GMEM Marseille

sam. 12 mai 2018
20h

Monodrame


La Criée – Théâtre National de Marseille

Yannick Haenel, Yann Robin, Arthur Nauzyciel

Papillon Noir

Création
2018
Création — GMEM Marseille
Yannick Haenel, Yann Robin, Arthur Nauzyciel — GMEM Marseille
© Pixabay

En rentrant chez elle un soir, juste après avoir subi un accident de voiture, une femme sent sa mémoire revenir affleurer à la surface de sa conscience et se souvient de toutes ces bribes qui forment ce que l’on appelle le moi : les moments heureux et les deuils de sa vie, les sentiments et les souvenirs nimbés d’érotisme, les idées noires, les proches, ses émotions face à l’art…
À la manière d’un flux de conscience, Papillon noir est chanté d’un souffle, à la fois continu et haletant, par la soprano Elise Chauvin.
Ponctué par les échos du Bardo Thödol, le Livre des morts tibétain, Papillon Noir est un monodrame opératique, pour voix, ensemble instrumental, chœur et dispositif électronique qui fait dialoguer musique et texte, éveil et oubli, profane et sacré.
Cet opéra composé pour 13 instrumentistes, 12 chanteurs et une actrice-chanteuse par Yann Robin, sonne les retrouvailles du metteur en scène Arthur Nauzyciel et de l’auteur Yannick Haenel depuis le spectacle Jan Karski* (2011). Une création qui ausculte la densité charnelle des souvenirs et des émotions.

TARIFS


Plein 13€
Réduit 8€

DURÉE


1H30

AVEC


Yannick Haenel

texte

Yann Robin

musique

Arthur Nauzyciel

mise en espace

Léo Warynski

direction musicale

Élise Chauvin

actrice-chanteuse

Yves Godin

créateur lumière

Gaspard Yurkievich

créateur costume

Ensemble Multilatérale

ensemble instrumental

Les Métaboles

ensemble vocal

Charles Bascou

(gmem) assistance musicale

À TÉLÉCHARGER

> Programme de salle

EN CO-ACCUEIL AVEC LA CRIÉE - THÉÂTRE NATIONAL DE MARSEILLE

Papillon Noir / Coproduction gmem-CNCM-marseille, Multilatérale, les Métaboles et le Théâtre National de Bretagne
Projet soutenu par la fondation Ernst Von Siemens pour la musique

Bar / restauration
Sur place
(Les grandes Tables)

Arthur Nauzyciel

Après des études d’arts plastiques et de cinéma, il entre en 1987 à l’école du Théâtre national de Chaillot dirigée par Antoine Vitez.
D’abord acteur, il crée ses premières mises en scène au CDDB–Théâtre de Lorient, Le Malade Imaginaire ou Le Silence de Molière d’après Molière et Giovanni Macchia (1999) et Oh Les Beaux Jours de Samuel Beckett (2003). Suivront, notamment Place des Héros de Thomas Bernhard (2004); Ordet (La Parole) de Kaj Munk (2008) ; Jan Karski (Mon nom est une fiction) d’après le roman de Yannick Haenel au Festival d’Avignon (2011) ; La Mouette de Tchekhov (2012) au Festival d’Avignon ; Kaddish d’Allen Ginsberg (2013), Splendid’s de Jean Genet (2015).
Il travaille régulièrement aux États-Unis, et crée à Atlanta deux pièces de B-M Koltès : Black Battles with Dogs (2001) puis Roberto Zucco (2004), et à Boston, pour l’A.R.T., Abigail’s Party de Mike Leigh (2007) et Julius Caesar de Shakespeare (2008). À l’étranger, il crée à Dublin, L’Image de Beckett (2006) ; au Théâtre National d’Islande, Le Musée de la Mer de Marie Darrieussecq (2009) ; au Théâtre National de Norvège, Abigail’s Party de Mike Leigh (2012); au Mini teater de Ljubljana en Slovénie, Les Larmes Amères de Petra Von Kant de Rainer Werner Fassbinder (2015); au National Theater Company of Korea (NTCK), L’Empire des Lumières de Kim Young-ha (2016).
Il travaille également pour la danse et l’opéra : il met en scène Red Waters (2011), opéra de Lady & Bird (Keren Ann Zeidel et Bardi Johannsson), participe à la création de Play du chorégraphe Sidi Larbi Cherkaoui et de la danseuse Shantala Shivalingappa (2011) et met en scène la Tragédie Florentine d’Alexander Von Zemlinsky (2017).
Arthur Nauzyciel a dirigé le CDN Orléans/Loiret/Centre de 2007 à 2016. Il est, depuis le 1er janvier 2017, directeur du Théâtre National de Bretagne/Rennes et y créera la Dame aux camélias en septembre 2018.

Yannick Haenel

Né en 1967. Il écrit des romans et des essais. Il a publié notamment Je cherche l’Italie (Gallimard, 2015) Les Renards pâles (Gallimard, 2013), Jan Karski (Gallimard, Prix Interallié 2009, prix des lecteurs Fnac, traduit dans une vingtaine de langues) ou Cercle (Gallimard, Prix Décembre 2007).
Ancien pensionnaire de la Villa Médicis, il co-dirige la revue de littérature et philosophie Ligne de risque depuis 1997, et écrit une chronique mensuelle dans Charlie-Hebdo.
Il est auteur-associé au Centre Dramatique d’Orléans et artiste professeur au Studio du Fresnoy pour l’année 2016-2017 et depuis janvier 2017, auteur associé au Théâtre National de Bretagne à Rennes.
Il a obtenu le prix Médicis 2017 pour son roman Tiens ferme ta couronne (Gallimard).

Yann Robin

Après des études de jazz et de composition au CNR de Marseille, Yann Robin intègre le Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris où il obtient ses prix de composition et d’analyse et suit parallèlement le cursus informatique de l’Ircam.
Sa musique est jouée dans des salles et festivals prestigieux en France comme à l’étranger. Après son cycle Art of Metal avec le clarinettiste Alain Billard, il poursuit son travail de proximité avec des solistes de haut vol comme le contrebassiste Nicolas Crosse (Symétriades – Asymétriades) et le violoncelliste Eric-Maria Couturier. Invité à donner des conférences et des master-class en France et à l’étranger, il est professeur invité au Studio Le Fresnoy en 2016/17. Initiateur avec Raphaël Cendo de l’Université de composition d’Altitude porté par l’Ensemble Multilatérale, il y enseigne depuis juillet 2016. Yann Robin a été pensionnaire à la Villa Médicis où il a fondé le Festival Controtempo.
Il est cofondateur et directeur artistique de l’Ensemble Multilatérale depuis 2005. Sa musique est publiée aux Éditions Jobert.
www.yannrobin.com

LIEU

La Criée – Théâtre National de Marseille
30, Quai de Rive Neuve
13007 Marseille


ACCÈS

Métro Ligne 1 : Arrêt vieux-port
Bus Lignes 82, 82S, 83, 583 :
Théâtre La Criée
Voiture : Parking Vieux-Port La Criée Indigo