GMEM Marseille

ven. 10 mai 2019
18h30

Concert


Friche La Belle de Mai – Grand Plateau

Maël Bailly, Katell Guillou

Les Pupitres de la Cayolle

Création
2019
Création — GMEM Marseille
Maël Bailly, Katell Guillou — GMEM Marseille
© Francois Guery

Dans une démarche engagée depuis sept ans, le gmem entend mettre en oeuvre la création auprès de publics qui en restent le plus souvent éloignés. Convaincus que la musique de création se partage, nous mobilisons nos compétences et notre expérience. Nous avons noué, durant deux ans, le dialogue avec les habitants du quartier de La Cayolle à l’histoire sociale riche et au présent complexe. Ensemble, nous avons imaginé la création d’un « orchestre ». Les Pupitres de la Cayolle sont formés des classes de l’École des Calanques de Sormiou, d’un ensemble de « Petits Violons », des collégiens du Roy d’Espagne et d’un choeur d’adultes. Pas moins de 100 personnes impliquées, sont réunies pour nous conter le récit spécialement écrit par Katell Guillou et composé par Maël Bailly. Accompagnés par l’ensemble C Barré et le récitant Cyril Bourgois, ils nous présenteront ce spectacle unique, inventé dans la dynamique du quartier. Ce conte musical qui allie mythologie et musiques inouïes résonnera en écho à l’oeuvre de Michaël Lévinas et à sa Conférence des oiseaux.

REPRISE DU CONCERT (VERSION RÉDUITE)
LUN. 13 MAI — 18h
Maison de Quartier La Cayolle
Entrée libre (sur réservation)

TARIF


Entrée libre sur réservation

DURÉE


1h

AVEC


Maël Bailly

Compositeur et directeur artistique du projet

Katell Guillou

Écrivaine

Gaëtan Parseihian

Musicien électronique

Marc Hajjar

Chef d’orchestre

Isabelle Lorenzino

Chanteuse

Cyril Bourgois

Récitant

Arnaud Julien

Coordinateur (gmem-CNCM-marseille)

Bertrand Schacre

Régisseur général

Ensemble C Barré

Vincent Beer-Demander

Mandoline, mandole, mandoloncelle

Marine Rodallec

Violoncelle

Mathieu Schaefer

Percussions

École des Calanques de Sormiou, Petits violons, Chorale adulte

Orchestre et choeur de la Cayolle

Collège Roy d'Espagne

Écriture électroacoustique

ESAT Les Argonautes

Conception des harpes

EN PARTENARIAT AVEC LA FRICHE LA BELLE DE MAI

DANS LE CADRE DES PROJETS ARTISTIQUES ET PARTICIPATIFS DE TERRITOIRE DÉVELOPPÉS PAR LE GMEM AU SEIN DE SON PÔLE TRANSMISSION

Production déléguée gmem-CNCM-marseille

En partenariat avec C Barre, le CIQ les Hauts de Mazargues la Cayolle, l’association Abiho Calanques, le groupe scolaire des Calanques de Sormiou, le collège du Roy d’Espagne, le Théâtre du Centaure, l’Esat “Les Argonautes”, le Conseil Départemental des Bouches-du-Rhône, la Sacem, la Copie Privée et le réseau Canopé

Bar et restauration sur place
Les grandes Tables

Maël Bailly

C’est par la pratique des musiques improvisées que Maël Bailly prend le chemin de l’invention musicale.
Il découvre, en intégrant la classe d’alto de Gilles Deliège au conservatoire de Tours, le répertoire contemporain, mystérieuse et attirante curiosité. L’ouverture, en 2012, de l’atelier de composition d’Alessandro Solbiati va être déterminante : il y découvre, avec un mélange d’enthousiasme et de circonspection, la cuisine de l’écriture. Il entre l’année suivante dans la classe d’écriture XXe-XXIe siècle d’Alain Mabit, puis, en 2014, dans la classe de composition de Gérard Pesson. Il participe à l’Académie Voix Nouvelles de Royaumont en 2016 et à l’Académie Musica/Manoury en 2017. Sa musique a été jouée par le Divertimento Ensemble, Mdi Ensemble, l’Ensemble Inter-contemporain et l’Instant Donné. En 2017 et 2018 il est compositeur en résidence au GMEM de Marseille pour La symphonie de la Cayolle, œuvre à dimension sociale, qui regroupe enfants et adultes de ce quartier et l’ensemble C Barré. Il continue de se produire à l’occasion à l’alto, dans des concerts de musiques improvisées.

Katell Guillou

Après des études de lettres et de philosophie, Katell Guillou a cherché un moyen de concilier son goût de l’écriture avec sa passion du cinéma en entrant à l’école de la Fémis dans le département Scénario. Sortie diplômée en 2010, elle explore depuis différents domaines de création : le cinéma (Akelarre, un film historique qu’elle a co-écrit avec le réalisateur Pablo Agüero, doit être tourné au printemps 2019), les séries télévisées, mais aussi la radio (auteure de nombreuses fictions radiophoniques et d’un documentaire de création intitulé Petite métaphysique du cri, elle a reçu le Prix Radio SACD en 2018). Sa participation au projet des Pupitres de la Cayolle est sa première incursion dans l’univers de la musique contemporaine.

