GMEM Marseille

10 — 13 déc. 2018

RÉSIDENCE

eRikm & Colin Dunne

What is ours

eRikm & Colin Dunne — GMEM Marseille
© Pierre Gondard
eRikm & Colin Dunne — GMEM Marseille
© DR

Figure emblématique de la danse traditionnelle irlandaise, Colin Dunne fait une carrière internationale dans de grands shows mais s’ouvre également à des formes plus contemporaines, notamment avec son premier solo Out of Time dans lequel il livrait une vision très personnelle de son parcours chorégraphique. Avec eRikm, ils proposent une exploration interactive du son et du mouvement en prenant appui sur les rythmes et la gestuelle de la danse traditionnelle irlandaise. Le danseur évolue au gré du bruit de ses pas, décuplé par un système d’amplification du son fixé à ses chaussures. Un univers sensoriel et acoustique s’auto-génère sans cesse, chacun des deux artistes étant constamment à l’affût des possibilités offertes par la composition.

Ce n’est pas des claquettes irlandaises.
C’est “step dance”. C’est une danse de Pas.
Mais ce n’est pas des claquettes Irlandaises
C’est la “step dance” dansée en Irlande, et donc c’est la “step dance” irlandaise
C’est la “step dance” dansée en Irlande sur de la musique traditionnelle irlandaise, et donc on l’appelle la “step dance traditionnelle irlandaise” ou “step dance irlandaise” ou “danse irlandaise
Je ne sais pas comment l’appeler
Mais Ce n’est pas claquettes Irlandais
It is not Irish Tap Dance
C’est “step dance”
C’est la “step dance” qui vient d’Irlande.
C’est une bande de types en costume réunis dans une salle qui a décidé de l’appeler “step dance traditionnelle irlandaise”, il y a environ 100 ans quand les Anglais ont quitté l’Irlande après 800 ans
La bande de types en costume réunis dans cette salle devait décréter ce qui était irlandais et de ce qui ne l’était pas, de ce qui était à nous et de ce qui était à eux
Before this is was just called “step dance”
Avant, on l’appelait simplement “step dance”
La danse a été nationalisée.
Les bras ? Non
Ce n’est pas à cause de l’Église catholique, ni parce que nous sommes réprimés sexuellement, ou parce que les maisons irlandaises sont trop petites pour que les danseurs puissent bouger leurs bras…
Ce fut décrété par une bande de types en costume réunis dans une salle
Ils ont décrété que la step dance traditionnelle irlandaise serait canonisée et que les danseurs ne bougeraient rien au-dessus de leur taille.
C’était une décision administrative
Je sais. Et si on avait une danse nationale où les gens ne bougeraient qu’à partir de la taille, jusqu’aux pieds ? Pas de bras, pas de têtes, pas d’épaules, pas de bustes…
Et si on avait une danse nationale où les gens ne bougent pas vraiment ? Ce serait différent.
C’était une décision administrative
Décrétée par une bande de types en costume réunis dans une salle
Colin Dunne 2016

Création le 31/03/2018 au CCAM, scène nationale de Vandœuvre-lès-Nancy

Virtuose des platines et des arts sonores, improvisateur et compositeur mais aussi plasticien, eRikm prend le risque d’échapper à toute tentative de catégorisation hâtive. Attentif au maintien de la fusion entre pensée, instinct et sensibilité, il ose la simultanéité des pratiques et la mise en tension de différents modes de composition, dans et avec tous les langages.
Son processus créatif ne cesse jamais de traiter les matières sonores comme un organisme vivant, en mutation permanente, exposé au risque de l’accident comme à celui du ravissement et de l’unisson.
Au fil du temps, les rencontres et collaborations s’impulsent naturellement avec des publics et des tempéraments : Luc Ferrari, Christian Marclay, Mathilde Monnier, Jérôme Noetinger, F.M. Einheit…
Depuis 1997, seul ou accompagné, eRikm participe à différents projets en tournée ou conçoit des œuvres spécifiques, transversales, pour des espaces et des commandes (discographiques, radiophoniques, installations, vidéos…). Parallèlement, les fragments les plus personnels continuent de s’assembler pour construire, à partir notamment de quelques-uns de ses arts premiers (photographies, dessins, objets plastiques, vidéo), une vision kaléidoscopique singulière.
In fine, tout son travail résonne certainement de ses recherches en bordure des sciences et d’une poésie curieuse du monde.
En 2016, ses projets incluent deux créations avec Aurélia Ivan au Festival Extension (MAC de Créteil) et avec Colin Dunne au CND de Pantin.
Ses derniers disques Drum-Machines avec les Percussions de Strasbourg  et Mistpouffers (oeuvre acousmatique) sortiront au printemps 2018.

Enfant prodige de la danse irlandaise – titre de champion mondial à l’âge de 9 ans, suivi de dizaines d’autres – Colin Dunne en est devenu une figure emblématique. Il apprends et enseigne la danse au Marion Turley Academy of Irish Dance à Coventry (Angleterre), puis en Irlande, aux États-Unis, en Nouvelle-Zélande et en Australie.
Il crée un master en danse au Irish World Music Centre de l’université de Limerick en 1999. Deux ans plus tard, il accepte la position de danseur-résident à l’Université, où il finit aussi une maîtrise en danse contemporaine en 2002.
Parmis ses collaborateurs, on trouve le danseur de claquettes Tariq Winston (avec qui il a fait parti de la compatnie Riverdance), la danseuse Jean Butler (Dancing on Dangerous Ground), Yoshiko Chuma (HeadFoot, 10 000 Steps, Yellow Flower), Michael Keegan Dolan (au sein du Fabulous Beast Dance Theatre, The Bull).
Parallèlement, il développe son travail en solo, se basant sur la tradition irlandaise tout en y intégrant les principes de la danse contemporaine.
Il travaille avec le Abbey Theatre (The Shaughraun 2004), The Irish Chamber Orchestra (Carna, written by Bill Whelan), entre autres.
On fait régulièrement appel à lui à l’Université de Limerick, au sein des masters danse contemporaine et traditionnelle. Il est invité en tant que danseur ou professeur partout à travers le monde et multiplie les collaborations, s’intéressant en chemin à la télévision (émission Celebrity Jigs and Reels) et à la radio (série The Story of Tango).
Son premier spectacle solo à part entière, Out of Time, pièce pluridisciplinaire (dance, musique, texte, vidéo) amène Dunne à revenir aux relations entre les racines de la danse traditionnelle et la pratique de la danse et chorégraphie contemporaine, qu’il ne cesse de questionner.

AVEC


Colin Dunne

chorégraphie, danse

eRikm

composition et spatialisation musicale, scénographie, création lumière

Production

gmem-CNCM-marseille
Programmé à

REEVOX - NH 2018 organisé par le gmem-CNCM-marseille : jeudi 13 décembre au Module (Friche la Belle de Mai)