GMEM Marseille

mer. 17 mars 2021
20h30

Concert


Musique contemporaine

Centre Pompidou (75)
Grande Salle

[ STREAMING ] Ensemble C Barré

Mécaniques de l’Intuition

Création
2021
Création — GMEM Marseille
[ STREAMING ] Ensemble C Barré — GMEM Marseille
© Pierre Gondard
[ STREAMING ] Ensemble C Barré — GMEM Marseille
© Pierre Gondard
[ STREAMING ] Ensemble C Barré — GMEM Marseille
© Pierre Gondard

Diffusion en streaming sur la chaîne YouTube de l’IRCAM > ICI

Ce concert évènement – coproduit avec l’IRCAM Centre Pompidou – interroge l’influence de la mécanique au sein de la musique et le vaste imaginaire sonore qu’elle développe.

Ces machineries mystérieuses et fascinantes, aux structures tantôt robustes, tantôt bricolées et précaires, obstinées ou déréglées, organiques ou psychiques, sont de puissantes métaphores : du désir, de l’enfance, du système social, de l’économie industrielle ou de la société de consommation.

Déclinant un effectif instrumental insolite, le programme repousse les limites de l’orchestration en exploitant tour à tour l’électroacoustique fixée, le temps réel et l’intelligence artificielle.

TARIF


En cours

Port du masque obligatoire

DURÉE


1h15 environ

AVEC


Sébastien Boin

direction

Ensemble C Barré

Annelise Clément

Clarinette

Joël Versavaud

Saxophone

Matthias Champon

Trompette

Claudio Bettinelli

Percussions

Elodie Soulard

Accordéon

Maroussia Gentet

Piano

Natalia Korsak

Mandoline

Eva Debonne

Harpe

Louis Siracusa

Contrebasse

Marine Rodallec

violoncelle

Thomas Keck

Guitares

Cyril Dupuy

Cymbalum

Benjamin Levy

réalisation informatique musicale IRCAM pour "fabrica"

Charles Bascou

réalisation informatique musicale pour "je ne suis qu'une voix" et "five songs (kafka's sirens)"

Giovanni Muzio

Artiste nouveaux médias et créative développeur

ŒUVRES DE

Francisco Alvarado

« Je ne suis qu'une voix »

Création 2021

Mikel Urquiza

« Lavorare Stanca »

Création 2021

Giulia Lorusso

« Fabrica »

Création 2021

Francesca Verunelli

« Five Songs (Kafka’s Sirens) » 2016

Coproduction Ensemble C Barré, gmem-CNCM-marseille, IRCAM – Centre Pompidou
Avec le soutien de la région Sud-Provence-Alpes-Côte d’Azur - Carte blanche aux artistes et de la Ernst von Siemens Music Foundation
L’Ensemble C Barré reçoit le soutien de la Fondation Orange, la Caisse des Dépôts et la Sacem

Mentions
"Je ne suis qu’une voix" de Francisco Alvarado – 2021
Co-commande Ircam et gmem-CNCM-marseille

"Lavorare Stanca" de Mikel Urquiza – 2021
Commande Ensemble C Barré

"Fabrica" de Giulia Lorusso – 2021
Co-commande Ircam et gmem-CNCM-marseille
Avec le soutien de la Ernst Von Siemens Foundation

"Five Songs (Kafka’s Sirens)" de Francesca Verunelli – 2016
Commande gmem-CNCM-marseille

Five Songs (Kafka's Sirens) de Francesca Verunelli - Interview
Je ne suis qu’une voix de Francisco Alvarado - Interview

Sébastien Boin (FR)

Né en 1984, Sébastien Boin commence l’apprentissage de la musique par la guitare classique dans les classes de Philippe Azoulay et d’Alexandre Boulanger. Au CNRR de Marseille, il se forme à la musique de chambre et à l’écriture avant de se tourner résolument vers la direction d’orchestre. Il sort du conservatoire en 2007 avec un premier prix à l’unanimité dans la classe de direction de Roland Hayrabedian.
Il poursuit ses études en entrant en Musicologie à la Sorbonne (Paris IV), tout en complétant sa formation dans plusieurs classes d’interprétation et projets de direction organisés par l’ARIAM Ile de France. Il collabore parallèlement avec le Chœur de Radio France, le Chœur Contemporain, l’Orchestre de chambre européen AME, l’Orchestre des Jeunes de Méditerranée, avant d’être invité régulièrement par l’Orchestre Philharmonique de Radio France comme cithariste.
En 2015, Sébastien Boin prend la direction artistique et musicale du nouvel orchestre « OSAMU », orchestre symphonique de l’université d’Aix-Marseille. Il enseigne actuellement la direction musicale au CFMI d’Aix en Provence et il est régulièrement invité par l’Orchestre Régional Avignon Provence et par l’Orchestre Régional de Basse Normandie.

