GMEM Marseille

22 — 25 mai 2018

RÉSIDENCE

Virginie Colemyn, Renaud Golo, Sandra Iché, Lénaïg Le Touze, Eric Lecoin

Droite - Gauche

Virginie Colemyn, Renaud Golo, Sandra Iché, Lénaïg Le Touze, Eric Lecoin — GMEM Marseille
 
Virginie Colemyn, Renaud Golo, Sandra Iché, Lénaïg Le Touze, Eric Lecoin — GMEM Marseille
 
Virginie Colemyn, Renaud Golo, Sandra Iché, Lénaïg Le Touze, Eric Lecoin — GMEM Marseille
 

Droite – Gauche est un projet de recherche et de création théâtrale qui pose la question : comment se forgent et varient nos tempéraments politiques ? Ou plus largement encore, comment un corps s’oriente-il physiquement, politiquement, dans les espaces qu’il traverse, dans les espaces qui le traversent ?
Parmi une série d’autres chantiers (menés conjointement avec des équipiers relevant de disciplines diverses : philosophie, théâtre, son, histoire, chorégraphie, sociologie, lumières, musique, vidéo), une part de l’enquête consiste à proposer une série d’ateliers à des personnes arrivées plus ou moins récemment en France, en situation de migration ou en vue d’une installation. Les ateliers ne sont pas un cadre pour une récolte d’histoires, mais plutôt un cadre pour la construction d’une expérience commune nourrie de jeux de langage et de rôle, et dirigée vers la construction d’un objet commun : une émission radiophonique.
A la manière de pataphysiciens, nous nous livrons à une exploration empirique, instruite des expériences de chacun, de nos trajectoires de vie respectives, de nos rapports à ce qui nous est familier et ce qui nous est étranger, de nos rapports à l’exil et à l’accueil, de nos rapports aux langues… Qu’est-ce que dire « je » ?… Tourner autour des mots « origines », « pouvoir surnaturel », « ressources », « refuge », « paysage », « manque », « nécessité »,… Inventer des définitions, repérer des sens cachés, mesurer l’écart entre certains mots de la langue française et d’éventuels équivalents dans la langue maternelle de chacun, proposer des re-qualifications : de quels mots faudrait-il se débarrasser parce qu’ils sont définitivement abîmés, cassés ? quels mots peut-on encore sauver, en les chargeant de nouvelles significations, de nouvelles histoires, de nouveaux usages, de nouvelles ambitions ?

Les ateliers sont à la fois une plongée dans la langue française, l’occasion d’une familiarisation (il ne serait pas nécessaire de maîtriser déjà parfaitement la langue française, le décorticage des mots pouvant s’opérer à l’aide d’autres langues et à l’aide du corps), et l’occasion d’une appropriation sensible et politique de la langue française. Les ateliers sont aussi et surtout l’occasion de développer la possibilité pour chacun de ne pas laisser sa propre expérience, sa propre trajectoire et ses propres savoirs être enfermés par une langue qui domine et qui juge. Mais d’en proposer une exploration personnelle et politique, à plusieurs, avec pour visée commune, de construire une émission de radio.

Les ateliers sont réalisés en partenariat avec l’Association Mot à Mot. Depuis novembre 2016, nous avons été accueillis à l’Ambassade du Turfu, dans le local associatif du quartier de Fonscolmobes, au Petit Plateau de la Friche de la Belle de mai, dans le studio de la Compagnie La Zouze, dans les locaux de la Compagnie L’Art de vivre. Nous achevons la création de l’émission radiophonique au GMEM.

Avec

Les participants sont : Virginie Colemyn, Renaud Golo, Sandra Iché, Eric Lecoin, Lenaïg Le Touze, Fatima Ahamada, Suleiman Apa, Foihaya Bacari Ahamada, Aziza Boussafeur, Yamina Ferrat, Laïla Ibrahim, Mohamed Lamine Nabe, Djalalidine Mohamed, Hadad Mohamed, Zalhata Msa Mohamed, Louardi Sahraoui, Chenda Tchea, Abiamdri Tourqui.