GMEM Marseille

ven. 14 mai 2021 | 20h
ven. 14 mai 2021 | 22h30

Concert


Performance

Fondation Camargo (Cassis)

[ ANNULÉ ] Éloge de la plante

Jeanne Crousaud, Jean-Luc Hervé

[ ANNULÉ ] Éloge de la plante — GMEM Marseille
© Ensemble Sillages
[ ANNULÉ ] Éloge de la plante — GMEM Marseille
© DR
[ ANNULÉ ] Éloge de la plante — GMEM Marseille
 
[ ANNULÉ ] Éloge de la plante — GMEM Marseille
 

Éloge de la plante, création de Jean-Luc Hervé, est une invitation au jardin, un concert-installation pour chant et dispositif acousmatique (hauts-parleurs dissimulés).

La chanteuse, Jeanne Crousaud, véritable « guide naturaliste » entraîne le spectateur dans une exploration minutieuse de la nature environnante, incitant chacun à mettre tous ses capteurs sensoriels en éveil.

Noms de plantes, cris, chant, voix parlée, sifflements, claquements de mains, chuintements, sont autant d’exhortations à tendre l’oreille et à s’interroger sur ce vivant, en perpétuelle évolution.

Une escapade botanique musicale, insolite et réjouissante.

TARIFS


Unique 6€
Pass soirée 10€ (incluant "NOORG" — 21h00)

DURÉE


30'

AVEC


Jean-Luc Hervé

compositeur

Jeanne Crousaud

soprano

Max Bruckert

conception et réalisation de l’informatique musicale Grame-CNCM (Lyon)

En co-réalisation avec la Fondation Camargo

Production Drama / Sillages

Co-production Grame-CNCM (Lyon)

Commande de l'association Cumulus

Avec le soutien du Quartz, scène nationale de Brest

Eloge de la plante de Jean-Luc HERVÉ - Teaser

Jean-Luc Hervé (fr)

Né en 1960, Jean-Luc Hervé étudie l’orchestre et l’électroacoustique au Conservatoire National de Région de Boulogne-Billancourt puis la composition avec Emmanuel Nunes et Gérard Grisey au CNSM de Paris où il obtient un premier prix. Il est retenu par le comité de lecture organisé par l’Ircam et l’Ensemble intercontemporain en 1996 et complète sa formation sur les nouvelles technologies en menant une recherche sur la composition assistée par ordinateur. Il devient compositeur en recherche à l’Ircam en 2001. Il est compositeur en résidence à la Fondation des Treilles en 1997, à la Villa Kujoyama à Kyoto en 2001 et au DAAD de Berlin en 2003.
Il reçoit de nombreuses commandes, notamment de l’État français, de Radio France, de l’Ircam, de l’Ensemble Intercontemporain, de L’Ensemble Itinéraire, de la Fondation Royaumont, de la Radio suisse romande, du Konzerthaus de Berlin et de l’Ensemble Sillages. En 2000, sa pièce Encore, commandée par l’Ircam, est créée par l’Ensemble Intercontemporain au Centre Pompidou à Paris dans le cadre de l’exposition Le temps, vite.
Ses deux disques monographiques ont reçu le coup de cœur de l’Académie Charles Cros. Sa rencontre avec Gérard Grisey est déterminante, sa thèse de doctorat en esthétique ainsi que sa recherche menée à l’Ircam lui ont permis de mener une réflexion théorique sur son travail de compositeur. Sa résidence à la Villa Kujoyama à Kyoto, quant à elle, est un grand choc esthétique et un tournant décisif dans son œuvre. Une partie de son travail actuel consiste en des œuvres de concert-installation conçues pour des sites singuliers. Il est actuellement professeur de composition au Conservatoire à Rayonnement Régional de Boulogne-Billancourt. Il est édité aux éditions Suvini-Zerboni Milan.
— www.jeanlucherve.com

Jeanne Crousaud (fr)

Diplômée du CNSM de Paris mention TB à l’unanimité en juin 2014, la soprano Jeanne Crousaud est déjà très présente sur les scènes françaises et européennes. Après avoir intégré l’Atelier Lyrique de l’Opéra de Lyon où elle a interprété le rôle de Ciboulette dans Mesdames de la Halle de Jacques Offenbach, elle s’est vu confier le rôle titre dans Le Petit Prince de Michaël Levinas et a triomphé dans les opéras de Lausanne, Genève, Lille et au Théâtre du Châtelet à Paris. Elle se produit régulièrement avec l’ensemble Desmarest dans le répertoire baroque et a fait partie de l’ensemble Pygmalion et des Cris de Paris au début de ses études. Elle a été soprano solo dans plusieurs cantantes de Bach, Dixit Dominus et le Messie de Haendel, Gloria de Vivaldi, Ein Deutsches Requiem de Brahms, certains Motets de Campra et de Monteverdi.
Au cours de ses études musicales, elle découvre le répertoire du lied et de la mélodie avec Anne Le Bozec et Frédéric Stochl, et forme un duo de musique de chambre avec le pianiste Tanguy de Williencourt.
— www.jeannecrousaud.com

LIEU

Fondation Camargo (Cassis)
1 Avenue Maurice Jermini
13260 Cassis


ACCÈS

Train depuis Marseille : tous les jours, toutes les 30 minutes environ puis bus de la Marcouline (M1) jusqu'au centre-ville
Bus : Ligne M8 Marseille (Castellane) - Cassis (centre ville) 45 minutes
Voiture : depuis l'A50, sortie n°6 Carnoux-en-Provence, n°7 la Ciotat ou n°8 à Cassis
Une fois arrivé à Cassis, suivre les panneaux Bestouan, Calanques et Presqu'île. La Fondation se trouve au croisement des avenues Jermini et Ganteaume, cent mètres avant la plage du Bestouan en direction du Parc national des Calanques.
Le parking (payant) de la plage du Bestouan se trouve à 200 mètres de la Fondation. Plus d'informations sur les parkings de Cassis sur le site de l'OT Cassis.
Le parking (gratuit) « Parking des goguette » est situé à 2,9 kilomètres. Une navette dessert la plage du Bestouan de 9h à 20h toutes les 30 minutes