Ensemble C Barré (FR)

C Barré, ensemble instrumental constitué et dirigé par Sébastien Boin, est avant tout le fruit d’une rencontre entre 12 musiciens. Ce groupe singulier, actuellement associé au gmem-CNCM-marseille, est formé de personnalités riches, passionnées et profondément investies dans la création et la diffusion du répertoire contemporain. La prédominance des cordes pincées, ainsi que d’instruments dont l’usage n’était qu’exceptionnel il y a encore peu, est sans doute éminemment lié au parcours personnel de Sébastien Boin. Implanté à Marseille, qui est à la fois le premier port et la plus ancienne ville de France, il est aisé de remarquer l’attachement régulier de C Barré envers les compositeurs issus du bassin méditerranéen. Désireux de partager la musique d’aujourd’hui avec le plus grand nombre et au plus haut degré d’exigence artistique, l’ensemble engage de profonds et ambitieux programmes de médiation et de transmission autour de chacun de ses concerts et spectacles. L’Ensemble C Barré est soutenu par ses mécènes, la Caisse des Dépôts et la Fondation Orange.

Francisco Alvarado (CL-ES)

Le travail de Francisco Alvarado est marqué par l’exploration du timbre à travers de la manipulation et de l’instrumentation de sons complexes que, variés et transformés, se projettent dans le temps essayant de constituer un discours musical poétique et vivant. Il a étudié la composition à l’Universidad Católica de Chile, puis au Conservatoire Supérieur de Musique et de Danse de Paris, dans la classe de Stefano Gervasoni. La rencontre avec Gervasoni, ainsi qu’avec d’autres compositeurs comme Alberto Posadas, Philippe Manoury, Hèctor Parra ou Brian Ferneyhough, ont été très importantes pour façonner un langage personnel et un projet musical original. Entre 2013 et 2015, il suit les formations Cursus 1 & 2 de l’Ircam, à Paris. Il a été lauréat de l’Académie du Festival Musica et a reçu le prix CMDC à l’académie INJUVE, à Madrid. Ces pièces ont été commandées par la Fondation Royaumont, le quatuor Diotima, le Conservatoire National de Musique et de Danse de Paris, le Festival Messiaen, l’ensemble United Instruments of Lucilin, le Ministère de la Culture et de la Communication de France, l’Ensemble C Barré, le gmem-CNCM-marseille, l’Ircam et le Festival Musica. Il a été artiste en résidence de la Fondation Camargo à Cassis en 2017 et de l’ensemble Lucilin, l’ExperimentalStudio de la SWR et le gmem-CNCM-marseille en 2019.

Mikel Urquiza (ES)

Accordéoniste de formation, Mikel Urquiza étudie la composition à Musikene à San Sebastian (Espagne) avec Gabriel Erkoreka et Ramon Lazkano, puis à Strasbourg avec Mark Andre. Il poursuit ses études à partir de 2012 au Conservatoire Supérieur National de Musique et de Danse de Paris avec Gérard Pesson. En 2014, il participe à l’Académie Voix nouvelles de Royaumont. En 2019, il est parrainé par la Fondation Peter Eötvös et est pensionnaire de l’Académie de France à Rome — Villa Médicis en 2019-2020. À 21 ans, Mikel Urquiza remporte le prix international de composition Francisco Escudero, et deux ans plus tard, est promu à la première classe de jeunes compositeurs de l’INAEM. En 2014, Mikel Urquiza écrit son premier opéra, Maudits les innocents, premier acte d’un conte lyrique sur un livret de Laurent Gaudé, produit par l’Opéra national de Paris. Il collabore avec plusieurs ensembles parmi lesquels L’Instant Donné, ascolta, l’Ensemble Mosaik, l’Ensemble Intercontemporain et l’ensemble C Barré. Co-fondateur du chœur d’enfants Kantika Korala, Mikel Urquiza travaille beaucoup la voix au fil de ses œuvres. Cet intérêt particulier s’accompagne d’une attention au texte où peut s’exprimer par ailleurs l’humour du compositeur. © Ircam-Centre Pompidou, 2020

Giulia Lorusso (IT)

