GMEM Marseille

11 — 13 juil. 17 — 29 Juil.
2017

RÉSIDENCE

Jorge León, Eva Reiter, George van Dam, ensemble Ictus…

Mitra

Jorge León, Eva Reiter, George van Dam, ensemble Ictus… — GMEM Marseille
© DR
Jorge León, Eva Reiter, George van Dam, ensemble Ictus… — GMEM Marseille
© DR
Jorge León, Eva Reiter, George van Dam, ensemble Ictus… — GMEM Marseille
 
Jorge León, Eva Reiter, George van Dam, ensemble Ictus… — GMEM Marseille
 

« Mitra » est un projet hybride à l’intersection de l’opéra, du cinéma documentaire et de l’installation. En 80 minutes et sur quatre écrans, il présente le combat de personnages réels vivant en Iran et en France, aux prises avec la machinerie psychiatrique. Une femme et quelques amis, quelques amies, se battent solidairement et à distance, par la seule force des mots échangés par e-mails, pour échapper à l’écrasement. Leur vérité, cependant, ne trouve sa juste formulation que par son passage à la fiction et à la musique.

« Mitra » fait l’objet d’une version scénique et d’un long-métrage documentaire, différent dans sa durée comme dans son mode narratif.

« Mitra » est le prénom d’une psychanalyste de Téhéran, Mitra Kadivar, dont les démêlés avec la psychiatrie iranienne ont récemment défrayé la chronique. Au-delà de l’actualité, c’est l’intensité du courage de Mitra, l’intraitable singularité de ses prises de position, la beauté quasi antique de son visage marqué par les épreuves qui sont le cœur battant du projet. Cette intensité, cette singularité, cette beauté permettent de renouer, sur une étroite ligne de crête entre documentaire et fiction — et en musique ! — avec une certaine figure tragique de l’héroïsme féminin.

L’enregistrement, le montage et la spatialisation de la musique feront l’objet de cette résidence.

Jorge León, Eva Reiter, George van Dam, ensemble Ictus… — GMEM Marseille
© Julia Lopez

Jorge León est né à Charleroi (Belgique) en 1967.
Il étudie à l’Institut National Supérieur des Arts du Spectacle de Bruxelles, dans la section Image. Il a été professeur associé à cet Institut de 1995 à 1997, et en 2014 et 2015.
En tant que metteur en scène et dramaturge dans le domaine du théâtre et de la danse, il créé plusieurs spectacles en collaboration avec Simone Aughterlony :
« UNI*FORM » (2015 Zürich)
– « Deserve » (2010, KunstenFestivaldesarts, Bruxelles)
– « Between Amateurs » (2006, Tonic , 2007)
– « We need To Talk » (2011)
En tant qu’opérateur et cadreur (Sélection) :
– « L’été » avec Anton de Jasna Krajinovic (2011), grand prix du Jury, mention spéciale du jury étudiant, prix des lycéens et apprentis au festivals du film des droits de l’homme, Paris 2013
– « La Chambre de Damien » de Jasna Krajinovic (2007), prix Etoile de la Scam 2009
– « Los Nietos » de Marie-Paule Jeunhomme (2007)
en tant que réalisateur, il signe essentiellement des documentaires (sélection) :
« Before We Go » (2014), prix de la Critique Internationale à IndieLisboa 2015, Étoiles de la Scam 2015, Prix Scam/SACD du meilleur documentaire 2014. Première mondiale : FIDMarseille juillet 2014 (compétition internationale, deux prix). Sortie nationale en France à l’automne 2015.
– « Vous êtes Servis » (2010) Cinéma du Réel, Paris, France, Mars 2010. Mention spéciale du jury des bibliothèques. Festival International du Film d’Environnement, Paris, France, Novembre 2010. Prix spécial du jury Filmer le Travail, Poitiers, France, Février 2011. Prix « restitution du travail »I’ve seen films, International Film Festival, Milan, Octobre 2010. Plus de vingt sélections en festivals. ❖10min. [vidéo 19 min, 2009]. Ciné Festival, Huesca, Espagne, 2009. Prix du meilleur documentaire sélection court DocLisboa, Portugal, 2009. Prix du meilleur documentaire sélection courtLeeds Film Festival, Grande-Bretagne, 2009. Grand prix du jury et Meilleur film Curtocircuito Santiago de Compostella, Octobre 2009. Plus de vingt sélections en festivals
– « Between Two Chairs » (vidéo, 15 min, 2007), programmée dans divers festivals de théâtre, dont le Kaai-Theatre (Bruxelles), Volksbühne (Berlin), Stuk (Leuven)…

