GMEM Marseille

Spectacle


Théâtre musical

Portraits de voix

Alessandro Bosetti

Création
2021
Création — GMEM Marseille
Portraits de voix — GMEM Marseille

Qu’est-ce que tu veux de moi ?
– J’aimerais faire le portrait de ta voix.
– Alors c’est mon portrait.
– Non. Je pense que ta voix et toi ne sont pas la même chose.

Une famille de portraits de voix vit sa vie sonore. Un enchevêtrement de sons et d’affections suspendu entre polyphonie de la Renaissance et vacarme familial.

Alessandro Bosetti, artiste sonore et compositeur, peint une série de portraits à partir d’un travail documentaire et de conversations enregistrées en Italie pendant un été. Il a choisi et recueilli six voix articulées sur trois générations, trois de genre masculin et trois de genre féminin. Il les a ensuite démontées et rassemblées dans un palimpseste qui intègre trois éléments : écriture polyphonique, collage de milliers de fragments et écriture pour un portraitiste.

Un nuage de voix, chargé comme un orage, fait vivre au public toutes les émotions d’une communauté imaginaire et magique à travers une écriture musicale immersive et polyphonique tandis que le portraitiste partage ce récit choral avec le public qui se retrouve immergé dans une foule très serrée, à la fois claustrophobique et nourrissante (propre à chaque famille).

À l’arrière-plan, à moitié caché : les identités des six modèles anonymes parlent d’elles-mêmes, d’un pays aimé et haï, dans un langage quotidien imprégné du présent.

Seules les voix comptent, qui, en tant que marqueurs d’une généralité absolue, ressemblent à des âmes auxquelles une identité n’a pas encore été attribuée.

Le gmem se félicite de poursuivre avec cette création son partenariat avec L’Ensemble Neue Vocalsolisten de Stuttgart.

TOURNÉE EN 2021

Festival du gmem (13, Marseille)
Nouveau Théâtre de Montreuil, Festival Mesure pour Mesure 2021 (93, Montreuil)
La Soufflerie (44, Rézé)
Theaterhaus, Festival Musik der Jahrhunderte (Stuttgart, Allemagne)

AVEC


Alessandro Bosetti

compositeur et artiste sonore

Neue Vocalsolisten Stuttgart

ensemble vocal

Giovanni Donadini / Canedicoda

créateur costumes

À TÉLÉCHARGER

> Dossier artistique

PRODUCTION DÉLÉGUÉE gmem-CNCM-marseille

CO-PRODUCTION NEUE VOCALSOLISTEN, NOUVEAU THEATRE DE MONTREUIL, LA SOUFFLERIE, DEUTSCHLANDFUNK KULTUR

CRÉATION le 15 mai 2021 - Festival - gmem-CNCM-marseille

Alessandro Bosetti

Né à Milan en 1973. Le travail d’Alessandro Bosetti est basé sur la musicalité de la voix, du langage et des langues, explore la frontière entre le langage parlé et la musique. Ses compositions abstraites (sur disque, jouées lors de performances en public ou pour des diffusions radiophoniques) mêlent documents sonores et entretiens enregistrés, collages acoustiques et électro-acoustiques, stratégies relationnelles, pratiques instrumentales, explorations vocales et manipulations numériques. Un questionnement de la communication orale, des aléas des processus de traduction, et de l’écoute comme objet culturel, à la frontière entre anthropologie sonore et musique contemporaine. Bosetti est l’auteur d’une série d’œuvres sonores remarquables, où l’esthétique relationnelle rencontre les méthodes de composition les plus novatrices, et a publié plus d’une dizaine de CD de sa propre musique, sans compter ses innombrables collaborations. Il est depuis 2000 une figure majeure de l’Ars Acustica, et est l’auteur d’un vaste corpus d’œuvres électroacoustiques et de compositions texte-son, notamment pour des institutions telles que WDR Studio Akustische Kunst, la DeutschlandRadio ou encore le GRM, entre autres. Des pièces comme «Il Fiore della Bocca» (Rossbin / DLR 2005) – une œuvre autour du vocalisme des personnes présentant des déficiences physiques ou mentales – ou encore «African Feedback» – qui questionne la musique expérimentale, travail collaboratif avec les habitants d’un village d’Afrique de l’Ouest (Errant Bodies Press, 2004) ont obtenu une reconnaissance internationale, et comptent désormais parmi les classiques du genre. Alessandro Bosetti a déjà présenté ses performances pleines de sensibilité en Europe, en Asie et aux Etats-Unis, que ce soit en solo, à la tête de son ensemble Trophies avec Tony Buck et Kenta Nagai, en collaboration avec d’autres performers vocaux tels que Jennifer Walshe et Tomomi Adachi ou encore avec le pianiste Chris Abrahams.

Neue Vocalsolisten Stuttgart

… des chercheurs, des inventeurs, des idéalistes. Ils travaillent avec des ensembles spécialisés et des orchestres radiophoniques, avec des opéras, des théâtres indépendants, des studios électroniques, des organisateurs de festivals et de concerts de musique moderne en Europe.Les Neue Vocalsolisten – ensemble de musique vocale contemporaine fondé en 1984 dans le cadre de Musik der Jahrhunderte – forment depuis l’an 2000 un ensemble vocal de musique de chambre, artistiquement indépendant.Les sept solistes, de la soprano colorature au contre-ténor et à la basse profonde, engagent toute leur force créatrice dans leur travail de musique de chambre, en collaboration avec les compositeurs et les autres interprètes.Un groupe de chanteuses et de chanteurs spécialisés vient compléter l’équipe de base, en fonction de la distribution. La recherche est au centre de leurs intérêts, recherche de nouvelles tonalités, de nouvelles techniques vocales et de formes d’articulation ; le dialogue avec les compositeurs y a une place de choix. Chaque année, ils assurent la création de près de 20 nouvelles œuvres. L’opéra et le travail interdisciplinaire englobant l’électronique, la vidéophonie, les arts plastiques et la littérature font partie, tout comme les collages mettant à profit le contraste entre des éléments de musique ancienne et de musique moderne, du projet artistique de la formation.

Giovanni Donadini / Canedicoda

Canedicoda (1979) est une figure qui, inspirée par une conception personnelle du design, s’étend de manière transversale entre art, musique, création de vêtements et environnements. Le dessin est donc une matrice : comme s’il pouvait prendre plus de formes, se matérialiser par d’autres matériaux et se croiser avec d’autres usages. Dessiner des sons, jouer des environnements, habiller des espaces, porter des signes. Le moteur du travail plastique de Canedicoda est un désir de savoir-faire manuel motivé par un désir profond de réaliser, de façonner et de savoir construire par soi-même. Une pratique qui se nourrit de l’intimité propre à “dessiner librement”, recréée de différentes manières et en même temps protégée dans sa pureté. Cachés derrière une dimension esthétique pas toujours raffinée, une âme naturelle et un tropisme s’orientent vers l’essence des objets et leur éventuelle unité / utilité. Il a collaboré avec Museion, ViaFarini, MHKA, la Fondation Bonotto, Xing, Le Festival, Le Dictateur, C2C, le Palazzo delle Esposizioni, le Nero, le Festival Netmage, la Semaine des arts en direct, l’Institut Svizzero, Marselleria et diverses situations aux couleurs plus ou moins institutionnelles.