GMEM Marseille

ven. 15 oct. 2021
19h

concerts


Friche La Belle de Mai – Le Module

Just listen !

festival

Just listen ! — GMEM Marseille
© Benoît Guillaume
Just listen ! — GMEM Marseille
© JEAN-MICHEL BLASCO "axis mundi"
Just listen ! — GMEM Marseille
Christine Wodrascka_Old & New Things © Michel Laborde
Just listen ! — GMEM Marseille
Bernard Santacruz_Old & New Things © Chris Boyer

Le GMEM accueille le festival « Just listen! » organisé par Be Free les jeudi 14 & vendredi 15 octobre.
Le samedi 16 se déroulera dans un lieu surprise.

Billetterie :
Achat en ligne : https://www.helloasso.com/associations/be-free
Réservation par mail : contact@befreeproductions.fr
Sur place : règlement par chèques ou espèces uniquement
Ouverture de la billetterie : 30 min avant le début des concerts

Vendredi 15 octobre / GMEM

19h
CONCERT
Axis Mundi < CRÉATIONS >
Hélène Pereira, piano
Charles Bascou, réalisateur en informatique musicale (pour disklavier)
Philippe Festou, diffusion sons fixés (pièces avec électroacoustique)
Œuvres de John Cage, Philippe Festou, Mayu Hirano, Jean-Claude Risset, Ivan Solano, Luigi Esposito

Entremêlement des gestes, le corps s’étire en permanence entre la terre et le ciel, entre la puissance primitive des vibrations et le raffinement du sonore, entre l’intuition de la matière brute et l’invisible de l’éther.
Ici, c’est une musique qui propose un visage double et indissociable à la fois de l’humanité, se déployant entre la mémoire et le devenir, entre la ritualisation tribale en hommage à la terre et le silence de la prière telle une flèche lancée vers le ciel, axe vertical d’un monde qui cherche son chant.
La pièce Duet for one pianist de Jean-Claude Risset (pour Disklavier et ordinateur) et la Mysterious Adventure de John Cage seront accompagnées de plusieurs œuvres de compositrices et compositeurs du présent ; chacun d’eux donnera sa version de l’Axis Mundi, littéralement « axe du monde ».
> TEASER

21h
CONCERT
Old & New Things <CRÉATION>
Daunik Lazro, saxophone ténor
Christine Wodrascka, piano
Bernard Santacruz, contrebasse
Luc Bouquet, batterie

Ces quatre-là se connaissent bien. Réunis au sein de duos ou trio ils n’avaient pourtant jamais improvisé ensemble. Car ces quatre-là sont des improvisateurs c’est- à-dire des musiciens pour qui l’échange est matière première. Hier, aujourd’hui et demain donc, mais surtout aujourd’hui. Pour eux, improviser avec l’instant, avec l’autre, avec le souffle et l’urgence de dire est un acte vital. Ces quatre-là aiment à se libérer des diktats et des idées toutes faites de ce que doit être la musique. Le jazz, ils en connaissent les sources. Ils aiment à improviser, jouer avec l’espace, ajuster un contrepoint, s’opposer et emprunter de nouveaux chemins. Car ce qu’ils aiment plus que tout c’est se surprendre, pousser les limites, s’amouracher de nouveaux territoires. Oui, ces quatre-là sont des aventuriers, des baroudeurs de l’improvisation.
> ÉCOUTER