Ictus est un ensemble de musique contemporaine bruxellois, qui cohabite depuis 1994 avec l’école de danse P.A.R.T.S et la compagnie Rosas (dirigée par Anne-Teresa De Keersmaeker), avec laquelle il a déjà monté quatorze productions, de « Amor Constante » à « Vortex Temporum ». Ictus a par ailleurs travaillé avec d’autres chorégraphes : Wim Vandekeybus, Maud Le Pladec, Eleanor Bauer, Fumiyo Ikeda.
Ictus est un collectif fixe d’une vingtaine de musiciens cooptés (dont le chef d’orchestre Georges-Elie Octors). L’ensemble a parié dès ses débuts sur la mutation irréversible des ensembles vers le statut mixte d’orchestre électrique, en engageant par exemple un ingénieur du son régulier au rang d’instrumentiste. Parmi la vingtaine de CD publiés par Ictus, les deux albums consacrés à Fausto Romitelli ont marqué leur époque par leur interprétation et leur mixage. Ictus lance aujourd’hui une nouvelle collection de disques sur le label Sub Rosa, Contra Naturam.
Ictus construit chaque année une saison à Bruxelles, en partenariat avec le Kaaitheater et Bozar. Cette saison permet d’expérimenter de nouveaux programmes face à un public cultivé mais non-spécialisé, amateur de théâtre, de danse et de musique. Depuis 2004, l’ensemble est également en résidence à l’Opéra de Lille. En plus d’un travail de fond avec l’Opéra (concerts thématiques et activités pédagogiques), Ictus présente chaque année une production scénique. Les amateurs se rappellent sans doute « Avis de Tempête » de Georges Aperghis en 2004, « La Métamorphose » de Michaël Levinas en 2011, « Marta » de Wolfgang Mitterer en 2016.
Ictus travaille également la question des formats et des dispositifs d’écoute : concerts très courts ou très longs, programmes cachés (les Blind Dates à Gand), concerts commentés, concerts-festivals où le public circule entre les podiums (les fameuses « Liquid Room » présentées dans toute l’Europe). Ictus anime enfin un cycle d’études : un Advanced Master dédié à l’interprétation de la musique moderne en collaboration avec la School of Arts de Gand.

Née à Vienne, Eva Reiter étudie la flûte à bec et la viole de gambe – diplômée avec les honneurs – à l’Université de Musique et Spectacle Vivant de Vienne, puis au Conservatoire Sweelinck (Amsterdam) ou elle obtient son master avec distinction.
Elle est actuellement très active sur scène en tant que soliste ou au sein de différents orchestres de musique baroque tels que Unidas ou Le Badinage et de musiques contemporaine, avec Ictus, Klangforum Wien, Elastic Band, entre autres. Elle est membre permanent de l’ensemble Ictus (Bruxelles) depuis février 2015.
Elle reçoit les prix « Publicity Preis » du fond SKE et « Förderungspreis of the City of Vienna“, le « Queen Marie José International Composition Prize » en 2008, et en 2016, des bourses de le Chancellerie Fédérale des Arts ainsi que de l’Akademie Schloss Solitude (Stuttgart) et de la Erste Bank, entres autres. En 2009, sa pièce « Alle Verbindungen gelten nur jetzt » est sélectionnée pour le International Rostrum of Composers de l’International Music Council.
Les compositions de Eva Reiter ont été jouées dans des festivals internationaux tels que Transit/Leuven, Ars Musica/Bruxelles, ISCM World New Music Festival/Stuttgart, Musikprotokoll/Graz, generator and Wien Modern/Vienne (Konzerthaus). Elle se produit elle-même dans de nombreux festivals tant de musique ancienne que contemporaine.

