GMEM Marseille

ven. 15 mai 2020
22h30

concerts


musique électroacoustique

Friche La Belle de Mai – Le Module

CNRR, Cité de la Musique, Les Beaux-Arts de Marseille

Émergence #2 [REPORT]

Création
2020
Création — GMEM Marseille
CNRR, Cité de la Musique, Les Beaux-Arts de Marseille — GMEM Marseille
© Pierre Gondard

Comme chaque année, le Festival Les Musiques présente Émergence : un temps d’écoute consacré aux nouvelles écritures des élèves des classes de composition du Conservatoire, de la Cité de la Musique et de la classe de pratique sonore des Beaux-Arts de Marseille. Placées sous la direction musicale de trois professeurs invités, Pascal Gobin, Maxime Barthélemy et Pierre-Laurent Caissière, les créations électroacoustiques des étudiants sont diffusées sur un orchestre de haut-parleurs.

Terreau de la création musicale, Émergence permet d’élargir l’horizon des musiques de demain : ces dernières années, nous avions notamment entendu et repéré Loïse Bulot, Nicoló Terrasi, Bertrand Wolf, Lucien Gaudion…

Des artistes que l’on retrouve aujourd’hui dans d’autres programmations croisées avec les arts plastiques, numériques et la musique instrumentale.

TARIF


Entrée libre

DURÉE


1h environ

AVEC


Classes de composition électroacoustique du CNRR et de la Cité de la Musique, Classe de pratique sonore aux Beaux-Arts de Marseille

compositeur.rice.s émergent.e.s

Pascal Gobin

professeur au CNRR - Conservatoire national à rayonnement régional de Marseille

Maxime Barthélemy, François Wong

professeurs à la Cité de la Musique

Pierre-Laurent Cassière

professeur aux Beaux-Arts de Marseille (ESADMM - École Supérieure d’Art et de Design Marseille-Méditerranée)

En partenariat avec la Friche la Belle de Mai

Production gmem-CNCM-marseille

Bar et restauration
Sur place (Les grandes Tables)

Pascal Gobin (FR)

Pascal Gobin enseigne actuellement au CNRR de Marseille (professeur titulaire de la classe de musique électroacoustique).
Il mène parallèlement une carrière artistique touchant à des domaines d’expression sonore variés.
Il est compositeur de musique instrumentale, électroacoustique (musique sur support pour le concert et pour le spectacle — danse, théâtre — et musique associant instruments acoustiques et traitements électroniques).
Instrumentiste spécialisé dans le travail sur instruments électroniques, il participe à ce titre à des concerts de musique écrite et improvisée. Il est co-fondateur de l’ensemble instrumental Ricercar devenu Studio Instrumental.
Il est également guitariste, et à ce titre intervient dans des spectacles, tels qu’Attentifs ensemble de Studio Instrumental, le p’tit bal avec M. Atienzar,  Non Seulement de G. Appaix (la Liseuse), et dans la plupart des spectacles de la compagnie l’Art de Vivre. Il collabore de manière étroite avec des groupes d’artistes, notamment au sein de compagnies (l’Art de Vivre, les Pas Perdus), exerçant dans d’autres domaines que la musique, dans le cadre de réalisations où le sonore tient une part très importante (théâtre musical, réalisations radiophoniques, installations sonores, performances).
Particulièrement intéressé par le domaine de l’invention artistique (plus spécifiquement sonore) avec des personnes non spécialisées (des amateurs), Pascal Gobin a mené un travail expérimental avec une fanfare, une chorale et pendant plusieurs années, avec G-A Lagesse, un travail sonore et instrumental avec des personnes handicapées.Il a mené également une activité de recherche sur la musique au sein du groupe MIM (Laboratoire Musique et Informatique de Marseille) et avec G-A Lagesse (Les Pas perdus) plus particulièrement sur les interfaces gestuelles liées à l’instrumentarium électronique et à leur liaison avec la production artistique de personnes à mobilité réduite, en collaboration avec le LMA- S2M (CNRS Marseille). Il a publié divers articles suite à des conférences données lors de colloques (Paris ICMS 1994, New York ICMS 1996, Marseille MIM 1996, Revue Leonoardo 1999, Barcelone 2001).Depuis plusieurs années la majeure partie de son activité musicale se développe au sein de la compagnie l’Art de Vivre (musique des spectacles de la compagnie, ateliers de création musicale en direction d’amateurs, co-direction artistique avec Y. Fravega).

