GMEM Marseille

31 août — 4 sept. 2020

RÉSIDENCE ARTISTIQUE

Christophe Modica, Stéphane Coutable

Si l’île

Christophe Modica, Stéphane Coutable — GMEM Marseille
© Gregoire Edouard

Si l’île
Petites histoires et musiques avec un paysage 

Ces deux musiciens, artistes sonores, placent leurs oreilles et leurs instruments dans le paysage. Ils ont écouté parler les habitants et les professionnels, les oiseaux et les éléments. Les histoires qu’ils ramènent de cette expédition s’écoutent avec les yeux. Elles sont devant, derrière, et à l’horizon. Elles racontent l’eau, les industries, les pêcheurs, les ouvriers, la pollution, la lumière, et peut-être demain.

« Nous cherchons une écriture musicale documentaire ou les voix enregistrées résonnent avec les sons joués. Nous tentons une écriture sans frontières ni style où tout fait musique. Chaque son, chaque note, chaque souffle produit, écrit une dramaturgie in situ. Nous cherchons inlassablement à être au plus près de la musique telle que la définissait Victor Hugo : la musique c’est du bruit qui pense. »

Christophe Modica

Il est d’abord photographe de presse puis il réalise quelques films documentaires, avant de se consacrer totalement à la création sonore et musicale. En 2005, il est lauréat, avec Béatrice Brociner, du prix Phonurgia Nova pour le hörspiel, Un coup de dès jamais n’abolira le hasard, d’après un poème de Stéphane Mallarmé. Puis il obtient en 2009 le Prix Scam pour la création radiophonique, 1968 secondes d’intimité et 30 secondes de silence. En 2008, invité par la compagnie britannique Quarantine et Radio Grenouille Marseille, il crée les Ear Cooking pour Liverpool capitale européenne de la Culture. Accompagné de Zafer Yénal, sociologue turc, ils questionnent les rapports entre cultures culinaires et migrations. Entre 2010 et 2013, il réalise de nombreuses promenades sonores à Marseille et Istanbul, et pour le projet Sound Walk porté par Radio Grenouille dans le cadre de Marseille Provence 2013. Depuis 2013, il travaille avec de nombreuses compagnies tournées vers l’espace public comme la Compagnie sous X (No Visa for this Country, Le Preneur de son, Terre commune), l’Agence de Géographie Affective (Ici, maintenant ?, Le retour des rois d’Iran), KMK (Ailleurs à…, Qu’est-ce qu’il y juste après ?), l’Agence Touriste (Go East, Plein Air)… En 2019, il démarre une nouvelle collaboration avec le Bureau de Guides. Le projet Pamparigouste s’écrit à partir d’une exploration scientifique et artistique du territoire de l’Étang-de-Berre.
Christophe Modica est faiseur de sons. Ses recherches s’inscrivent dans les frontières poreuses entre les genres et les arts. Il travaille à partir du réel, avant de s’en distancier afin d’élaborer une écriture qui entretient un rapport intime avec lui. Il interroge l’écoute, le silence, la perception. Il s’intéresse particulièrement aux relations entre sons, musiques, paysages, espaces publics, théâtre et récits de vies.

Stéphane Coutable

Après des études en France et à la Musikhochschule de Stuttgart (classe de Sergio Azzolini), il devient en 2004, basson solo de l’Orchestre Philharmonique de Marseille. Parallèlement à son activité de musicien classique, il signe la musique de deux pièces de Théâtre (Cie Caravane et associés), participe à des lectures musicales (Classiq bazar) et à des formations de musique à l’image (C’est pas la même différence, Du Son plein les yeux). Il est régulièrement invité par le groupe Lo’jo (chanson/musique du monde/jazz) pour des concerts en France et à l’étranger et enregistre avec eux 9 albums. Il improvise aux côtés d’Archie Shepp, Erik Truffaz, Vincent Ségal, Robert Wyatt, Tinariwen, Airelle Besson, Magic Malik, Alban Darche ou Robert Plant.

AVEC


Christophe Modica, Stéphane Coutable

Électronique, objets, basson et paysage


Coproduction gmem-CNCM-marseille
Dans le cadre du projet Pamparigouste, exploration scientifique et artistique du territoire de l'Étang-de-Berre