Giulia Lorusso étudie le piano puis la composition avec Alessandro Solbiati au Conservatoire de Milan où elle obtient sa licence en 2014. En 2015, elle étudie l’orchestration et l’analyse avec Allain Gaussin, puis, elle suit le Cursus de composition et d’informatique musicale de l’Ircam sous la supervision de Hèctor Parra. La même année, elle intègre le Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris en Master dans la classe de composition de Frédéric Durieux, et les classes de composition électroacoustique de Yan Maresz et Luis Naón. Elle participe, pour l’année 2019-2020 au programme de Recherche Artistique de l’Ircam avec un projet focalisé sur les aspects génératifs de l’Intelligence Artificielle appliquée au son. Sa musique a été interprétée par le Quartetto Prometeo, l’Ensemble Nikel, le KNM ensemble, le mdi Ensemble, le Distractfold Ensemble, le Divertimento Ensemble, l’Orchestre Philharmonique de Bruxelles et les solistes de l’Ensemble Intercontemporain. Giulia Lorusso a reçu des commandes de la Fondation Spinola-Banna (Tourin, Italie), de Radio-France, ProQuartet, du Bludenzer Tage zeitgemäßer Musik (Bludenz, Austria) avec le soutien de la Fondation Ernst von Siemens.

Francesca Verunelli (IT)

Francesca Verunelli étudie la composition avec Rosario Mirigliano et le piano avec Stefano Fiuzzi au conservatoire Luigi Cherubini de Florence où elle obtient ses deux diplômes summa cum laude. Elle termine ses études à l’Académie Santa Cecilia à Rome, avec Azio Corghi. En 2008, elle intègre le Cursus de composition et d’informatique musicale de l’Ircam et reçoit la même année un Lion d’argent à la Biennale de Venise.
Elle reçoit des commandes d’importantes institutions musicales et festivals parmi lesquels l’Ircam, les NeueVocalsolisten Stuttgart, la Biennale de Venise, l’Orchestre Philharmonique de Radio France, Milano Musica, Accentus Chamber Choir, Lucerne Symphonic Orchestra, Court-Circuit, le Festival d’Aix-en-Provence, le gmem de Marseille, le CIRM de Nice, l’Etat français, FACE Foundation, le Wittener Tage für Neue Kammermusik…
© Ircam-Centre Pompidou, 2015

Benjamin Lévy (FR)

Benjamin Lévy est issu d’une double formation supérieure en informatique et musique. Il entretient depuis 2008 une collaboration autant scientifique et technique qu’artistique avec plusieurs équipes de l’Ircam en particulier autour du logiciel d’improvisation OMax. Comme ingénieur R&D et développeur, il travaille également  avec des entreprises de technologies audio et créatives (AudioGaming/Novelab, Trinnov Audio). En tant que musicien à l’ordinateur, son travail s’intègre à des projets artistiques variés dans la musique contemporaine, le jazz, l’improvisation libre, le théâtre, la danse. Il a collaboré notamment avec des compositeurs comme Yann Robin, des chorégraphes tels qu’Aurélien Richard, dans le théâtre musical avec Benjamin Lazar et travaille actuellement avec la saxophoniste et chanteuse Alexandra Grimal.

Ircam

L’Institut de recherche et coordination acoustique/musique est aujourd’hui l’un des plus grands centres de recherche publique au monde se consacrant à la création musicale et à la recherche scientifique. Lieu unique où convergent la prospective artistique et l’innovation scientifique et technologique, l’institut est dirigé par Frank Madlener et réunit plus de cent soixante collaborateurs.
L’Ircam développe ses trois axes principaux – création, recherche, transmission – au cours d’une saison parisienne, de tournées en France et à l’étranger et de deux rendez-vous annuels : ManiFeste qui allie un festival international et une académie pluridisciplinaire, le forum Vertigo qui expose les mutations techniques et leurs effets sensibles sur la création artistique.
Fondé par Pierre Boulez, l’Ircam est associé au Centre Pompidou sous la tutelle du ministère de la Culture. L’Unité mixte de recherche STMS (Sciences et technologies de la musique et du son), hébergée par l’Ircam, bénéficie de plus des tutelles du CNRS et de Sorbonne Université.

 

En 2020, l’Ircam crée Ircam Amplify, sa société de commercialisation des innovations audio. Véritable pont entre l’état de l’art de la recherche audio et le monde industriel au niveau mondial, Ircam Amplify participe à la révolution du son au 21ème siècle.
ircam.fr

LIEU

Centre Pompidou (75)

Grande Salle Place Georges Pompidou
75004 Paris