Maxime Barthélemy (FR)

Soucieux de la liberté artistique, Maxime Barthélemy s’attache particulièrement à sa production de compositeur actif dans le champ de la création musicale, plus largement du sonore, et de leurs relations possibles avec d’autres moyens d’expression. Observateur du sensible depuis son enfance silencieuse, il développera son faire-entendre auprès de Martín Matalón, Denis Dufour et Salvatore Sciarrino.
Se dégage de ses œuvres un radical poétique affirmé, le raisonnablement inutile effleuré. Engagé au-delà de cette posture, il enseigne la composition électroacoustique à la Cité de la Musique de Marseille, interprète au sein de l’ensemble 20° dans le noir et co-dirige les éditions Maison ONA.
• Festivals : Ars Musica, Multiphonies, GRM, L’espace du son, Futura, Mixtur (Barcelone), Détours de Babel, LEM, Audio Art Circus (Japon), Festival [•REC], La semaine du son, Digital Art Festival…
• Lieux : Auditorium Saint-Germain, MACBA (Musée d’Art Contemporain de Barcelone), Music Forum Taipei, Digital Art Center (Taïwan), Gaîté Lyrique, Théâtre du Rond-Point, Théâtre de la Commune, Théâtre Marni (Bruxelles), Colonnes de Buren, Friche La Belle de Mai (Marseille), Copenhague…
• Acousmoniums & dispositifs : Motus, GRM, Musiques & Recherches, CIDMA, La Bétonneuse, 20° dans le noir, Sagittaire, Alcôme, sous//casques, Brane Project…
• Ensembles : Vertixe Sonora, Sillages, Taller Sonoro…• Lauréat ou finaliste des concours : Petites formes, Banc d’essai GRM, Prix Luigi Rossolo, Prix Pierre Schaeffer (découverte Phonurgia Nova), Musiques en Courts…
• Parutions : Passage à Paris (Licences), Métamorphoses (M&R), Rien ni personne (Nostalgie de la boue)…
• Soutiens : Sacem, Institut Français, Ministère de la Culture…

François Wong (FR)

Saxophoniste et compositeur, François Wong œuvre dans le champ des musiques improvisée, électronique et électro-acoustique. Il se produit régulièrement sur scène et dans divers contextes : en solo ou duo improvisé (notamment avec Catherine Jauniaux, voix), avec e-SaxBow (électronique expérimentale, dernier disque sous le label A La Muse). Il est co-initiateur du Grand8, un grand ensemble de musique improvisée réunissant une vingtaine de musiciennes et musiciens de la région de Marseille.
Il est également compositeur de musique électro-acoustique et son travail acousmatique est joué au festival Futura (acousmonium Motus). Il entretient une complicité professionnelle poussée avec Isabelle Courroy (flûtes kaval, projet Loxias, souffles de cristal) pour qui il écrit des pièces mixtes et met en espace sonore le travail d’autres compositeurs (Zad Moultaka, Michel Moglia).
Côté recherche, il développe des systèmes intégrant saxophone et électronique. Il augmente l’instrument via des machines logicielles, et intègre des systèmes de diffusion adaptés aux projets : multiphonie, amplis guitare ou basse… Son activité est parfois liée à des résidences (Muse en Circuit, gmem-CNCM-Marseille) pour travailler sur cette chaîne instrument – outils de transformation sonore hard/soft – diffusion du son.C’est dans ce cadre qu’il a développé Agartha au gmem-CNCM-Marseille. La pièce pour saxophone baryton, électronique et diffusion octophonique utilise des processus et des machines complexes mais garde un enjeu fort autour de l’acoustique et du jeu instrumental.

Pierre-Laurent Cassière (FR)

Pierre-Laurent Cassière (né en 1982) est un artiste français dont le travail porte principalement sur la sculpture, l’installation sonore et le cinéma élargi.
Depuis 2006, ses œuvres ont été présentées dans des institutions telles que le LACE, Los Angeles (US), le Minsheng Museum, Shanghai (CN), le SMAK, Gand (BE), le Palais de Tokyo et le Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris, le TENT, Rotterdam (NL), le Palais Thurn & Taxis, Bregenz (AUT), le Paco das Artes, São Paulo (BR), le Kunstverein de Stuttgart (DE), ou encore Le Hong Kong Arts Centre (HK). Il a également participé à des festivals parmi lesquels l’IFFR, Festival International du Film de Rotterdam (NL), la biennale WRO, Wroclaw (PL), le Darklight Filmfestival, Dublin (IRL), Exit, Paris-Créteil, Ososphère, Strasbourg, le Festival International du Film de Moscou (RU), Tuned City, Tallinn (EST), ou les Sound City Days à Kosice (SVK).
Après des études à la Villa Arson, École Nationale Supérieure d’Art de Nice, et un séjour en Islande à l’Academy of the Arts de Reykjavik, il obtient son DNSEP en 2005. Étudiant invité du département Théorie des Médias de l’Académie d’Art et Médias (KHM) de Cologne l’année suivante, il obtient en parallèle un DEA interuniversitaire en Art actuel (MA2 spécialité recherche) entre les universités de Liège et Bruxelles.

LIEU

Friche La Belle de Mai – Le Module
gmem-CNCM-marseille
41, Rue Jobin
13003 Marseille


ACCÈS

Entrée 1 (piétons) :
41 rue Jobin - 13003 Marseille
Entrée 2 (piétons & voiture) :
12 rue François Simon - 13003 Marseille

Parking sur place
Bus Ligne 49 ou 52 : Belle de Mai La Friche
Bus de nuit : Ligne 582 : Belle de Mai La Friche
Borne Vélo : 3321 Rue Jobin