GMEM Marseille

21 nov. — 1 déc. 2022

RÉSIDENCE ARTISTIQUE

Juan Aramburu

Et le travail fût

Juan Aramburu — GMEM Marseille

Résidence pour la création de la bande originale

Et le travail fut est un documentaire rythmé par la mondialisation et la révolution numérique. Sa bande originale raconte et expérimente la dématérialisation progressive de nos vies: à partir de sons du réel, le compositeur et son ordinateur créent en duo une mélodie électronique, offrant au futur du travail une dimension onirique et au film un langage métaphorique.

Pour ce faire, Juan Aramburu explore deux axes différents. Tout d’abord un axe acousmatique, en orchestrant les sons présents dans les images filmées, ce qui donne une musicalité et un écho mélodique aux bruitages et aux sons ordinaires d’une séquence. Ensuite, pour rebondir sur le sujet de la dématérialisation du travail, il élabore un instrument virtuel – LéCS (Logique électronique Compositrice de Son) –  dont l’algorithme analyse la voix des personnages et donne une hiérarchie aux fréquences les plus présentes dans cette voix pour créer une gamme. De cette façon, c’est l’ordinateur qui dématérialise en partie le compositeur.

La dimension métaphorique du film se déploiera ainsi progressivement grâce à la musique électronique composée par Juan Aramburu, avec en contrepoint la présence d’un instrument traditionnel à cordes vietnamien, le Dan Tranh.

Après être partis sur les lieux de tournage du film pour enregistrer les sons, les bruitages et les voix qui les caractérisent, il s’agit à présent de composer la musique à partir de cette matière et des sons du film monté, de les traiter et de les orchestrer pour qu’ils prennent vie et deviennent la bande originale.

Juan Aramburu

Après avoir fait ses études au Conservatoire A. Piazzolla à Buenos Aires, Juan vient en France pour étudier la musique acousmatique au sein du GRM (2013). Il apprend la musique électro-acoustique, l’informatique musicale et la musique concrète, guidé par D. Teruggi, C. Zanési, P. Mion, E. Favreau, E. Gayou.

Résidant à Montpellier depuis 2018, Juan travaille davantage avec des artistes provenant de différents médiums. Notamment G. Civera (chorégraphe) en tant que scénographe sonore, J. Guillamat (compositeur) en tant qu’assistant et compositeur, ainsi que avec F. Rascalou (chorégraphe) pour la création de sa nouvelle pièce.

Depuis 2019, Juan fait partie de l’Europe Méta Orchestre. Après 3 ans de résidence à l’Opéra Comédie de Montpellier l’orchestre fait une résidence au sein du GMEA à Albi en août 2021.

Parallèlement, Juan rejoint la réalisatrice Tuong Vi Nguyen Long sur son documentaire Et le travail fut. Après une résidence au centre d’art contemporain Le Cube à Issy Les Moulineaux, ils partent en résidence de création musicale à La Villa Saigon en septembre 2019, un programme de l’Institut Français au Vietnam.

AVEC


Juan Aramburu

compositeur

Production

Tell Me Films
Partenaires

Institut Français d'Hô Chi Minh Ville - Le CUBE (centre de création numérique)