GMEM Marseille

18 — 22 mars 2019

RÉSIDENCE

Cécile Le Prado

Massalia, Carnet de bord

Cécile Le Prado — GMEM Marseille
© Cécile La Prado

Massalia, Carnet de bord est une commande sonore réalisée en partenariat avec le gmem-CNCM-marseille pour le cabines d’essayage du magasin Galeries Lafayette Marseille Prado dans le cadre de la commande Escales.
> En savoir plus

« L’escale à Marseille a débuté le 15 décembre 2018.

J’ai commencé à enregistrer tout autour de moi, là où je vis, en bas de la maison, c’est à dire au coin de la rue de la Loge et des marches qui descendent de la place de Lenche. C’était le matin tôt, pour éviter les voitures et, surtout avant le départ des oiseaux migrateurs, les étourneaux.
Depuis ma fenêtre, la matinée commence par des allers-retours entre gabians, étourneaux et tourterelles. Le rituel d’envols, de silences puis de pépiements assourdissants de la volière.
Je me suis absentée plusieurs semaine, puis j’ai repris les prises de son le jour de Noël. J’ai agrandi mes cercles concentriques en partant de St Laurent pour passer devant la pilotine, faire le tour du fort St Jean jusqu’à la Major. De jour comme de nuit, ce passage est toujours fréquenté. La mer, solitude et partage… Cette partie du port est la limite entre les bateaux de croisière, les navettes vers la Corse ou l’Algérie et puis les plus petits voyages, les plus courtes escales au Frioul, l’Estaque ou à la Pointe Rouge.
Le 26 décembre 2018, suite de l’enregistrement en escargot. Cette fois départ du J4 pour longer le Terminal 1, traverser le marché de la Joliette et retrouver le quartier du Panier. Le paysage sonore glisse progressivement d’un espace ouvert à une zone intime ou les voix rebondissent sur les murs.
Les jours suivants, je sors de mes parcours systématiques pour aller chercher des sons et des ambiances spécifiques. J’étends ma carte vers le fond du port puis vers le sud. Habituellement, je vais acheter le poisson en bas de la Canebière, mais cette fois, je reste à distance avec mon micro. C’est le début de la matinée et les étales sont en train de s’installer. Au retour j’espérais enregistrer le moteur du vieux ferry boat mais pas de chance, c’est son remplaçant électrique.
Le 3 février 2019, jour de mistral, direction le quartier du Prado, puis le port de plaisance de la Pointe Rouge. La mer est démontée. Mes bonnettes anti-vent sont à peine suffisantes pour l’enregistrement des drisses. C’est vivifiant!

De toutes ces prises de son, je garde en mémoire à la re-écoute, les impressions des lieux. Mon envie est de proposer une carte sonore de ces quartiers que j’ai arpenté. La sélection des prises de son ainsi que le cadrage au sens cinématographique ne sont pas anodins. C’est mon image de la ville que je transmets, mes impressions. Je parcours ces lieux presque chaque jour avec une attention chaque fois déplacée, attirée par de nouveaux éléments d’une même scène sonore.
Certains sons évoquent le mouvement, l’espace, d’autres amènent des éléments de dramaturgie. Enfin, certains fragments extraits de leur contexte révèlent des particularités plus abstraites, plus musicales. » — Cécile Le Prado

VERNISSAGE MAR. 30 AVRIL 2019 — 18H
Escales
Cécile Le Prado, Habiba Effat, Kinda Hassan, Sara Kaddouri, Esthir Lemi
En co-réalisation avec les Galeries Lafayette Marseille Prado

Cécile Le Prado
compositrice
Après des études de musique électroacoustique, Cécile Le Prado s’intéresse à la composition dans l’espace, au paysage sonore  et aux multiples espaces d’écoute proposés à un “promeneur  écoutant“. Les rencontres successives avec différents  centres de recherche et de création  musicale comme l’ INA-GRM, l’IRCAM ou encore  CESARE, ont fait émerger peu à peu la prise en compte de la spatialisation du son comme paramètre d’écriture musicale. Ses installations sonores mêlent étroitement l’enregistrement du  son réel et sa transformation technologique. Elle a collaboré avec  de nombreux réalisateurs et chorégraphes. Depuis 2001, elle mène également des activités d’enseignement  concernant la conception sonore interactive  et le design sonore pour les jeux vidéos au Conservatoire des Arts et Métiers et au Cologne Game lab. Elle est  membre du laboratoire CEDRIC et la thématique de sa thèse porte sur  l’ Ecriture sonore: entre déterminisme, émergence et interactivité.

AVEC


Cécile Le Prado

compositrice

COMMANDE

Commande sonore réalisée en partenariat avec le gmem-CNCM-marseille pour les cabines d’essayage du magasin Galeries Lafayette Marseille Prado