GMEM Marseille

dim. 26 juin 2022
17h

Concert


Fondation Vasarely (13)

Ici et d’après

Miquèu Montanaro, Christian Sebille, Jean-François Vrod

Ici et d’après — GMEM Marseille
© Pierre Gondard
Ici et d’après — GMEM Marseille
 
Ici et d’après — GMEM Marseille
© Pierre Gondard

Dans le cadre de la programmation de la Fondation Vasarely

1ère partie :
Concert « Ici et d’après » (50 min environ)

Pendant plusieurs années, Miquèu Montanaro – joueur de galoubet tambourin – et Christian Sebille – compositeur et performeur électroacoustique – ont partagé les spécificités de leurs lutheries et leurs modalités de composition, développant ainsi un répertoire et une réflexion sur la problématique que soulève le rapport Création / Tradition.

Athénor, Centre National de Création Musicale, investi de longue date par cette question, a proposé d’adjoindre au duo Jean-François Vrod, violoniste et conteur.
De ces rencontres naissent un corpus d’expériences et d’échanges qui amène le trio à enrichir leurs compositions de nouvelles sonorités. Une piste sans fin d’avant, d’ailleurs, ici et d’après…

2ème partie :
Performance de Famoudou Don Moye (30 min)

Chants issus de la diaspora africaine, accompagnés d’instruments traditionnels.

TARIF


En entrée libre

AVEC


Miquèu Montanaro

galoubet tambourin, flûtes et voix

Christian Sebille

électronique en temps réel, compositeur, directeur du GMEM

Jean-François Vrod

violoniste et compositeur

Famoudou Don Moye

batterie, percussions

EN SAVOIR +

> Fondation Vasarely

PRODUCTION DÉLÉGUÉE ATHÉNOR (CNCM SAINT-NAZAIRE)

Teaser © Athénor
Famoudou Don Moye au Musée du Quai Branly, 2021

Miquèu Montanaro

Né à Hyères en1955. Miquèu Montanaro est compositeur et musicien multi-instrumentiste, avec plus de quarante albums à son actif. Son instrument principal est le galoubet tambourin (instrument traditionnel provençal composé d’un duo flûte-tambourin).Sa pratique tend à renouveler le genre pratiqué traditionnellement, au-delà du carcan folklorique. Il multiplie les collaborations tout en évoluant dans différents genres musicaux : musiques improvisées (Barre Philips, Alan Vitous, Serge Pesce, Fabrice Gaudé), musiques du monde (Carlo Rizzo, Keyvan Chemirani, Fouad Didi), chanson (Arthur H, Georges Moustaki, Sylvie Berger), nouvelles musiques traditionnelles (Laurence Bourdin, Pierre-Laurent Bertolino, Baltazar Montanaro-Nagy, Estelle Amsellem), musique de chambre (Quatuor Talich, OCTV).Il compose également des musiques pour des pièces de théâtre, des films (documentaires, fictions), des chorégraphies, et dirige plusieurs créations pluridisciplinaires (musique, danse, arts plastiques, vidéo…).
www.compagnie-montanaro.com

Christian Sebille

Né en 1963 à Epernay, Christian Sebille est compositeur et directeur artistique du GMEM de Marseille. Dès 1983, il se consacre à la musique électroacoustique qu’il étudie avec Jean Schwartz (Conservatoire de Gennevilliers) et Philippe Prévost (Ircam-Centre Pompidou). Sa recherche se tourne naturellement dès 1987 vers les musiques mixtes auxquelles il s’exerce au sein de la Muse en Circuit avec Luc Ferrari. En 1993 à Reims, il fonde Césaré, qui deviendra en 2006 Centre national de création musicale, favorisant une recherche sur la diversité et sur les formes nouvelles de (re)présentation de la création musicale. En 2011, il est nommé à la direction du GMEM, Centre national de création musicale de Marseille. Son catalogue compte plus de soixante œuvres vocales, instrumentales, électroacoustiques et mixtes dont un opéra de chambre (L’alleluiah – Georges Bataille – commande d’État), de nombreuses pièces dédiées au théâtre ou à la chorégraphie (Jean Deloche, Nadège Macleay, Emmanuelle Huynh…). En 2002, une commande de l’Opéra de Limoge pour orchestre, chœur, trois percussions, guitare électrique et trois voix servira un opéra-chorégraphié de Nieke Swennen. De 1999 à 2013, il réalise un large cycle d’installations musicales (Les miniatures) dont la onzième, commandée par la Ville de Dijon, est particulièrement ambitieuse. La treizième et dernière a été commandée par les Monuments Nationaux et conçue pour le château d’If de Marseille. Ses recherches sont essentiellement dirigées vers la notion d’espace et de mouvement. Il aime se confronter aux autres disciplines artistiques. Il collabore avec de nombreux artistes venant d’autres disciplines artistiques, notamment avec Francisco Ruiz De Infante (plasticien vidéaste). Christian Sebille développe une lutherie informatique qui lui permet de s’investir dans le champ de l’improvisation aussi bien en France qu’à l’étranger (Alex Grillo, Didier Petit, Sylvain Kassap, Pablo Cueco, Philippe Foch, Matt Bourne, Chris Sharkey, Christophe de Bezanac, Jean-Marc Montera…). Il a réalisé en 2019 les musiques pour l’exposition Trouble fête de Macha Makeïeff. Également, il participe à la constitution d’un corpus expérimental avec des musiciens provenant des pratiques orales et traditionnelles, dont le trio « Ici et d’après » avec Miquèu Montanaro et Jean-François Vrod est issu. Actuellement, il présente une série d’œuvres sous forme d’installation, de performance et de concert. La base sonore provient de la réalisation de pièces en verre conçues et soufflées au Cirva (Centre international de recherche sur le verre et les arts plastiques), à Marseille, tout au long de sa résidence qu’il a débuté en 2018.

