GMEM Marseille

Concert


percussions et électronique

Umwelt

Bertrand Wolff, François Rossi, Damien Ravnich

Création
2019
Création — GMEM Marseille
Umwelt — GMEM Marseille
© UMWELT
Umwelt — GMEM Marseille
Partition Umwelt © Bertrand Wolff

Pièce mixte pour électronique, deux percussionnistes et six haut-parleurs vibratoires, 2019

Concept inventé par le biologiste et philosophe allemand Jakob von Uexküll, l’Umwelt (ou monde propre) désigne l’ensemble des processus sémiotiques (créateurs de « sens ») d’un organisme.
Le monde propre d’un organisme est donc la somme des expériences issues de ses parties fonctionnelles lui permettant d’appréhender le monde (nos cinq sens pour l’être humain). Pour survivre, chacune de ces parties fonctionnelles doit agir de concert. Cette expérience commune, propre à une espèce donnée, est appelée l’Umwelt collectif. Si quelque chose vient perturber cette vision unifiée du monde, l’organisme en sera directement affecté. Lorsque ces perceptions sont synchrones, l’organisme développe des actions orientées vers un but et des comportements intentionnels.

La pièce mixte (en temps différé) se propose d’établir une relation entre différents milieux acoustiques, celui de l’instrument — en l’occurrence ici d’un ensemble de percussions- et de l’électronique (sons de synthèse).
La proximité des auditeurs avec les sources acoustiques non amplifiées impliquent une position d’écoute particulière et privilégiée. La recherche d’une symbiose (aussi bien mutualiste que parasitaire) entre les différents espaces sonores est ici l’enjeu principal. Le fait d’établir un lien entre les sons de synthèse (analyse de leurs morphologies) et le corps résonnant de la batterie dans son espace propre (non amplifié) peut permettre de donner forme à l’exploration d’un temps dilaté et ainsi rendre sensible le plus petit degré de changement entre un geste et un son. Par ailleurs, les haut-parleurs vibratoires appliqués directement sur les cymbales ou sur les peaux entrent en résonance avec les instruments en s’affranchissant du geste du musicien.

Nous avons souhaité aborder la composition de manière suggestive afin de ne pas donner une simple illustration à des concepts chargés de nos propres projections. Pour cela, une attention particulière est portée à la phénoménologie de la perception dans le rapport qu’entretiennent les auditeurs avec le dispositif de diffusion (Position d’écoute). Ces processus compositionnels (liés à la musique accousmatique d’une manière générale mais aussi à certaines préoccupations de la musique spectrale) nous permettent d’aborder la musique en dehors de toutes structures définies à priori.
C’est donc une approche organique de la forme par auto-engendrement des sons, où l’observation attentive des phénomènes se mêle à la contemplation du vivant. Attitude qui consiste, finalement, à modifier sans arrêt ses propres points de vue sur le monde.

DURÉE


45 MIN.

AVEC


Bertrand Wolff

musique

Damien Ravnich

percussions, batterie

François Rossi

percussions, batterie

À TÉLÉCHARGER

> Dossier artistique

> English version

EN SAVOIR +

> Bertrand Wolff

PRODUCTION GMEM-CNCM-MARSEILLE
COPRODUCTION MUJO

Bertrand Wolff

Né en 1982. Après des études musicales, notamment de clarinette et de batterie, il découvre la musique de Pierre Schaeffer. Un champ des possibles s’ouvrent dès lors tout autant avec les outils électroniques que des instruments traditionnels. Ses compositions s’inscrivent le plus souvent entre la musique acousmatique et l’electronica (Postcoïtum, Simiam Lucis). En parallèle à ces recherches sonores, il poursuit ses études aux Beaux-Arts de Quimper puis de Lyon ainsi qu’au CNRR de Marseille. Il s’intéresse plus particulièrement aux rapports entre l’image et le son. Il collabore ainsi avec d’autres musiciens, artistes ou écrivains (Joris Lachaise, Jérôme Game, Michaël Sellam, etc.) donnant lieu à des films, des expositions ou des concerts. Il confonde en 2010 le label Daath Records et en 2016, Mujô, studio de création sonore et cinéma documentaire.

Damien Ravnich

Né en 1980 à Saint-Denis, Damien Ravnich est batteur. Formé à l’IMFP de Salon De Provence, il commence à jouer dans des formations jazz.
Arrivé à Marseille en 2006, il poursuit sa formation au Conservatoire en Jazz puis suit une classe de perfectionnement et s’intéresse aux musiques improvisées.
Il participe à différents types de projets allant du blues au rock en passant par la musique électronique, contemporaine, ou improvisée. Actuellement, il joue dans plusieurs formations : Hoax Hoax, Subspieces (musique contemporaine et improvisée), Postcoïtum, Monte Verita, et Oh! Tiger Mountain et participe au développement de Daath Records.

François Rossi

Diplômé des conservatoires d’Aix, Montpellier et Marseille, où il a étudié avec Francois Theberge, Pierre de Bethmann et Raphaël Imbert.
Il est aujourd’hui tourné vers la création à travers le noise rock et l’improvisation libre au sein de groupes tels que Rosa, Manuchello 7tet, et EMIR. Il propose également des concerts de batterie solo et se produit régulièrement sur des scène nationales et internationales.