GMEM Marseille

sam. 19 mai 2018
11h

Rencontre


CNRR Conservatoire de Marseille
Salle Billioud

Hugues Dufourt

rencontre

Hugues Dufourt — GMEM Marseille
@Khram

Figure de la musique contemporaine, Hugues Dufourt est un compositeur et philosophe français.

De formation musicale classique et électroacoustique, il est aussi agrégé de philosophie en 1967, participe tout au long de sa carrière à la formation, la recherche en sciences sociales et musicale, et se consacre à la composition.
Sa présence en clôture de festival pour la présentation de Burning Bright — pièce composée en 2014 pour le magnifique ensemble des Percussions de Strasbourg qui s’inspire notamment des textes du poète et artiste anglais William Blake — nous a donné l’envie de lui donner la parole.
Pour ce temps privilégié et matinal, Hugues Dufourt nous parlera de son parcours et de son lien intime entre philosophie et musique, de sa recherche musicale et compositionnelle à travers une écriture personnelle, singulière et foisonnante.

TARIF


Entrée libre

(réservation conseillée)
billetterie@gmem.org
04 96 20 60 16

DURÉE


45 min

AVEC


Hugues Dufourt

compositeur

Régis Campo

médiateurs

Christian Sebille

directeur du gmem

EN SAVOIR +

> Hugues Dufourt

> Event Facebook

En partenariat avec le Conservatoire National à Rayonnement Régional de Marseille

Hugues Dufourt

Hugues Dufourt étudie le piano à Genève auprès de Louis Hiltbrand puis la composition avec Jacques Guyonnet, avec lequel il collabore au Studio de Musique Contemporaine de Genève (SMC), et qui crée ses premières œuvres : Brisants, Mura della Città di Dite, Down to a sunless sea, Dusk light. Agrégé de philosophie en 1967, Hugues Dufourt fut, à Lyon, l’élève de François Dagognet et de Gilles Deleuze.
Hugues Dufourt prend part aux concerts du groupe Musique du Temps à Lyon, et devient, en 1968, responsable de la programmation musicale au Théâtre de la Cité à Villeurbanne, sous la direction de Roger Planchon.
La musique de Hugues Dufourt repose sur une richesse de constellations sonores et harmoniques et s’appuie sur une dialectiques du timbre et du temps.
Il privilégie les continuités et les lentes transformations d’un discours musical qui n’est que rarement interrompu. Il conçoit des formes par évolution de masses et travaille sur les notions de seuils, d’oscillations, d’interférences et de processus orientés. Pionnier du mouvement spectral, il lui accorde toutefois une définition plus large, cherchant à mettre en valeur l’instabilité du timbre introduit dans l’orchestration.
Il puise en partie de son inspiration dans l’art pictural, dont il retient essentiellement le rôle de la couleur, des matières et de la lumière. Marqué par l’avant-garde française des années 60, Hugues Dufourt participe aux activités de L’Itinéraire (1975-81) et fonde en 1977 le Collectif de Recherche Instrumentale et de Synthèse Sonore (CRISS) (1985 – 2009) et créé en 1982 l’Unité Mixte de Recherche “Recherche Musicale” qu’il dirige jusqu’en 1995.
Hugues Dufourt a reçu le Grand Prix de la Musique de Chambre (SACEM) en 1975, le Grand Prix de l’Académie Charles Cros pour l’enregistrement de Saturne en 1980, le Prix Koussevitski en 1985 pour celui d’Antiphysis, le Prix du jury du Festival Musique en Cinéma pour Hommage à Charles Nègre en 1987 ainsi que le Prix des Compositeurs de la SACEM en 1994. En 1999, l’Académie du disque lyrique décerne à Dédale l’Orphée du meilleur enregistrement d’un compositeur français (Prix de la SACD). Pour le 53e palmarès de l’Académie Charles-Cros, Hugues Dufourt reçoit en 2000 le Prix du Président de la République pour l’ensemble de son œuvre à l’occasion du premier enregistrement d’Erewhon. L’album des Hivers, enregistré par l’Ensemble Modern de Francfort, sous la direction de Dominique My reçoit un diapason d’Or en 2002. Le disque Le Cyprès Blanc / Surgir avec Gérard Caussé, l’Orchestre Philharmonique du Luxembourg et Pierre-André Valade a été désigné Diapason d’Or de l’année 2008. Le disque Les Météores, enregistré par l’Ensemble Orchestral Contemporain sous la direction de Daniel Kawka, a reçu un diapason d’Or en 2009. Un diapason d’Or a été décerné en février 2011 à l’enregistrement de l’Afrique et l’Asie d’après Tiepolo par l’ensemble Recherche.
En 2014, l’Ensemble Berlin PianoPercussion crée L’Eclair d’après Rimbaud pour deux pianos et deux percussions au Festival MaerzMuzik de Berlin et Bernard Haas crée These Livid flames au Festival International d’orgue d’Haarlem (Pays-Bas).
www.henry-lemoine.com

LIEU

CNRR Conservatoire de Marseille

Salle Billioud Conservatoire National à Rayonnement Régional Pierre Barbizet
2 Place Auguste Carli
13001 Marseille


ACCÈS

Métro 2 : Noaille ou Notre Dame du Mont
Tramway 1 : Eugène Pierre
Vélo : 1224, 1228, 1275