Isabelle Lorenzino

Née dans une famille de musiciens, j’ai commencé à apprendre la musique dès mon plus jeune âge. Après 14 ans de formation classique en violon, j’ai cherché comment donner un nouveau souffle à ma pratique en allant voir du côté des musiques actuelles et de l’improvisation jazz, de l’histoire de la musique, du chant et du ukulélé. J’ai finalement décidé de devenir musicienne intervenante afin d’allier ma passion pour la musique sous ses multiples facettes à mon désir d’œuvrer pour le lien social et le droit à la culture pour tous. Aujourd’hui, j’anime des ateliers de pratiques diverses auprès de publics variés, avec tout de même une prédilection pour les démarches d’improvisation et de création. Je viens également d’intégrer la première année de la classe de composition électroacoustique de Pascal Gobin au CNRR de Marseille.

C Barré

Cet ensemble instrumental constitué et dirigé par Sébastien Boin, est avant tout le fruit d’une rencontre entre 12 musiciens. Ce groupe singulier, associé au gmem-CNCM-marseille depuis 2013, est formé de personnalités riches, passionnées et profondément investies dans la création et la diffusion du répertoire contemporain. Il est aussi depuis 2012, le compagnon de route du Festival de Chaillol. La prédominance des cordes pincées, ainsi que d’instruments dont l’usage n’était qu’exceptionnel il y a encore peu, confère à l’ensemble une personnalité bien distincte au sein du paysage musical d’aujourd’hui. L’esprit de cette formation déjà si caractéristique, s’enrichit encore du dynamisme et de la soif d’expérimentation des ses musiciens. Ainsi elle s’agrémente alors parfois d’autres instruments pratiqués en parallèle et d’autres ressources propres à chaque musicien comme la pratique de l’improvisation ou d’autres styles musicaux savants ou populaires. Animé du désir de faire vivre le répertoire contemporain auprès d’un public toujours plus large, C Barré entreprend avec enthousiasme de multiples activités de sensibilisation. En ce sens, l’ensemble consacre une part de son travail à la formation des jeunes publics, essentiels au développement de la musique contemporaine, notamment en collaboration avec le CFMI d’Aix en Provence, mais aussi à l’aide de dumistes, de conférenciers ou des musiciens de l’ensemble. C Barré propose des interventions pédagogiques, ainsi que des ateliers de création musicale au sein d’écoles primaires, de collèges, de conservatoires, ou encore de lieux publics comme les bibliothèques municipales.
www.cbarre.fr

Gaëtan Parseihian

Gaëtan Parseihian est compositeur de musique électroacoustique et chercheur dans le domaine de la perception sonore. En 2006, il crée avec trois collaborateurs «Brane Project» (www.braneproject.com). Au sein de cette structure, il travaille sur la mise en espace et compose ou adapte plusieurs pièces en multipistes. Il développe son écriture au CRD de Pantin puis à la Cité de la Musique de Marseille et interprète ses pièces sur différents dispositifs de multidiffusion. Il fait partie du collectif Soma qui propose des massages sonores et est artiste associé au collectif deletere (www.deletere.org). Parallèlement, il exerce une activité de chercheur en acoustique et oriente ses travaux vers la perception sonore, les interfaces hommes-machines, les techniques de spatialisation et la perception du son dans l’espace. Il a notamment travaillé au Laboratoire d’Informatique pour la Mécanique et les Sciences de l’Ingénieur, au Laboratoire de Mécanique et d’Acoustique ainsi qu’au laboratoire Perception Représentation Image Son et Musique.

Cyril Bourgois

La collaboration à la fin des années 2000 avec le groupe berlinois des Puppet Mastaz sur le projet Take Over amène Cyril Bourgois à reconsidérer une pratique de la marionnette acquise à l’Ecole Nationale Supérieure des Arts de la Marionnette de Charleville-Mézières, 10 ans plus tôt. Depuis, Cyril explore le concept de la marionnette à l’écran en partageant son savoir-faire sur des productions cinéma (Le Voyage du Ballon Rouge de Hou Hsiao-Hsien en 2007) et notamment en motion capture (Pourquoi j’ai pas mangé mon père de Jamel Debbouze en 2015, Croc Blanc de Alexandre Espigares sortie au printemps 2018 ).
Rapidement, Cyril étend cette expérience sur internet et développe une Web TV consacrée aux arts de la marionnette (www.trash-tivi.com). Il est depuis sollicité sur différents projets web en tant que réalisateur, marionnettiste ou animateur de type Motion design. Depuis 2017, En Ribambelle! Festival Marionnette et Théâtre d’Objet de Marseille lui confie la réalisation de son teaser, et le Festival mondial des théâtres de marionnettes de Charleville-Mézières l’invite à couvrir pour le web avec le RAT-porteur d’investigation @rtistqiue Raoul Lala, la marionnette qu’il a créée en 2015 et qu’il manipule depuis sur le net au gré des festivals qui l’invitent (à l’instar du Festival de Casteliers de Montréal en 2018).
En parallèle à cette activité de marionnettiste en castelet numérique, il transmet régulièrement son expérience comme pédagogue, notamment au Théâtre aux Mains Nues à Paris ainsi qu’au Théâtre Massalia de Marseille, où il est actuellement artiste complice, responsable du projet culturel des Massalia web trotters.

LIEU

Friche La Belle de Mai – Grand Plateau
41 Rue Jobin
13003 Marseille


ACCÈS

Entrée 1 (piétons uniquement) :
41 rue Jobin - 13003 Marseille
Entrée 2 (piétons, livraisons
et parking restreint) :
12 rue François Simon - 13003 Marseille

> Bus Ligne 49 ou 52 : Belle de Mai La Friche
> Bus de nuit : Ligne 582 : Belle de Mai La Friche
départ de La Friche vers les 5 Avenues
à 21h45, 22h20, 23h10, 23h45, 0h30, 1h05

> Borne Vélo : 3321 Rue Jobin

> Tramway à 10 min à pied : Ligne 2 Longchamp