GMEM Marseille

25 fév. — 1 mars 2019

RÉSIDENCE

Richard Dubelski, Yann Philippe, Martin Antiphon

Fissures, ou le délabrement de la mémoire

Richard Dubelski, Yann Philippe, Martin Antiphon — GMEM Marseille
© Pierre Linguanotto
Richard Dubelski, Yann Philippe, Martin Antiphon — GMEM Marseille
© Pierre Linguanotto
Richard Dubelski, Yann Philippe, Martin Antiphon — GMEM Marseille
© Pierre Linguanotto

«Un homme perd la mémoire. Assis à une table de café, il ne sait plus pourquoi il est là à attendre, ni qui il attend.
Sa mémoire se fissure et il se demande quels sont les souvenirs qui lui restent.
Il tente alors de s’approcher de la mémoire du monde et des prémices du langage grâce aux nouvelles technologies.
Ces nouveaux outils numériques reposent sur des effets de mémoire se matérialisant par des traces sonores à activer dans l’espace. Ils créent alors un tissu complexe de mises en abîmes faisant ressentir ce qu’éprouve un homme dont la mémoire défaille.
Il s’agit, par notre dispositif technologique et scénique, d’associer l’espace et le son par le geste pour faire coïncider danse et jeu vocal, et créer le terreau d’un théâtre musical augmenté.»

Richard Dubelski est né dans les coulisses de l’Alcazar de Marseille d’un père compositeur et chef d’orchestre du théâtre et d’une mère comédienne et chanteuse, il suit une formation musicale (1er prix de percussion du C.N.R de Rueil-Malmaison) et théâtrale (atelier de Betty Rafaelli), qui lui permettent d’embrasser les activités de metteur en scène, comédien, musicien et compositeur.
En 1987 il rencontre Georges Aperghis dont il sera l’interprète dans différents spectacles et également un proche collaborateur jusqu’en 1992, puis à nouveau depuis 2011. Il joue comme comédien dans les spectacles de Thierry Bédard, Lucas Thiéry, Edith Scob, Georges Appaix, André Wilms, Jean-Pierre Larroche, Thierry Roisin, Marcel Bozonnet, Serge Hureau, Joëlle Cattino, Antoine Gindt…
En 1993, il décide de mettre en scène son premier spectacle musical au sein de sa compagnie Corps à Sons Théâtre. Depuis il a crée une vingtaine de spectacles, nombreux avec cette compagnie mais également en répondant à des commandes de Centres Dramatiques Nationaux ou d’autres compagnies.
Il anime également divers stages et ateliers de théâtre musical au sein d’écoles nationales de théâtre (l’E.R.A.C, l’Ecole de la Comédie de St Etienne, Atelier volant T.N.T…) et de Centres Dramatiques Nationaux.
En 2009 et 2010, il est directeur artistique musical et compositeur des Odyssées à l’opéra, un spectacle de l‘Opéra de Lyon avec 350 amateurs, l’orchestre et la Maîtrise de l’opéra de Lyon. En 2014 il compose un oratorio pour 70 amateurs sur un texte de Marcel Bozonnet, créé lors de l’ouverture du festival des Francophonies de Limoges.
Après une formation sur la réalisation en 35mm à l’École Nationale Supérieure Louis Lumière il réalise des films documentaires s’inscrivant autour des créations théâtrales, puis en 2008 Qui tu es ?, un court-métrage de fiction et en prépare un second, Le dernier show, sur de vieux artistes de music-hall.

Après un cursus universitaire consacré au traitement du signal et à l’imagerie numérique, Yann Philippe intègre en 2001 à l’Ircam le Master « acoustique, traitement du signal et informatique appliqués à la musique », où il fait la rencontre de Roland Auzet dont il rejoint la compagnie.
C’est à partir de là qu’il conçoit de nombreux dispositifs reliant gestes, sons et images en temps réel pour plusieurs créations mêlant cirque, musique et arts visuels.
Par la suite, il travaille en tant que régisseur vidéo, développeur et vidéaste pour le théâtre (Cie Oim SSiau), la danse (F. Raffinot, Cie Montalvo-Hervieu, R. Siegal), le théâtre musical (G. Aperghis), les arts plastiques (M. Desbazeille, F. Sarhan), etc.

AVEC


Richard Dubelski

livret, mise en scène, composition, interprétation

Yann Philippe

lumière, vidéo

Martin Antiphon

son, électronique