Le violoniste natif de Namibie George (Alexander) van Dam évolue dans le champ des musiques contemporaines depuis le début de sa carrière. Il a travaillé avec de nombreux compositeurs, en tant que soliste, ou au sein d’ensembles contemporains tels que l’Ensemble Moderne Frankfurt, MusikFabrik, ou Ictus, faisant parti des membres fondateurs de ce dernier.
À la suite de proches collaborations avec de jeunes compositeurs tels que Cassol, De Mey, Harada, Vermeersch, entres autres, des créations ont été écrites pour lui, parmi lesquelles « Homeobox » de Mochizuki, créée par le Junge Deutsche Philharmonie.
Il a participé aux masterclasses de Dorothy DeLay, Z. Gilels, A. Markov, A. Rosand et Rainer Kussmaul, et a étudié au conservatoire de Bruxelles avec  Georges Octors et Arie van Lysebeth.
En 2012, il reprend des études de clavecin – avec Robert Kohnen, Ketil Haugsand, Bob van Asperen et Elisabeth Joyé – renouant avec la fascination qu’il avait enfant pour la musique ancienne pour clavier.
Ses compositions englobent la musique de chambre, les cycles de chansons « Engel-Lieder » (pour le contreténor James Bowman), « Lorca Songs », « Melanchotopia » (créée avec Claron McFadden pour le Centre d’art contemporain Witte de With – Rotterdam), un concerto pour violon et orchestre de timbila (avec le Grupo Percussão Porto), des musiques de film muet, pour le théâtre ou la danse (avec le Ballet National de Marseille, Needcomagny, Ultima Vez, entres autres) et des collaborations avec des artistes d’art visuel.
Parmi ses projets plus récents, nous pouvons citer ses compositions pour la pièce « Escorial » mise en scène par Josse De Pauw (d’après « Escurial » de Michel de Ghelderode), avec le Collegium Vocale Gent/Transparant ; pour le film expérimental « Sequenza », avec Manon de Boer (d’après « Sequenza VIII » de Luciano Berio) ; pour l’installation « untitled (prelude) » de Lotte Van den Audenaeren ; pour la musique du film « Mon Ange » de Harry Cleven ou celle du documentaire sur le burn-out à l’hôpital « Burning Out » de Jérôme le Maire.

Jorge León, Eva Reiter, George van Dam, ensemble Ictus… — GMEM Marseille
© Julia Lopez

À travers son académie de chœur (Choral Academy), La Monnaie (Bruxelles) entend donner aux jeunes chanteurs, scolarisés dans une école d’art et de musique en Belgique, l’occasion de vivre une expérience professionnelle au sein d’un chœur d’opéra internationalement reconnu. Recrutés sur audition, ils pourront bénéficier d’une expérience scénique pendant au moins un an, participer à des cours de maître, assister à nos spectacles et rencontrer des professionnels de l’opéra — une première étape décisive dans leur carrière naissante.
Responsable artistique : Polina Bogdanova

AVEC


Jorge Léon

metteur en scène et réalisateur

Eva Reiter

compositrice, viole de gambe, flûte Paetzold

George van Dam

compositeur, violon

Claron Mc Fadden

voix soprano (Mitra Kadivar)

Ictus

ensemble de musique contemporaine

Michael Schmid

flûtes

Gerrit Nulens

percussions

Académie de chœur de la Monnaie

chœur

Polina Bogdanova

responsable artistique

Gwendoline Blondeel

soprano

Hanna Al-Bender

soprano

Raphaële Green

mezzo

Logan Lopez

contre ténor

Pierre Derhet

ténor

Kamil Ben Hsaïn Lachiri

baryton

Isabelle Dumont

dramaturgie

Thibaut Van Craenenbroeck

scénographie & costume

Aliocha Vanderavoort

vidéo

Peter Quaesters

(Transparant) lumière, direction technique

Alexandre Fostier

(Ictus) : ingénieur du son


PRODUCTION : ICTUS / MUZIEKTHEATER TRANSPARENT

COPRODUCTION : KUNSTENFESTIVALDESARTS, BRUXELLES / LES HALLES DE SCHAERBEEK, BRUXELLES / THÉÂTRE DE LIÈGE / DE MUNT | LA MONNAIE, BRUXELLES, PRESENT PERFECT, BRUXELLES / GMEM-CNCM-MARSEILLE / ACTORAL, MARSEILLE / FILMS DE FORCES MAJEURE, MARSEILLE

AVEC LE SOUTIEN DE : FID - FESTIVAL INTERNATIONAL DE CINÉMA, MARSEILLE / CAMARGO FOUNDATION, CASSIS / IRCAM, PARIS / CNC / DICRÉAM / THANK YOU & GOOD NIGHT PRODUCTION