GMEM Marseille

ven. 14 déc. 2018 | 18h
ven. 14 déc. 2018 | 21h30

Installation


performances, concert

Frac Provence Alpes-Côte d’Azur

Lucien Gaudion, Maya Dunietz, Rashad Becker

Création
2018
Création — GMEM Marseille
Lucien Gaudion, Maya Dunietz, Rashad Becker — GMEM Marseille
Lucien Gaudion © Ballast
Lucien Gaudion, Maya Dunietz, Rashad Becker — GMEM Marseille
Lucien Gaudion © Samā‘
Lucien Gaudion, Maya Dunietz, Rashad Becker — GMEM Marseille
Rashad Becker © Camille Blake

PERFORMANCES, INSTALLATIONS > 18H À 21H30

LUCIEN GAUDION (Fr)
Trois pièces interrogent les techniques de production sonore actuelles en contournant leurs modalités usuelles : des haut-parleurs sont éventrés, le courant électrique est rendu audible, des effets Doppler sont effectués à la main. Tant de gestes qui détournent les usages et les perceptions.

T.O.C. <CREATION 2018>
En 1876, lorsque Alexander Graham Bell annonce la possibilité de reproduire le son par les ondes électriques, ce rapport énigmatique qui réside entre le son et la matière se trouve à un tournant décisif qui marque le passage vers la modernité. Que reste-t-il à explorer après cette grande révolution musicale du 20e siècle ? Une proposition pourrait être celle de John Cage et son piano préparé : faire de même avec des hauts-parleurs. Ici, la préparation se fait non plus pour enrichir le timbre mais plutôt pour l’appauvrir ; ainsi les haut-parleurs sont éventrés pour ne plus restituer l’intégralité du spectre audio, un percuteur est ajouté de telle sorte que les mouvements permettant habituellement de générer des basses fréquences vont cogner les matériaux et ainsi les tranformer en percussion. C’est le retour à un archaïsme low-tech dans sa conception et presque ancestral dans ce que l’on peut entendre, entre paléo-techno et musique électroacoustique d’avant garde.

Samā‘
Samā‘ (du turc: semâ) est un mot qui renvoie à la notion d’audition spirituelle. Samā‘ désigne également une danse giratoire sacrée des derviches tourneurs soufis. Un interprète fait tourner un haut-parleur dans lequel sont diffusés des drones. Le tournoiement provoque des phénomènes psychoacoustiques appelés «effets Doppler». Ces effets donnent à percevoir la vitesse de rotation du haut-parleur. Les drones peuvent également être analysés comme des sons «tournants». Ainsi, ces deux facteurs superposés sculptent l’espace acoustique dans une danse giratoire.

Ballast
La performance consiste à explorer le potentiel sonore d’un réseau électrique. Pour cela, des micros captant les champs électromagnétiques rendent audibles les décharges d’allumage de tubes fluorescents (néons). Chacuns des interrupteurs des tubes fluorescents sont actionnés indépendamment grâce à une carte électronique connectée à un ordinateur. Ainsi par le biais d’algorithmes produisant des séquences d’allumage, ces décharges deviennent des processus rythmiques audibles controlés en direct. L’influx électrique devient perceptible à la fois par la lumière et le son dans un dialogue ultra-synchrone. L’électricité devenue phénomène physique réagence l’espace de monstration dans une expérience à la fois synesthésique et épileptique.

MAYA DUNIETZ (Isr)
Five Chilling Mammoths
Pour cette performance, Maya Dunietz interagit avec cinq bêtes énormes qu’elle a spécialement conçues pour l’installation comme des reliques de la Préhistoire. Fabriqués à partir de vieux pianos, d’aimants et de logiciels informatiques, ces mammouths font résonner leurs rugissements dans l’enceinte du Frac Provence-Alpes-Côte d’Azur. Dunietz y joue des notes et utilise le numérique pour manipuler les sons de l’installation et créer une performance puissante et rythmée invitant les visiteurs à une expérience physique complète.
Ce paysage sonore explore l’univers de la pulsation en créant un phénomène psychoacoustique qui nous permet d ’entendre les sons situés entre les sons, entre les vibrations présentes dans l’univers mais auxquelles nos sens, en temps normal, n’ont pas accès. Maya Dunietz (1981, Tel-Aviv-Jaffa) est compositrice, interprète et artiste sonore ; elle travaille sur l’interaction entre la musique, les arts visuels et la performance, la recherche technologique et la philosophie. Son travail fait l’objet de nombreuses commandes d’institutions internationales, d’interprètes et ensembles prestigieux. (Saison France Israël 2018)

