GMEM Marseille

2018 — 2019

Projet participatif


Marseille, La Cayolle

Les Pupitres de la Cayolle

Projet de création partagée

Les Pupitres de la Cayolle — GMEM Marseille
 
Les Pupitres de la Cayolle — GMEM Marseille
 
Les Pupitres de la Cayolle — GMEM Marseille
 
Les Pupitres de la Cayolle — GMEM Marseille
 

« Les pupitres de la Cayolle » est un projet de création artistique partagée initié en 2017 et mené sur le territoire de la Cayolle (situé au sud de Marseille). Ce projet qui fonctionne sur le principe du « pupitre d’orchestre » a pour but de faire se rencontrer et de réunir plusieurs groupes d’habitants du quartier en utilisant la pratique musicale.
Le projet aboutira à l’élaboration d’un conte musical présenté en 2019 lors de sa création en ouverture du festival Les Musiques au Grand Plateau de la Friche la Belle de Mai.

En vue de préparer ce spectacle, l’année est organisée en plusieurs sessions de travail avec les différents ateliers qui composent le projet :

Les ateliers
Tout au long de l’année, des séances d’ateliers de pratique instrumentale ont lieu avec des intervenants dans les établissements partenaires du projet à raison de 2 séances par mois environ :
L’atelier percussion avec l’école primaire des calanques a pour but d’initier une classe de primaire et deux classes de maternelle à la pratique instrumentale par le biais de divers percussions et petits instruments.
Parallèlement, « Les Petits violons des Calanques » est un groupe de 18 jeunes violonistes amateurs qui s’exercent tous les midis au sein de l’école primaire depuis mars 2016, sous l’impulsion du CIQ Les hauts de Mazargues La Cayolle

L’atelier électro-acoustique avec le Collège Roy d’Espagne prévoit la réalisation d’une bande électro-acoustique avec les élèves d’une classe de 5ème réalisée avec un corpus sonore (sons collectés sur le quartier et corpus proposé par le compositeur)

L’atelier voix
a pour but d’initier les habitants du quartier qui le souhaitent aux diverses techniques de la voix et au chant. Il s’agit de l’atelier le plus ouvert du projet, y vient qui le désire sans prérequis préalable. Ils ont lieu 3 fois par mois les mardis soirs à la Maison de quartier de la Cayolle entre 17h30 et 19h. (Allée des pêcheurs, 13009 Marseille)

L’ensemble CBarré associé au GMEM, se rajoute à la distribution de l’orchestre par un trio de ces musiciens (percussions, mandoline et violoncelle.)

Les stages
Les séances d’ateliers dans les établissements seront entrecoupées de deux semaines de stages durant l’année : la première aura lieu du 11 au 15 mars 2019 et la seconde du 06 au 09 mai 2019.
Ces stages permettent la réunion de l’orchestre en effectif complet afin de travailler sur le collectif, la couleur orchestrale mais sont aussi consacrés au travail de la partition finale et de la mise en scène des concerts.

Les concerts
Ce projet donnera lieu à deux représentations :

VEN. 10 MAI – GRAND PLATEAU
Friche la Belle de Mai
Dans le cadre du Festival Les Musiques 2019

LUN 13 MAI – LA CAYOLLE
En version réduite

Pour plus d’informations, contacter Arnaud Julien à arnaud.julien@gmem.org

AVEC


Maël Bailly

compositeur, coordinateur artistique du projet

Katell Guillou

écrivaine

Gaëtan Parseihian

musicien électroacoustique

Isabelle Lorenzino

Intervenante chant

Ensemble C Barré

ensemble associé au GMEM

EN PARTENARIAT AVEC CBARRE, LE CIQ LES HAUTS DE MAZARGUES LA CAYOLLE, L'ASSOCIATION ABIHO CALANQUES, LE GROUPE SCOLAIRE DES CALANQUES DE SORMIOU, LE COLLÈGE DU ROY D’ESPAGNE, LE THEÂTRE DU CENTAURE, l'ESAT "LES ARGONAUTES", LE CONSEIL DéPARTEMENTAL DES BOUCHES-DU-RHÔNE, LA SACEM, LA COPIE PRIVéE ET LE RESEAU CANOPé

