GMEM Marseille

septembre 2020 — juin 2022

Projet participatif


Projet artistique de territoire 2020-2022

Hôpitaux Universitaires de Marseille – Hôpital Nord

Nord Sonore

Projet artistique de territoire 2020-2022

Nord Sonore — GMEM Marseille
 
Nord Sonore — GMEM Marseille
 
Nord Sonore — GMEM Marseille
 
Nord Sonore — GMEM Marseille
 

Après Sans Nom Dit et Les Pupitres de la Cayolle, le GMEM construit un nouveau projet artistique de territoire dans le 15ème arrondissement avec comme partenaire principal l’Hôpital Nord. En collaboration avec le service culturel de l’AP-HM, le GMEM souhaite convoquer l’art sonore et la pratique musicale au cœur de l’hôpital en lien avec ses usagers, ses publics et les habitants du territoire.

À partir de rencontres, collectes, recherches et repérages, le gmem-cncm-marseille élaborera un processus artistique partagé et animé par un artiste compositeur invité, Sébastien Béranger, où il sera question de parcours, d’écoutes, de jeux musicaux et de partages.

Durant 2 ans, le gmem-cncm-marseille et son équipe proposeront des rencontres musicales, des séances d’écoute, des ateliers de sensibilisation et d’initiation à la création musicale, des ateliers de création sonore, des mini-concerts…

Un collectif d’artistes constitués accompagnera l’ensemble de ce processus artistique. Les contenus des ateliers seront partagés et assemblés pour la création d’une oeuvre musicale finale et collective.

Intention artistique
Des bulles. Pour s’immiscer au sein de l’hôpital Nord, pour se glisser dans ses couloirs, pour écouter ses bruits et ses histoires, rencontrer ses habitants, il nous faut imaginer des bulles ludiques et poétiques. Il nous faut construire des modules autonomes et mobiles qui puissent faciliter l’échange, l’écoute, la captation sonore, le dialogue, de petites installations qui permettent ici de recueillir les témoignages du personnel, là, les histoires des patients, d’enregistrer ici les machines, et par là-bas de proposer un concert ou une performance. Il nous faut concevoir des modules qui proposent à la fois l’enregistrement et l’écoute, qui investissent les lieux d’une présence artistique – jamais intrusive, mais comme une proposition offerte au(x) public(s). Il faut s’apprivoiser, créer des bulles…

Collecte de témoignages
Il s’agit ici de recueillir la parole des patients, des personnels et usagers de l’hôpital, de créer peu à peu une narration radiophonique.

Réalisation d’un corpus sonore
Captations plus spécifiques des sons caractéristiques de l’hôpital (les machines, les couloirs, les outils, les portes, les acoustiques particulières, etc.).

Cartes postales sonores
Échanges épistolaires par le biais de petites créations électroacoustiques entre les enfants scolarisés au sein de l’hôpital et les élèves du collège Elsa Triolet.

Atelier d’initiation à la voix et transformation électroacoustique
En lien directe avec l’hôpital, les élèves de maternelle et primaire de l’école élémentaire HLM Perrin travailleront sur la voix, le chant et l’oralité. Ces ateliers donneront lieu à une pièce sur-mesure, qui sera interprétée conjointement avec la chorale du personnel de l’APHM. Les voix enregistrées des enfants créeront par ailleurs la matière sonore de miniatures électroacoustique.

Stations d’écoutes
Mobiles, équipées de casques, ces stations d’écoutes pourront se déplacer au sein des bâtiments et proposeront au public de découvrir les témoignages et les créations sonores réalisés au sein de l’hôpital, au fur et à mesure de la résidence.

Ateliers de manipulation d’objets sonores
Pensés pour les enfants, mais ouverts à tous, ces ateliers feront (re)découvrir les objets du quotidien de l’hôpital à travers la prise de son microphonique.

Douches sonores
Disposées à des endroits de passage stratégiques, ces douches proposeront la diffusion de témoignages ou de miniatures électroacoustiques sous enceintes directionnelles.

Concerts, auditions impromptus, happenings
Dans les services, dans les salles d’attente, dans les patios, à l’école du service pédiatrie, dans le service d’ophtalmologie, dans les espaces extérieurs.