ENTRÉE LIBRE
ET EXPOSITIONS DU FRAC EN ENTRÉE LIBRE

______

CONCERT > 21H30

RASHAD BECKER (De)
Considéré comme l’un des artistes de musiques électroniques les plus imminents de nos jours, le berlinois Rashad Becker s’est d’abord fait connaître pour ses talents de mastering qu’il a parfaitement su intégrer à son propre travail de composition.
À la façon d’un narrateur, Becker développe un nouveau langage empreint de touches tragi-comiques qui trouve son inspiration dans la littérature gothique allemande. D’une technique irréprochable, ses productions sont autant de récits composés d’éléments sonores parfois timides, parfois plus audacieux, qui troublent par leur extraordinaire sens de l’équilibre.
En live, le maître allemand sculpte l’espace grâce à une palette de textures sonores et assure un voyage auditif à travers des paysages électroniques à la structure déconcertante.
«L’un des ingénieurs du son et spécialistes du mastering les plus vénérés dans le monde de la musique techno au cours des deux dernières décennies.» (Mutek)

6€ PRÉVENTE / 8€ SUR PLACE

TARIFS


DE 18H A 21H30 : ENTRÉE LIBRE
-
21H30 : 6€ PRÉVENTE
8€ SUR PLACE
-
PASS REEVOX-NH 30€
5 soirées (sauf soirée samedi 15)

AVEC


Lucien Gaudion

composition

Pierre Fleurence

assistant musical

-

Maya Dunietz

compositrice, interprète et artiste sonore

-

Rashad Becker

artiste sonore

EN SAVOIR +

> Lucien Gaudion

> Maya Dunietz

Soirée proposée en partenariat avec Le Frac Provence-Alpes Côte d’Azur
Dans le cadre des Nocturnes au Frac

T.O.C. de Lucien Gaudion
Production gmem-CNCM-marseille
Avec la participation du DICRéAM - CNC

Bar et restauration sur place

Lucien Gaudion

Né en 1981, Lucien Gaudion vit et travaille à Marseille depuis 2010. Titulaire d’un DNSEP, il pratique de front arts plastiques et sonores. Il est aussi membre fondateur des éditions phonographiques « daath records » dédié aux musiques électroacoustiques qu’il a étudié au conservatoire de Marseille.
Outre son travail d’installation et de performance solo, il fabrique des musiques pour le théâtre et la danse notamment avec Gurshad Shaheman. Il fait également parti du collectif Soma avec lequel il interroge les pratiques audio/tactile.

Maya Dunietz

Née en 1981 à Tel-Aviv, Maya Dunietz est pianiste, compositrice, chanteuse, cheffe de chœur et créatrice d’installations sonores. Elle s’engage dans les années 2000 dans de multiples expériences et interprétations musicales, alliant technologies d’avant-garde et techniques anciennes et traditionnelles. Elle crée notamment des installations sonores pour le Lunapark de Berlin, le pavillon Suisse de la Biennale de Venise (2011) ou le Palais de Tokyo à Paris (2014). Depuis 2013, l’artiste a initié un hommage unique à Emahoy Tsegue Mariam Guebrou, pianiste et compositrice éthiopienne. En automne 2017, elle a été en résidence à la Cité internationale des Arts à Paris. (Centre Pompidou)

Rashad Becker

Rashad Becker est un compositeur et musicien résidant à Berlin. Considéré comme l’un des artistes de musiques électroniques les plus imminents de nos jours, le berlinois Rashad Becker s’est d’abord fait connaître pour ses talents de mastering qu’il a parfaitement su intégrer à son propre travail de composition.
Parmi ses travaux récents on retrouve Traditional Music Of Notional Species (musique traditionnelle pour espèces fictives) paru en deux volumes sur le label berlinois PAN, ainsi que Based on a true story, une œuvre en plusieurs chapitres déployée à la manière d’une «fable sonore» qui génère des partitions à partir d’épisodes historiques récents. Dans ce contexte, il est actuellement commandé par l’ensemble Alarm Will Sound basé à New York et l’ensemble à cordes Derlin Kaleidoskop.
Rashad est particulièrement actif en tant qu’artiste solo mais on le retrouve aussi dans une série de collaborations régulières aux côtés d’Eli Keszler, Moritz von Oswald et comme membre de la formation Moleglove. Il a aussi eu l’occasion de collaborer avec Okkyung Lee, André Vida, Ashley Paul et Valerio Tricoli.

Rashad Becker
T.O.C. - LUCIEN GAUDION

LIEU

Frac Provence Alpes-Côte d’Azur
20, bd de Dunkerque
13002 Marseille