GMEM Marseille

22 — 30 juin 2020

RÉSIDENCE ARTISTIQUE

Christian Sebille

Paysage de Propagations

Christian Sebille — GMEM Marseille

Orchestre et haut-parleurs de verre
Depuis octobre 2018, Christian Sebille, compositeur et artiste sonore, est invité en résidence par le Centre International de recherche sur le Verre et les Arts plastiques – CIRVA.

Ce centre d’art du quartier de la Joliette est internationalement réputé pour les collaborations qu’il initie entre maîtres verriers et artistes. Par nature orientée vers la création de formes plastique (Pierre Huyghe, François Morellet, Pierre Soulages…), la collaboration prend ici un tour inédit en investissant le verre comme objet sonore.

Après une recherche sur les formes et leurs signatures acoustiques – ballons, vasques, cymbales, soucoupes ou tiges… brisées, à cloche, creuses ou sablées… – Christian Sebille développe un projet d’orchestre de verre et d’installation sonore immersive. Dans cette recherche, le verre est à la fois instrument et membrane de diffusion acoustique. Chaque forme soufflée, par définition unique, libère une onde sonore singulière, mise en boucle, transformée et propagée par des haut-parleurs de verre.

La création sera présentée au public sous la double forme d’une pièce électronique jouée en performance par Christian Sebille en compagnie du percussionniste Philippe Foch, musicien protéiforme et subtil, et d’une installation immersive agie par mécanique générative.

Paysage de propagations réunit une équipe pluridisciplinaire : souffleurs de verre, philosophe, compositeur, musiciens, concepteurs de mécaniques et réalisateur en informatique musicale.

Cette résidence a pour objectif de définir le dispositif mécanique et informatique de l’installation avec l’intervenant Vivien Trelcat de Sonopopée.

PAYASAGE DE PROPAGATION — RÉSIDENCE DE CHRISTIAN SEBILLE AU CIRVA

Christian Sebille est compositeur et directeur artistique du GMEM à Marseille. Il travaille sur la réalisation d’installations sonores in situ, en particulier dans le cadre d’une série intitulée Miniature. Le lieu de la captation des sons est lié au lieu de leur diffusion dans un rapport de compression d’espace (réduction de l’espace de diffusion par rapport à l’espace de captation) et réduction temporelle (rapport du temps de captation/le temps de diffusion). Par ailleurs, il travaille sur le son concret et sur la capacité du matériau à être en soi son propre diffuseur (l’objet instrument). Le rayonnement de la matière et le mouvement de l’objet (sonore) jouent l’un de l’autre.

AVEC


Christian Sebille

composition et électronique