AVEC


Sébastien Béranger

compositeur et musicien

Raphaële Dupire

Intervenant musical

Pierre Pulisciano

Intervenant musical

Floriane Dardard

Intervenante vocale

Coproduction Hôpitaux Universitaires de Marseille(APHM)-Hôpital Nord et gmem-CNCM-marseille

Sébastien Béranger

Né à Reims en 1977, Sébastien Béranger réalise ses études musicales aux CNR de Reims et de Lille. Il entre par la suite dans la classe de composition au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris (CNSMDP) et étudie avec Emmanuel Nunes, Michaël Levinas, Yann Geslin, Luis Naón et Michelle Réverdy. Premier lauréat de la Fondation Internationale Lili et Nadia Boulanger pour l’année 2001-2002, il gagne en 2001 le concours Opera Prima Europa (Italie). En 2006, Sébastien Béranger obtient la bourse de composition musicale de l’Académie des Beaux-Arts (Institut de France). Comme compositeur et performeur, Sébastien Béranger explore les domaines musicaux entre l’écriture de partitions instrumentales et l’improvisation en electronic live.

Raphaële Dupire

Raphaële Dupire est une artiste pluridisciplinaire française née à Paris en 1986 et vivant actuellement à Marseille
Elle élabore son travail à partir de la rencontre des arts sonores et de mouvements. Elle est compositrice, musicienne et improvisatrice, danseuse et performeuse.
Après des études de Philosophie et d’Arts du spectacle à Nanterre, Raphaële Dupire se consacre à la musique et à la danse. Elle se forme au jazz et aux musiques improvisées. Et suit ensuite le cursus de Création Musicale et Composition au Conservatoire de Marseille.  Lauréate de sa promotion, elle obtient une résidence de création au GMEM (Centre de Création Nationale de Marseille) et est reçue en Perfectionnement au Conservatoire de Paris auprès de Denis Dufour.

Liant la création du son à celle du mouvement, elle compose pour le spectacle vivant et la performance. En tant que performeuse, elle incarne des partitions chorégraphiques, fait partie du Laboratoire des Arts Performatifs et du Collectif SOMA qui propose des performances de massage audio-tactile.

Ses projets prennent de multiples formes allant de partitions graphiques ou de jeux à musiquer, à des pièces de concert ou musiques à l’image ; ils sont aussi parfois des objets plastiques, des installations ou bien des performances physiques. Ses musiques ont été joué en France et à l’International dans des festivals comme IN-SONORA, Exhibitronic, REEVOX, MP2018, Back to the trees, FUTURA, La semaine du son et passées à la radio à Radio Grenouille, NUNC, Faune, Radio Galère, Radiophrenia..

Pierre Pulisciano

Pierre Pulisciano, basé à Marseille, est un artiste sonore, inspiré par la musique concrète, les premiers travaux électroniques et la musique expérimentale.
A partir de sons enregistrés ou créés par synthèse il compose une musique instinctive, jouant sur les contrastes entre tension et relâchement, saturation et dépouillement. Son travail d’écriture musicale est principalement centré sur la recherche et le déploiement de textures sonores, de sons concrets et de field recordings.
En utilisant les phénomènes propres à la technologie il produit une musique abstraite, exploitant les nombreuses caractéristiques de l’analogique et du numérique. Ce qui donne à entendre des frictions de masses sonores dans une atmosphère électrifiée, artificielle.

Musicien autodidacte, actif depuis le début des années 90 Pierre Pulisciano est aujourd’hui étudiant en 5ème année dans les classes d’électroacoustique et de composition au CNRR de Marseille sous la direction de Pascal Gobin.
Il a présenté sa musique dans le cadre des festivals tels que Bouge !! (GMEM – Klap), Les Musiques (GMEM), Technomancie (deletere), La Membrane (DaaT)…
Il est associé aux côtés de l’artiste videaste Noemi Sjoberg, au musicien/compositeur Charles Bascou au sein du duo Respire Rachel.

Floriane Dardard

Après des études classiques de violoncelle et de chant, Floriane Dardard s’ouvre à l’improvisation et trouve sa voie dans la création de musique spontanée et transportante. Elle explore ainsi divers styles de musique, l’électroacoustique devenant sa palette de prédilection, à la frontière entre le brut, présent et le synthétique, ondoyant. En parallèle, elle explore les possibilités expressives illimitées de l’acte vocal et se forme en chant lyrique et direction de choeur. Le collectif et la pédagogie la passionnent, et depuis 2018, avec la formation de musicienne intervenante, elle apporte la musique et le désir de créer à tous types de public, avec une attention particulière au milieu du handicap et à l’enfance.

LIEU

Hôpitaux Universitaires de Marseille – Hôpital Nord
Chemin des Bourrely
13015 Marseille


ACCÈS

ligne 2 Bougainville + bus 26 Centre Bourse + bus 97