Maël Bailly

C’est par la pratique des musiques improvisées que Maël Bailly prend le chemin de la création musicale. Violoniste d’origine, il passe à l’alto en intégrant la classe de Gilles Deliège au conservatoire de Tours, et découvre auprès de lui le répertoire contemporain. Il obtient son prix de perfectionnement, ainsi qu’un DEM d’écriture et de musique de chambre. La rencontre avec Alessandro Solbiati, déterminante, va lui ouvrir la voie de la composition. Il est reçu l’année suivante au conservatoire de Paris en classe d’écriture XXe et XXIe siècles puis, en 2014, dans la classe de composition de Gérard Pesson. Il participe à l’académie Voix Nouvelles de Royaumont en 2016 . Parallèlement à la composition, il se produit et enregistre en tant qu’altiste, notamment au sein du quatuor Medvedkine (ciné-concert contemporain), du quatuor Padam (répertoire classique et chanson de rue) et sur la scène des musiques improvisées, qu’il pratique notamment au contact de Joëlle Léandre, Alexandros Markéas, Vincent Le Quang, ou Dominique Piffarelli. Sa musique a été jouée par le Divertimento ensemble, le MDI ensemble, et le quatuor Athamar.

Katell Guillou

Katell Guillou est née à Nantes en 1981. Après des études de lettres et de philosophie, elle entre à l’école de cinéma de la Femis dans le département Scénario. Elle en sort diplômée en 2010. Elle est l’auteure de plusieurs courts-métrages sélectionnés en festival ainsi que de nombreuses fictions radiophoniques pour France Culture, dont des adaptations (Le Chat du Rabbin, d’après la BD de Joann Sfar ; Pars vite et reviens tard, d’après le roman de Fred Vargas…) et des œuvres originales (La Force de Coriolis ; Ecoutes sensibles ; Les Verdoyants…). Elle a reçu en 2018 le Prix Radio SACD.

Gaëtan Parseihian

Gaëtan Parseihian est compositeur de musique électroacoustique et chercheur dans le domaine de la perception sonore. En 2006, il crée avec trois collaborateurs Brane Project. Au sein de cette structure, il travaille sur la mise en espace et compose ou adapte plusieurs pièces en multipistes. Il développe son écriture au CRD de Pantin puis à la Cité de la Musique de Marseille et interprète ses pièces sur différents dispositifs de multidiffusion. Il fait partie du collectif Soma qui propose des massages sonores et travail au sein du collectif Deletere. Parallèlement, il est chercheur contractuel au Laboratoire CNRS-PRISM où il oriente ses travaux vers la perception sonore, les interfaces hommes-machines, les techniques de spatialisation et la perception du son dans l’espace.

Isabelle Lorenzino

Née dans une famille de musiciens, j’ai commencé à apprendre la musique dès mon plus jeune âge. Après 14 ans de formation classique en violon, j’ai cherché comment donner un nouveau souffle à ma pratique en allant voir du côté des musiques actuelles et de l’improvisation jazz, de l’histoire de la musique, du chant et du ukulélé. J’ai finalement décidé de devenir musicienne intervenante afin d’allier ma passion pour la musique sous ses multiples facettes à mon désir d’œuvrer pour le lien social et le droit à la culture pour tous. Aujourd’hui, j’anime des ateliers de pratiques diverses auprès de publics variés, avec tout de même une prédilection pour les démarches d’improvisation et de création. Je viens également d’intégrer la première année de la classe de composition électroacoustique de Pascal Gobin au CNRR de Marseille.

Ensemble CBarré

Cet ensemble instrumental constitué et dirigé par Sébastien Boin, est avant tout le fruit d’une rencontre entre 12 musiciens. Ce groupe singulier, associé au gmem-CNCM-marseille depuis 2013, est formé de personnlités riches, passionnées et profondément investies dans la création et la diffusion du répertoire contemporain. Il est aussi depuis 2012, le compagnon de route du Festival de Chaillol.La prédominance des cordes pincées, ainsi que d’instruments dont l’usage n’était qu’exceptionnel il y a encore peu, confère à l’ensemble une personnalité bien distincte au sein du paysage musical d’aujourd’hui. L’esprit de cette formation déjà si caractéristique, s’enrichit encore du dynamisme et de la soif d’expérimentation des ses musiciens. Ainsi elle s’agrémente alors parfois d’autres instruments pratiqués en parallèle et d’autres ressources propres à chaque musicien comme la pratique de l’improvisation ou d’autres styles musicaux savants ou populaires.
Animé du désir de faire vivre le répertoire contemporain auprès d’un public toujours plus large, CBarré entreprend avec enthousiasme de multiples activités de sensibilisation. En ce sens, l’ensemble consacre une part de son travail à la formation des jeunes publics, essentiels au développement de la musique contemporaine, notamment en collaboration avec le CFMI d’Aix en Provence, mais aussi à l’aide de dumistes, de conférenciers ou des musiciens de l’ensemble. Cbarré propose des interventions pédagogiques, ainsi que des ateliers de création musicale au sein d’écoles primaires, de collèges, de conservatoires, ou encore de lieux publics comme les bibliothèques municipales.

LIEU

Marseille, La Cayolle
13009 Marseille