GMEM Marseille

Installation


Performance

T.O.C.

Lucien Gaudion

T.O.C. — GMEM Marseille

Installation / Performance
Hauts-parleurs basse fréquences, percuteurs stereolythographiés, amplis, câbles, ordinateur, carte son.

Dispositif in situ d’activation acoustique d’une architecture.
Chaque espace dans lequel le dispositif est installé rentre en dialogue avec son potentiel sonore, il devient un gigantesque instrument de percussion résonnant à l’échelle d’un bâtiment.
T.O.C. est une installation qui interroge les techniques de production sonore actuelles en tentant de contourner leurs modalités usuelles.

En 1876, lorsque Alexander Graham Bell annonce la possibilité de reproduire le son par les ondes électriques, ce rapport énigmatique qui réside entre le son et la matière se trouve à un tournant décisif qui marque le passage vers la modernité. Que reste-t-il à explorer après cette grande révolution musicale du XXème siècle ?
Une proposition pourrait être celle de John Cage et son piano préparé : faire de même avec des hauts-parleurs. Ici, la préparation se fait non plus pour enrichir le timbre mais plutôt dans une logique dystopique : Ainsi les haut-parleurs sont éventrés pour ne plus restituer l’intégralité du spectre audio, un percuteur stereolythographié est ajouté de telle sorte que les mouvements permettant habituellement de générer des basses fréquences vont cogner les matériaux et ainsi les transformer en percussion. C’est le retour à un archaïsme Low Tech dans sa conception et presque ancestral dans ce que l’on peut entendre, entre paléo-techno et musique électroacoustique d’avant garde.

Ce dispositif de par sa conception avec des matériaux de récupération souvent glanés ou trouvés, tente de s’affranchir d’une forme de tyrannie commerciale technologique de consommation high tech.

AVEC


Lucien Gaudion

compositeur

À TÉLÉCHARGER

> dossier artistique

Production déléguée gmem-CNCM-marseille

Lucien Gaudion

é en 1981, Lucien Gaudion vit et travaille à Marseille depuis 2010, où il étudie la composition électroacoustique au conservatoire. Il s’intéresse à ce que le son véhicule comme informations ainsi qu’à sa capacité à générer des espaces multiples et simultanés. Ces recherches se concrétisent sous la forme de compositions électroacoustiques ou d’installations.