TARIFS


TARIF SOIRÉE :
20€ PLEIN
15€ RÉDUIT*
PASS FESTIVAL** :
55€ PLEIN
40€ RÉDUIT*

*RÉSERVÉ (ADHÉRENTS DE BE FREE, MINIMA SOCIAUX)
**OFFRE VALABLE JUSQU’AU 5 OCTOBRE

AVEC


Hélène Pereira

piano

Daunik Lazro

saxophone ténor

Christine Wodrascka

piano

Bernard Santacruz

contrebasse

Luc Bouquet

batterie

Hélène Pereira

Interprète engagée dans le répertoire contemporain et la musique expérimentale, la pianiste Hélène Pereira se nourrit de rencontres fructueuses avec de multiples artistes (théâtre, danse, arts visuels). Sa réflexion sur l’identité sonore du piano l’amène à pratiquer l’improvisation en synergie avec les écritures, à converser avec l’électronique et explorer le ventre de son instrument pour y inventorier diverses préparations.
Hélène Pereira est ainsi impliquée dans différents contextes musicaux, pour la création de pièces de musique mixte utilisant des principes électroniques tel le Disklavier de Jean-Claude Risset ou dans le retraitement en temps réel (avec Christian Sébille, Isotta Trastevere…) et l’improvisation (avec François Rossé, Jean-Marc Montera…). Son insatiable curiosité musicale l’amène à explorer l’univers de nombreux compositeurs et compositrices avec qui elle travaille en étroite collaboration.
Pianiste de l’ensemble Yin, dédié à la musique de création, elle se produit sur scène dans de nombreux festivals en France et dans le monde et multiplie les projets musicaux dans une esthétique qui s’affranchit des siècles.
Son disque « AZOTH » sur le label Col Legno a été nominé en 2019 au « Preis der deutschen Schallplattenkritik » et a fait partie de la sélection des meilleurs disques de musique contemporaine sur la revue Italienne Percorsi Musicali.
« Axis Mundi » est son nouveau disque (released 2021 –  label Col Legno) qui présente des œuvres pour piano « étendu » (piano préparé et/ou avec électroacoustique); l’interprète propose ici de faire sonner le piano différemment, à travers des approches atypiques qui suggèrent une nouvelle écoute de son instrument.

Charles Bascou

Charles Bascou est RIM Compositeur et Chercheur, installé à Marseille depuis2004.Du fruit de ses diverses collaborations, ses intérêts se sont articulés autour de deux axes : la gestualité et les systèmes aléatoires. Ce travail sur le geste existe au travers de réalisations et de lutheries, avec ErikM, Natacha Muslera, Pascale Criton, mais aussi sous la forme de recherches académiques. Il s’intéresse particulièrement aux systèmes aléatoires et mathématiques pour la musique avec Sébastien Roux, Carol Robinson et Alessandro Bosetti. D’autres collaborations ont marqué son parcours : Tristan Murail, Reinhold Friedl et Francesca Verunelli. Il mène un travail plus personnel, dans le champ des musiques expérimentales et électroacoustiques. Il pratique le synthétiseur et la clarinette, joue avec des systèmatismes qui mettent en rapport des échelles d’énergies et d’écoutes contradictoires. Le matériau est principalement issu de synthèse et de systèmes de captation sonore expérimentaux. Dernièrement il aborde la synthèse modulaire d’un point de vue instrumental, entre geste et live coding analogique.

Daunik Lazro

Daunik Lazro est un saxophoniste alto, ténor & baryton. Il découvre le jazz à travers Sydney Bechet avant de découvrir le free jazz d’Albert Ayler, Ornette Coleman et John Coltrane. En 1975, il enregistre son premier disque aux côtés du contrebassiste Saheb Sarbib. Il va alors multiplier les rencontres, certaines éphémères, d’autres plus régulières et c’est ainsi qu’on va le retrouver aux côtés de Jean-Jacques Avenel, Siegfried Kessler, Carlos Zingaro, Raymond Boni, Joe McPhee, André Jaume, Michel Doneda, Evan Parker, Irène Schweizer, Annick Nozati, Sophie Agnel, Jean-Luc Cappozzo. Au début des années 80, il participe à l’aventure d’Outlaws in Jazz et en 1997, il est invité par l’orchestre national de Jazz alors dirigé par Didier Levallet. Parallèlement, et ce depuis le début des années 80, il aime à se produire en solo absolu.
Sonorité franche et convulsive, il est aussi l’un des spécialistes des techniques étendues sur le saxophone partageant ainsi la scène la scène avec les musiciens innovateurs Jérôme Noetinger et Kristoff K. Roll.

