GMEM Marseille

2 — 6 oct. 2017

RÉSIDENCE

David Merlo

Variance IV

David Merlo — GMEM Marseille
© DR
David Merlo — GMEM Marseille
© DR
David Merlo — GMEM Marseille
© Marie Sommer

Comment considérer l’activité dynamique non déterminée d’un dispositif dont personne ne joue, et qui semble semble pouvoir évoluer, se renouveler et s’entretenir en accord avec son environnement dans une rétroaction stable?

L’installation Variance IV met l’accent sur le fruit de la relation entre instrument et territoire : la production d’un signal unique, reflet d’une nécessité et d’un désir de celui qui fabrique et met cet instrument en action.
Pour conférer un forme de neutralité à cette production, elle propose d’enlever le geste humain dans la mise en vibration de l’instrument pour le remplacer par les décision prises par une application numérique, Max/Msp,  en fonction de ce qu’elle percevra et analysera d’un espace.
Dans un souci de placer la notion de résonance au centre du processus, les décisions de cette machine désirante seront prises et transmises, grâce à un ensemble de hauts parleurs, en fonction de et par l’espace de réflexion sonore.
La basse électrique prend ainsi le rôle d’une interface analogique générative et devient un élément parmi d’autres d’une lutherie qui s’accorde avec une architecture donnée.
Variance IV propose avant tout au public de percevoir physiquement ce que révèle l’activité de son dispositif de l’espace et du territoire investi, s’affirmant alors comme un extracteur de résonance.
Après un premier cycle de recherche et de développement réalisé en collaboration avec Charles Bascou au gmem-CNCM-marseille en 2016, les objectifs de cette résidence viseront à faire progresser le patch Max/Msp sur deux points :
– d’une part dans l’assouplissement et la variation des dynamiques d’ouverture et de fermeture d’un canal de diffusion du signal,
– d’autre part à en développer les capacités d’analyse du signal présent afin d’équilibrer ses prises de décisions entre action aléatoire et action en fonction du signal présent.

Variance IV, inside Kannon / statue de la divinité Kannon - Mont Kannon - temple Jiganin - Takasaki (Japon) / 2016

A travers sa pratique de compositeur et d’improvisateur, David Merlo éprouve les possibles perceptions du temps. Des temporalités des modes de gestation jusqu’aux temporalités de perceptions du son. En jaugeant les distances qui opposent ou relient le travail en solo au collectif, il scrute les phénomènes de mise en vibration des corps. D’un espace d’expression à l’autre, d’un espace sonore à un autre, c’est l’espace de projection qui est interrogé. Le lieu ou le non-lieu de la rencontre.
Il développe à Marseille depuis 2006, puis à Paris depuis 2016 différents projets balayant les genres et les formes et s’investit dans diverses missions pédagogiques.
Sa pratique se déploie autour de projets rock (HoaxHoax), noise (Caìlin en solo, R avec Simon Henocq), musiques improvisées (avec Michel Doneda, ErikM, Jean Marc Montera…), musiques ethniques (Terrya Kady avec Abdoulaye Dembélé), de la musique de chambre à celle pour ensemble (Ensemble Subspecies), installations sonores (Variance IV), et collabore  avec le geste et l’image dans le cadre de projets d’étudiants du Fresnoy-Studio National des Arts Contemporains et avec des compagnies de danse (compagnie des Corps Parlants avec Mathilde Monfreux), d’arts de la rue (Compagnie Malaxe avec Julien Dégremont et Emmelie Guillaud) et de cirque (compagnie L’appel du Pied).
Co-fondateur en 2010 avec Lucien Gaudion, Bertrand Wolff et Damien Ravnich du Label Daath qui vise par le biais d’une revue sonore, d’un net-label et l’organisation d’évènements à promouvoir l’émergence de compositeurs marseillais.
Né à Kabinda en 1982 en Rep. Dem. Du Congo, puis installé en France en 1987.
Étudie le violon de 1987 à 1992 et pratique la basse électrique depuis 1998.
Il étudie les musiques actuelles à Pro-Musica à Avignon, de 2002 à 2005, est lauréat du DEM-MA en 2005, et étudie la composition instrumentale et l’harmonie/contrepoint au conservatoire de Marseille de 2007 à 2011 (1er prix de composition du conservatoire de Marseille en 2011, associé au prix SACEM de la ville de Marseille).
Il étudie parallèlement le Jazz au conservatoire de Marseille de 2009 à 2012.

Variance IV, teaser © Justine Simon & David Merlo réalisé lors d'une résidence au gmem en 2016

AVEC


David Merlo

compositeur

Charles Bascou

assistance musicale

Sylvain Delbart

création lumineuse