Jean-François Vrod

Violoniste issu des musiques traditionnelles françaises, il commence à jouer du violon à l’adolescence en fréquentant le Folk-Club parisien Le Bourdon. Il entreprend alors ses premières collectes sur les musiques de tradition orale dans les montagnes du massif central (Cantal, Haute-Loire). Préoccupé dans son travail tout autant par la valorisation des cultures populaires que par un prolongement contemporain du geste du musicien traditionnel, sa route est jalonnée de nombreux projets de création.Ainsi, il collabore ou croise à l’occasion de différents projets : Dominique Pifarely, Alain Savouret, Abbi Patrix, Fantazio, Denis Charolles et la Campagnie des musiques à ouïr, Frédéric Le Junter, Frédéric Aurier et Sylvain Lemêtre au sein du trio La Soustraction des Fleurs, le quatuor Bela, le Gmea d’Albi pour deux commandes d’état, Jean Pierre Drouet, Jean Luc Faffchamps (Ensemble Ictus)…Ses deux derniers enregistrements avec le trio La Soustraction des Fleurs sont publiés par Radio France au Label Signature, le troisième chez Umlaut records.

Famoudou Don Moye

Famoudou Don Moye est depuis 1969 le batteur et percussionniste de l’Art Ensemble of Chicago avec qui il a enregistré plus de 45 disques parmi les 180 de sa discographie.
Né à Rochester / New York en 1946 dans une famille de musiciens, il étudie les percussions à l’université de Détroit où il vit près de chez le trompettiste Charles Moore qui devient son mentor et où en 1966 il rencontre l’Art Ensemble of Chicago, Great Black Music / Ancient to the future.
Famoudou Don Moye s’est produit avec de nombreux autres grands de la scène américaine et internationale, parmi lesquels Randy Weston, Archie Shepp, Mal Waldron, Don Cherry, Steve Lacy, Pharaoh Saunders, Sun Ra All Stars, Von & Chico Freeman Quintet, Sam Rivers Trio, Don Cherry, Wadada Leo Smith Golden Quartet, David Murray, Oliver Lake, Famoudou Konate, Fontella Bass, Abbey Lincoln, Billy Cobham, Billy Higgins, Roy Haynes, Cecil Mc Bee, Jack De Jonette, Philly Joe Jones, Kenny Clarke, Milford Graves, Frank Lacy, The Leaders,… etc…
En janvier 2021 ,il s’est produit au Musée du Quai Branly à Paris dans le cadre du Festival « Sons D’Hiver » ; une conversation avec un musicologue a été filmée à cette occasion.
Connu et reconnu pour ses connaissances approfondies et sa maîtrise des rythmes afrocaribéens et ses techniques rythmiques très particulières, il poursuit ses recherches, études, enregistrements et performances de rythmiques traditionnelles de Guinée, du Mali, du Maroc, de Cuba, des Antilles, et le Blues, Gospel et Jazz de l’Amérique noire.
Il propose et anime dans le monde entier des Master Class et Workshop de batterie et percussion ainsi que des ateliers multi-instrumentaux de construction et coordination de l’improvisation individuelle et collective.

LIEU

Fondation Vasarely (13)
1 Av. Marcel Pagnol
13090 Aix-en-Provence