GMEM Marseille

mar. 27 nov. 2018
18h

Rencontre


Concert

Théâtre du Centaure

Les Pupitres de la Cayolle

rencontre musicale

Les Pupitres de la Cayolle — GMEM Marseille

Les « Pupitres de la Cayolle » est une tentative de création d’un orchestre inédit et original regroupant les habitants du quartier.
Venez nous rencontrer lors d’une soirée de concert ouverte à tous pour redécouvrir le projet et l’univers artistique des intervenants !
Cette oeuvre collective sera créée en mai dans le cadre du festival Les Musiques 2019, puis reprise sur le territoire de la Cayolle.

TARIFS


entrée libre
Réservations
04 96 20 60 10
Renseignements
arnaud.julien@gmem.org

AVEC


Maël Bailly

compositeur

Katell Guillou

écrivaine

Gaëtan Parseihian

musicien électroacoustique

Isabelle Lorenzino

chanteuse

Marine Rodallec

violoncelliste

À TÉLÉCHARGER

> Flyer

EN PARTENARIAT AVEC LE CIQ LES HAUTS DE MAZARGUES LA CAYOLLE, L'ASSOCIATION ABIHO CALANQUES, LE GROUPE SCOLAIRE DES CALANQUES DE SORMIOU, LE COLLÈGE DU ROY D’ESPAGNE, ENSEMBLE CBARRE, ESAT LES ARGONAUTES, THéÂTRE DU CENTAURE, MAIRIE DES 9 ET 10ÈMES ARRONDISSEMENTS DE MARSEILLE, CONSEIL DéPARTEMENTAL DES BOUCHES-DU-RHÔNE, LA SACEM, LA COPIE PRIVéE ET LE RESEAU CANOPé

Maël Bailly

C’est par la pratique des musiques improvisées que Maël Bailly prend le chemin de la création musicale. Violoniste d’origine, il passe à l’alto en intégrant la classe de Gilles Deliège au conservatoire de Tours, et découvre le répertoire contemporain. Il obtient son prix de perfectionnement, ainsi qu’un DEM d’écriture et de musique de chambre. La rencontre avec Alessandro Solbiati, déterminante, va lui ouvrir la voie de la composition. Il est reçu l’année suivante au conservatoire de Paris en classe d’écriture XXe et XXIe siècles puis, en 2014, dans la classe de composition de Gérard Pesson. Il participe à l’académie Voix Nouvelles de Royaumont en 2016. Parallèlement à la composition, il se produit et enregistre en tant qu’altiste, notamment au sein du quatuor Medvedkine (ciné-concert contemporain), du quatuor Padam (répertoire classique et chanson de rue) et sur la scène des musiques improvisées, qu’il pratique notamment au contact de Joëlle Léandre, Alexandros Markéas, Vincent Le Quang, ou Dominique Piffarelli. Sa musique a été jouée par le Divertimento ensemble, le MDI ensemble, et le quatuor Athamar.

Katell Guillou

Katell Guillou est née à Nantes en 1981. Après des études de lettres et de philosophie, elle entre à l’école de cinéma de la Femis dans le département Scénario. Elle en sort diplômée en 2010. Elle est l’auteure de plusieurs courts-métrages sélectionnés en festival ainsi que de nombreuses fictions radiophoniques pour France Culture, dont des adaptations (Le Chat du Rabbin, d’après la BD de Joann Sfar ; Pars vite et reviens tard, d’après le roman de Fred Vargas…) et des œuvres originales (La Force de Coriolis ; Ecoutes sensibles ; Les Verdoyants…). Elle a reçu en 2018 le Prix Radio SACD.

Gaëtan Parseihian

Gaëtan Parseihian est compositeur de musique électroacoustique et chercheur dans le domaine de la perception sonore. En 2006, il crée avec trois collaborateurs Brane Project. Au sein de cette structure, il travaille sur la mise en espace et compose ou adapte plusieurs pièces en multipistes. Il développe son écriture au CRD de Pantin puis à la Cité de la Musique de Marseille et interprète ses pièces sur différents dispositifs de multidiffusion. Il fait partie du collectif Soma qui propose des massages sonores et travail au sein du collectif Deletere. Parallèlement, il est chercheur contractuel au Laboratoire CNRS-PRISM où il oriente ses travaux vers la perception sonore, les interfaces hommes-machines, les techniques de spatialisation et la perception du son dans l’espace.

Isabelle Lorenzino

Née dans une famille de musiciens, j’ai commencé à apprendre la musique dès mon plus jeune âge. Après 14 ans de formation classique en violon, j’ai cherché comment donner un nouveau souffle à ma pratique en allant voir du côté des musiques actuelles et de l’improvisation jazz, de l’histoire de la musique, du chant et du ukulélé. J’ai finalement décidé de devenir musicienne intervenante afin d’allier ma passion pour la musique sous ses multiples facettes à mon désir d’œuvrer pour le lien social et le droit à la culture pour tous. Aujourd’hui, j’anime des ateliers de pratiques diverses auprès de publics variés, avec tout de même une prédilection pour les démarches d’improvisation et de création. Je viens également d’intégrer la première année de la classe de composition électroacoustique de Pascal Gobin au CNRR de Marseille.

 

Marine Rodallec

Née en 1981 à Marseille, Marine Rodallec commence ses études de violoncelle à l’âge de 7 ans auprès de Chantal Darietto-Latil. Après son diplôme d’études musicales, obtenu à l’unanimité au Conservatoire de Lyon dans la classe de Patrick Gabard, elle continue sa formation auprès d’Yvan Chiffoleau et obtient un prix d’excellence (CNR de Perpignan). Elle intègre ensuite la classe de Daniel Grosgurin à la Haute Ecole de Musique de Genève et clôturera son cursus d’étude par l’obtention, en 2006, du diplôme de soliste ainsi que du prix Daniel de Marignac (meilleure interprétation du diplôme de soliste). Au cours de ses études, Marine aura la chance de travailler lors de stages et master-class avec Janos Starker, Lluis Claret, Aner Bylsma et Xavier Gagnepain.
Elle rejoint l’ensemble Café Zimmermann en résidence au Grand Théâtre de Provence comme violoncelle supplémentaire et participera notamment à l’enregistrement de l’Estro Armonico de Vivaldi paru chez Alpha Productions. Violoncelle solo de l’orchestre de l’académie du Grand Théâtre du Liceu à Barcelone de 2007 à 2008, elle collabore régulièrement avec l’Orchestre d’Avignon, l’OPPA,…
Sa riche activité de chambriste la conduira à jouer dans de nombreux festivals. Elle participe également à de nombreuses créations contemporaines et travaille avec plusieurs compositeurs comme Jacques Lenot, Mauro Lanza, Andrea Liberovici, Frédéric Pattar, Alexandros Markeas et intègre l’Ensemble CBarré installé à Marseille.
Son envie de partager et de transmettre la conduira à se former et devenir professeur Suzuki européen. Elle enseigne à ce jour dans l’Ecole du Talent Musical de Marseille ainsi qu’au sein de plusieurs stages nationaux.

LIEU

Théâtre du Centaure
2 Rue Marguerite de Provence
13009 Marseille