en 1982, l’américaine Ashley Fure est une compositrice de musiques acoustique et électroacoustique destinées à la salle de concert et une créatrice d’installations multimédia. Considéré comme « cru, primal » et « hautement appréciable » par le New York Times, son travail explore la source kinésique du son, révélant l’acte musculaire de la production musicale et les comportements chaotiques de la matière acoustique brute. Elle est titulaire d’un PhD en composition musicale de l’Université de Harvard et a obtenu des diplômes complémentaires à l’Ircam (Cursus 1 et 2), au Conservatoire d’Oberlin et à l’Académie des Arts d’Interlochen. Fure a bénéficié de la bourse post-doctorale Mellon à l’Université de Columbia en 2014 et a depuis rejoint le département musique du Dartmouth College en tant que professeure assistante dans le domaine des arts sonores en septembre 2015.
Ashley Fure est lauréate de la Bourse pour les Artistes de la Fondation pour les Arts Contemporains en 2016, de la Bourse de la Fondation Siemens en 2015, du Prix de composition Kranichsteiner à Darmstadt en 2014, du Prix Busoni de l’Académie des Arts de Berlin en 2014, de la bourse franco-américaine Fullbright en 2013, du Prix international de composition Impuls en 2013, de la Bourse de Darmstadt en 2012, du Staubach Honorarium en 2012, du Prix Jezek en 2011. Elle a été en résidence pendant 10 mois à l’Académie Schloss Solitude en 2011.
Parmi ses récents projets, on peut citer : « The Force of Things : An Opera for Objects », opéra intermedia immersif, commande de ICE pour le Festival de Darmstadt en 2016, « Bound to the Bow », pour orchestre et électronique, commande de la Biennale Philharmonique de New York en 2016, et « Feed Forward », pour grand ensemble, commande de Klangforum Wien pour l’édition 2015 du Festival Impuls.
La musique de Fure a fait l’objet d’un Concert Portrait du Miller Theater en 2016, et est régulièrement interprétée par des interprètes tels que Klangforum Wien, les Ensembles Mosaik, ICE, Talea, San Francisco Contemporary Music Players, Dal Niente, Curious Chamber Players, eighth blackbird, et le Calithumpian Consort. Son installation kinésique Tripwire   , créée en collaboration avec l’artiste visuel Jean-Michel Albert, a été dévoilée au Festival Agora en 2012 à Paris et a depuis tourné au BOZAR (Belgique), à la Biennale Internationale des Arts Numériques/Elektra (Montréal), ainsi qu’en France, à Seconde Nature (Aix-en-Provence), Stereolux (Nantes), Némo (Paris), l’Ososphère (Strasbourg), et Panorama (Tourcoing).

Mauro Lanza

Mauro Lanza étudie le piano au Conservatoire de Venise puis suit des cours d’écriture et de musicologie à l’université Ca’ Foscari de Venise. Il se forme auprès de Brian Ferneyhough, Salvatore Sciarrino et Gérard Grisey.
En 1998/99, il suit le cursus de composition et d’informatique musicale de l’Ircam.
En 2006, il est pensionnaire à la Civitella Ranieri Foundation, puis à l’Académie de France à Rome en 2007/08 et à l’Akademie Schloss Solitude de 2009 à 2011.
Professeur invité à l’université McGill de Montréal en 2004/05, il a aussi enseigné au conservatoire de Cuneo entre 2004 et 2010 dans le cadre du cursus de musique et nouvelles technologies. Il s’associe également aux recherches de l’Ircam dans les domaines de la synthèse par modèles physiques et de la composition assistée par ordinateur et, entre 2010 et 2013, il y est professeur de composition associé au cursus de composition et d’informatique musicale. Après avoir été professeur invité à l’Esmuc (Barcelone) et à la Hochschule für Musik de Detmold, il enseigne actuellement la composition à la Universität der Künste (Berlin).
Très joueuse et souvent malicieuse, à la fois exigeante et distanciée, l’écriture de Mauro Lanza mêle instrumentarium traditionnel, électroacoustique ainsi que tout un éventail d’instruments jouets et de machines étonnantes, comme cette machine à pluie, autour de laquelle s’élabore le discours musical de  « Le nubi non scoppiano per il pesos » (2011), ou comme l’électroménager augmenté et les objets électromécaniques contrôlés par ordinateur des pièces du cycle  « Systema naturae » (2013-2016), nées de la collaboration avec Andrea Valle.
En plus de son œuvre strictement musicale, Mauro Lanza témoigne d’un fort penchant pour la pluridisciplinarité. En 2004, il compose la musique du « Songe de Médée », commande de l’Opéra de Paris et de l’Ircam pour une chorégraphie d’Angelin Preljocaj. Son travail en collaboration avec le vidéaste Paolo Pachini fait l’objet d’une résidence de création au Studio du Fresnoy et donne naissance à « Descrizione del Diluvio » en 2008. En 2009, pour le musée du Louvre, il compose une vaste partition électronique pour le film Häxan de Benjamin Christensen (1922). En 2011, il travaille avec le plasticien Jean-Michel Othoniel pour une installation au Centre Pompidou.
En 2014, il s’est vu décerner le prix Franco Abbiati par l’Association nationale des critiques
musicaux d’Italie. Ses œuvres sont publiées par Casa Ricordi depuis 2003.

LIEU

Friche La Belle de Mai – Le Module
gmem-CNCM-marseille
41, Rue Jobin
13003 Marseille


ACCÈS

Entrée 1 (piétons uniquement) :
41 rue Jobin - 13003 Marseille
Entrée 2 (piétons, livraisons
et parking restreint) :
12 rue François Simon - 13003 Marseille

> Bus Ligne 49 ou 52 : Belle de Mai La Friche
> Bus de nuit : Ligne 582 : Belle de Mai La Friche
départ de La Friche vers les 5 Avenues
à 21h45, 22h20, 23h10, 23h45, 0h30, 1h05

> Borne Vélo : 3321 Rue Jobin

> Tramway à 10 min à pied : Ligne 2 Longchamp