GMEM Marseille

Les Modulations

mar. 20 déc. 2022
19h

Concert


Friche La Belle de Mai – Petit Plateau

Micro-Waves

ErikM, Nathalie Forget

Micro-Waves — GMEM Marseille
© ErikM
Micro-Waves — GMEM Marseille
© P.Chinellato-Erikm-n.Forget.jpg
Micro-Waves — GMEM Marseille
 
Micro-Waves — GMEM Marseille
 

Dans le cadre des Modulations

Les Modulations, c’est quoi ?
Ce sont des concerts, des performances, des événements réguliers…
Autrement dit, une saison organisée par le GMEM.

Dates du 1er semestre > 20/09 — 18/10 — 15/11 — 4/12 — 20/12/2022

Micro-Waves est un tête à tête improvisé entre l’ondiste Nathalie Forget et le compositeur et musicien électro ErikM — un grand écart sous tension entre deux lutheries électroniques que pratiquement un siècle sépare : les ondes Martenot, premier instrument électronique français créé par Maurice Martenot en 1928 et plus modestement Idiosyncrasie, système conceptualisé par ErikM et achevé par Charles Bascou au GMEM en 2013.

Symboles d’inouï et de modernité à leur création, les ondes Martenot se caractérisent par leurs sonorités réverbérées ou zinguées, dont la plus connue, proche de la sinusoïde, évoque des voix « venues d’ailleurs ». Spécialiste de cet instrument, Nathalie Forget interagit avec son partenaire ErikM qui transforme en temps réel les échantillons originaires des ondes et les agence avec des sons granulaires ou phonographiques personnels.

Le projet Micro-Waves participe ainsi à la création d’un répertoire radicalement nouveau pour cet instrument.

TARIFS


Unique 6€
Carte de fidélité Modulations 30€*

Nombre de places limité

*Donne accès à toutes les Modulations de la saison 2022-23

DURÉE


50'

AVEC


ErikM

dispositif électronique, idiosyncrasie system

Nathalie Forget

ondes Martenot

À TÉLÉCHARGER

> Feuille de salle

EN SAVOIR +

> ErikM

> Nathalie Forget

Micro-Waves © FESTIVAL LE BON AIR

ErikM (FR)

ErikM est un artiste sonore, improvisateur, compositeur français.
Depuis son expérience première dans les arts plastiques et visuels, il prend le risque d’échapper à toute tentative de catégorisation hâtive. Très vite considéré comme un virtuose des dispositifs électroniques et des arts sonores (1994), ErikM traverse les mondes-systèmes dits « indépendants », « institutionnels » et les territoires (France – International). Il développe une approche ouvertement prospective du médium technologique. Il conçoit des œuvres acousmatiques ou compose des musiques mixtes pour des ensembles instrumentaux. Il collabore avec Luc Ferrari, Christian Marclay, Thurston Moore, Mathilde Monnier, FM Einheit…, et compose des œuvres transversales qui constituent une vision kaléidoscopique singulière et mettent en tension l’intime et le politique, le populaire et le savant.

Nathalie Forget (FR)

Nathalie Forget a reçu le premier prix d’ondes Martenot à l’unanimité du CNSM de Paris (classe de Valérie Hartmann-Claverie). Elle est également titulaire d’une maîtrise de philosophie de la musique sur Olivier Messiaen et d’un master en arts plastiques.
Elle s’est produite en Europe, ainsi qu’aux Etats-Unis et au Mexique sous la direction de chefs tels Hans Zender, Peter Rundel, Ilan Volkov, Daniel Kawka, Simone Young, Sylvain Cambreling, Heinz Holliger, Reinbert de Leeuw, Kent Nagano, Pierre Boulez, Myung Wung Chung, avec notamment le London Sinfonietta, l’orchestre de la Fondation Gulbenkian, le Nederlandse Opera, le NDR Sinfonieorchester Hamburg, l’orchestre Symphonique National de la Rai, l’OCBA de Mexico, le SWR Sinfonieorchester Baden-Baden et Freiburg, le BBC Scottish Symphony Orchestra, l’Orchestre Philharmonique de Radio France… Elle a joué dans des festivals comme le Kuhmo Chamber Music Festival en Finlande, le Festival Messiaen au pays de La Meije et plusieurs fois aux BBC Proms de Londres. Elle est interprète des œuvres majeures pour ondes (Messiaen, Honegger, Milhaud, Varèse, Murail, Jolivet, Koechlin, Scelsi…) ; elle est également très investie dans la musique contemporaine, l’improvisation et la musique rock (Ensemble Itinéraire, Les Musiques à ouïr, collectif WARN!NG, Faust, Radiohead, Ulan Bator…) et la création d’un répertoire radicalement nouveau pour cet instrument.
Depuis 2016, elle est professeure d’ondes Martenot au CNSM de Paris. Sur son travail artistique est paru le récent ouvrage d’Eric Valentin, L’insurrection de la douceur, les performances musicales de Nathalie Forget (L’Harmattan, 2020).

LIEU

Friche La Belle de Mai – Petit Plateau
41 Rue Jobin
13003 Marseille


ACCÈS

Entrée 1 (piétons uniquement) :
41 rue Jobin - 13003 Marseille
Entrée 2 (piétons, livraisons
et parking restreint) :
12 rue François Simon - 13003 Marseille

> Bus Ligne 49 ou 52 : Belle de Mai La Friche
> Bus de nuit : Ligne 582 : Belle de Mai La Friche
départ de La Friche vers les 5 Avenues
à 21h45, 22h20, 23h10, 23h45, 0h30, 1h05

> Borne Vélo : 3321 Rue Jobin

> Tramway à 10 min à pied : Ligne 2 Longchamp