GMEM Marseille

Installation


Orchestre et haut-parleurs de verre

Paysage de propagations

Christian Sebille

Création
2021
Création — GMEM Marseille
Paysage de propagations — GMEM Marseille
PAYSAGE DE PROPAGATIONS — RÉSIDENCE DE CHRISTIAN SEBILLE AU CIRVA
Paysage de propagations — GMEM Marseille
PAYSAGE DE PROPAGATIONS — EXTRAITS SONORES

Depuis octobre 2018, Christian Sebille, compositeur et artiste sonore, est invité en résidence par le Centre International de Recherche sur le Verre et les Arts plastiques – CIRVA. Le centre d’art du quartier de la Joliette est internationalement réputé pour les collaborations qu’il initie entre maîtres verriers et artistes. Par nature orientée vers la création de formes plastique (Pierre Huyghe, François Morellet, Pierre Soulages…), la collaboration prend ici un tour inédit en investissant le verre comme objet sonore.

Après une recherche sur les formes et leurs signatures acoustiques – ballons, vasques, cymbales, soucoupes ou tiges… brisées, à cloche, creuses ou sablées… – Christian Sebille développe un projet d’orchestre de verre et d’installation sonore immersive. Dans cette recherche, le verre est à la fois instrument et membrane de diffusion acoustique. Chaque forme soufflée, par définition unique, libère une onde sonore singulière, mise en boucle, transformée et propagée par des haut-parleurs de verre.

La création sera présentée au public sous la double forme d’une pièce électronique jouée en performance par Christian Sebille en compagnie du percussionniste Philippe Foch, musicien protéiforme et subtil, et d’une installation immersive agie par mécanique générative.

Paysage de propagations réunit une équipe pluridisciplinaire : souffleurs de verre, philosophe, compositeur, musiciens, concepteurs de mécaniques et réalisateur en informatique musicale.

AVEC


Christian Sebille

composition et électronique

Philippe Foch

percussionniste

Francisco Ruiz de Infante

plasticien

À TÉLÉCHARGER

> Dossier artistique

Production déléguée
gmem-CNCM-marseille

En partenariat avec
Cirva, Centre International de Recherche sur le Verre et les Arts plastiques.

DÉVELOPPEMENT DES DISPOSITIFS MÉCANIQUES ET INFORMATIQUES
COLLECTIF SONOPOPÉE - RESO-NANCE-FABLAB LFO

Christian Sebille

Christian Sebille est compositeur et directeur artistique du GMEM à Marseille. Il travaille sur la réalisation d’installations sonores in situ, en particulier dans le cadre d’une série intitulée Miniature. Le lieu de la captation des sons est lié au lieu de leur diffusion dans un rapport de compression d’espace (réduction de l’espace de diffusion par rapport à l’espace de captation) et réduction temporelle (rapport du temps de captation/le temps de diffusion). Par ailleurs, il travaille sur le son concret et sur la capacité du matériau à être en soi son propre diffuseur (l’objet instrument). Le rayonnement de la matière et le mouvement de l’objet (sonore) jouent l’un de l’autre.

Philippe Foch

Mû par un désir vivace de rencontre et d’exploration, qui non seulement ne s’émousse pas mais semble au contraire s’aiguiser à mesure que le temps passe, Philippe Foch, batteur de formation, gravite depuis 30 ans à l’intérieur d’un territoire sonore intensément mouvant et, rétif à toute forme de routine ou de statu quo, ne cesse de remettre en jeu ses acquis et de réinventer son langage musical. Ce langage, dont un riche attirail percussif constitue le cœur battant, frappe d’emblée par sa tonicité rythmique et par sa vitalité organique : un langage ruminé longuement mais tout entier jaillissant dans l’ici et maintenant. – Jerome Provencal, Mouvement.

Francisco Ruiz de Infante

Né en 1966 à Vitoria-Gasteiz (Espagne).
Artiste hors-format, il appartient à une génération dont la sensibilité est marquée par la rencontre et la confrontation des machines audiovisuelles avec les matériaux les plus simples, voire les plus quotidiens. Il jongle sans complexes entre la haute technologie et le bricolage d’urgence pour construire ses installations et ses films. Dans son oeuvre, il reconstruit la manière dont fonctionne la mémoire lorsqu’elle nourrit le présent : par saccades pleines d’erreurs d’information, ou comme un torrent d’images qui recommencent sans fin.