Christine Wodrascka

Native d’Aix en Provence, Christine Wodrascka étudie le piano classique puis se passionne pour le free jazz. A l’âge de 20 ans, elle découvre la musique improvisée. Elle est invitée au prestigieux festival FMP berlinois et enregistre son premier disque en solitaire. Elle croise le fer avec des personnalités aussi singulières qu’Yves Romain, Jean-Marc Montera, Dennis Charles, Charles Gayle, Fred Frith, Daunik Lazro, Joëlle Léandre, Evan Parker, Bernard Santacruz et de nombreux autres d’autres. D’abord avec la pianiste Sophie Agnel puis avec Betty Hovette, elle privilégie les concerts à deux pianos. Passionnée par la musique contemporaine, elle dirige une quinzaine de musiciens et réinterprète le Inc de Terry Riley.
Son jeu, particulièrement énergique, explore les possibilités de l’instrument. Elle développe sa propre technique basée sur l’intention instantanée. Elle est aussi l’une des spécialistes du piano préparé.

Bernard Santacruz

Né à Alger le 26 août 1956. Bernard Santacruz joue de la basse électrique dans des groupes de rock alternatifs et de fusion de la région de Marseille avant de s’inscrire au Conservatoire d’Avignon. A l’occasion de divers stages, il rencontre les contrebassistes Charlie Haden et Ron Carter.
On le remarque avec le trio Soma au début des années 80 puis collabore avec de nombreux musiciens afro-américains tels Charles Tyler, Denis Charles, Frank Lowe, Sabir Mateen, Charles Gayle, Ricky Ford, Archie Shepp.
En France on l’entend aux côtés d’André Jaume, Daunik Lazro, Christine Wodrascka, Jean-Luc Cappozzo, Samuel Silvant, Joëlle Léandre, Jean Aussanaire. En 2004, il rend hommage à ses contrebassistes préférés (Jimmy Garrison, Jean Bolcato, Johnny Dyani, Charlie Haden, Henry Grimes, William Parker) à l’occasion d’un concert en compagnie de Jean-Luc Cappozzo, Jim Baker & Ramon Lopez. Il participe à quelques-uns des spectacles de l’ARFI, enregistre son premier disque solo en 2006 et son second en 2015. Il participe activement à l’aventure The Bridge mettant en scène musiciens français et musiciens issus de l’AACM de Chicago.

Luc Bouquet

Né le 6 juin 1962 en Arles. Batteur autodidacte, Luc Bouquet joue dans des groupes rock (Garçons faciles, Cyanur) avent de découvrir le jazz grâce à John Coltrane et l’improvisation grâce à Daunik Lazro. Avec la saxophoniste Véronique Magdelenat, il co-fonde le duo Boumag. Il joue en duo avec le guitariste Raymond Boni puis enregistre en trio avec Ove Voquarz et Jean Demey le disque Kind of Dali.

Parallèlement, il se produit en solo (double montagne). Chroniqueur aux revues improjazz et le son du Grisli, il publie son premier ouvrage (Coltrane sur le vif) en 2015 et organise les concerts du Village Hangar depuis une dizaine d’années.
Luc Bouquet a joué avec Frank Lowe, Bernard Santacruz, Daunik Lazro, Christine Wodrascka, Lucia Recio, Bettina Kee, Sylvain Guérineau, Makoto Sato, Sabu Toyozumi, Ramon Lopez, Jean-Luc Cappozzo, Sabir Mateen et de nombreux autres.

LIEU

Friche La Belle de Mai – Le Module
gmem-CNCM-marseille
41, Rue Jobin
13003 Marseille


ACCÈS

Entrée 1 (piétons) :
41 rue Jobin - 13003 Marseille
Entrée 2 (piétons & voiture) :
12 rue François Simon - 13003 Marseille

Parking sur place
Bus Ligne 49 ou 52 : Belle de Mai La Friche
Bus de nuit : Ligne 582 : Belle de Mai La Friche
Borne Vélo : 3321 Rue Jobin