GMEM Marseille

9 — 20 oct. 2017

RÉSIDENCE

Eric Arnal-Burtschy

Gone

Eric Arnal-Burtschy — GMEM Marseille
© Michel Levy

Lors de cette résidence, Eric Arnal-Burtschy va travailler la partie musicale de sa prochaine création : Gone.

Une histoire de la nature
Le récit d’un monde où les êtres vivants étaient composés d’air aux deux tiers, sans cesse mêlés à des dizaines de millions d’autres organismes, vivant en symbiose et capables de convoquer en eux des lieux et des temps qui n’existaient pas. Un monde d’une splendeur magnifique, où aucun être n’était jamais seul, montré sous un angle si différent qu’il en semblera longtemps étranger. Un monde où nos corps se mêlaient au vivant et circulaient à travers la matière, devenant présents simultanément ici et ailleurs. Un monde qui est encore le nôtre mais sera raconté au passé, écho à la fragilité de tous ceux qui ont disparu après avoir été vivants et jonchent désormais l’Univers.

Recherches
La recherche scientifique et notamment la physique sont une grande source d’inspiration dans mon travail : elles permettent de soulever une perspective métaphysique (nature de l’espace par exemple) à travers des objets concrets. Le projet Gone est basé sur des recherches en physique, écologie et sciences de la matière afin de mieux cerner la nature de cette dernière et la relation de symbiose que les organismes vivants entretiennent, tant les uns avec les autres qu’avec le monde qui les porte.

Nature du projet
Gone est fait de texte entremêlé au son et au mouvement, avec un fort rapport au corps et une grande place pour l’écriture de l’espace et de la lumière. La base scientifique est traitée sous forme poétique et n’apparaît pas directement au public. La place du public (positionnement, relation à l’autre, présence dans l’espace) sera un des éléments clé du projet.

Une trilogie
Gone sera la seconde partie d’une trilogie visant à raconter un monde vivant, complexe et en perpétuelle mutation. Composée de trois volets que seront la guerre, la nature et l’amour, cette trilogie interrogera la manière dont nous sommes ensemble et ce que cela représente.

Eric Arnal Burtschy suit un cursus en histoire, philosophie et géopolitique avant de s’orienter vers les arts vivants et visuels. Son travail est porté par des recherches sur la physique de l’Univers et un questionnement sur l’humain. Il a notamment créé avec Lyllie Rouvière Bouncing Universe in a Bulk, diptyque sur l’Univers et les notions d’infini, et Ciguë, un solo avec Clara Furey sur le rapport à la liberté et à la solitude. Sa dernière création, Deep are the Woods, est une évocation du vide sous forme d’une pièce immersive dont la lumière est l’interprète.
Eric Arnal Burtschy est artiste en résidence au théâtre de Vanves et à L’L – Lieu de recherche et d’accompagnement pour la jeune création à Bruxelles. Il est artiste associé aux Halles de Schaerbeek jusqu’en 2018.

AVEC


Eric Arnal-Burtschy

création / interprétation

Benoît Simon

direction technique

Production

Still Tomorrow