GMEM Marseille

jeu. 20 mai 2021
21h30

Ciné-concert


Mucem – Place d’Armes

[ REPORT AU 31/07/2021 ] Scarecrow

Martin Matalon, Ensemble Multilatérale, Julien Leroy

Création
2021
Création — GMEM Marseille
[ REPORT AU 31/07/2021 ] Scarecrow — GMEM Marseille
© Lobster films
[ REPORT AU 31/07/2021 ] Scarecrow — GMEM Marseille
 

Ciné-concert sur trois courts métrages de Buster Keaton :
The Playhouse  (1921, 20’)
One Week (1920, 20’)
The Scarecrow (1920, 20’)

Réalisateur de génie, mime et acrobate jusqu’à se libérer des règles fondamentales de la gravité, Buster Keaton est véritablement l’alpha et l’oméga du cinéma muet, renversant les possibles pour nous faire voyager dans un monde onirique et drolatique.

Martin Matalon, maître exemplaire du ciné-concert, décide de s’emparer de trois courts-métrages de Keaton qu’il réunit dans un spectacle où l’énergie et la vivacité des images côtoient celles des sons.

L’Ensemble Multilatérale donnera vie à ces instants de poésie surréaliste, irrésistibles d’inventivité et de surprise.

Fort de son expérience avec les partitions qu’il a composées pour Metropolis de Fritz Lang, les trois films de Luis Buñuel (Un chien Andalou, Terre sans pain et l’Âge d’or) et La Princesse aux huîtres de Ernst Lubitsch, Martin Matalon souhaite avec Scarecrow approfondir ce genre qu’est le ciné-concert, en prospectant sur un terrain relativement nouveau pour lui : la critique sociale à travers la comédie et l’humour.

TARIF


Pass soirée 15€ | Réduit 10€

incluant le concert de Tarek Atoui à 20h00 & le live électro (Bi:Pole) à 23h00

DURÉE


1h15 environ

AVEC


Martin Matalon

compositeur

Ensemble Multilatérale

ensemble

Julien Leroy

direction musicale

Matteo Cesari

flûte

Bogdan Sydorenko

clarinette

Lise Baudouin

piano

Hélène Colombotti

percussions

Pieter Jansen

violon

Pablo Tognan

violoncelle

En partenariat avec le Mucem

Production Ensemble Multilatérale

Mécénat musical société générale est le mécène principal de "Scarecrow"

Soutien Fondation Francis et Mica Salabert

Teaser

Martin Matalon (ar)

Né à Buenos Aires en 1958, Martin Matalon étudie à la Juilliard School de New York où il obtient son Master de composition. En 1989, il fonde Music Mobile, ensemble basé à New York et consacré au répertoire contemporain et devient son directeur jusqu’à 1996. Il reçoit le prix de la J.S Guggenheim fondation de New York, le prix F. Schmitt de l’Institut de France Académie des Beaux- Arts, le prix de la Ville de Barcelone, le Charles Ives Scholarship de la American Academy and Institute of Arts and Letters, le Grand prix des Lycéens…
En 1993, définitivement installé à Paris, l’Ircam lui commande une nouvelle partition pour la version restaurée du film de Fritz Lang, Metropolis. Après ce travail considérable, Martin Matalon se plonge dans l’univers de Luis Buñuel en écrivant consécutivement trois nouvelles partitions pour les trois films surréalistes du cinéaste espagnol Un Chien andalou (1927), L’Âge d’or (1931) et Terre sans pain (Las Hurdes, 1932). Son catalogue comprend un nombre important d’œuvres de musique de chambre et orchestre et couvre un large spectre de genres différents : théâtre musical, musique mixte, contes musicaux, ciné-concerts, musique vocale, installations, musique et poésie, œuvres chorégraphiques, opéra…
Initiée en 1997, la série des Trames (œuvres à la lisière de l’écriture soliste du concerto et de la musique de chambre) et le cycle des Traces (qui constitue pour le compositeur une sorte de journal intime, destiné à des instruments solistes avec électronique en temps réel), forment un pan important de son catalogue. Parallèlement, il mène une activité de chef d’orchestre. Il a dirigé l’Ensemble Modern, MusikFabrik, Barcelona 216, l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo, l’orchestre d’Auvergne, Court-circuit, l’Ensemble Intercontemporain, l’Orchestre National de Montpellier, l’Ensemble Orchestrale de Reims… Depuis 2017, Martin Matalon est professeur de composition au CNSM de Lyon. Son Opéra L’Ombre de Venceslao sur un livret et mise en scène de Jorge Lavelli d’après la pièce de Copi, a été créé à l’Opéra de Rennes par l’Orchestre National de Bretagne en octobre 2016 et fait l’objet d’un tournée en France et Sud Amérique dans 11 maisons d’Opéra. L’Ombre de Venceslao a été nominé aux Victoires de la musique 2017.
— www.martinmatalon.com

Ensemble Multilatérale (fr)

Après bientôt 15 ans d’existence, l’Ensemble impose pleinement cette « multilateralité » qui le caractérise, chère à son directeur artistique Yann Robin.
Très attaché à diffuser le répertoire d’ensemble et à défendre des esthétiques variées, Multilatérale a également à cœur d’embrasser d’autres champs artistiques et a collaboré avec, entre autre, Arthur Nauzyciel et Antoine Gindt (metteurs en scène), Yannick Haenel (écrivain), Jonathan Schatz (danseur) ou encore Alain Fleischer (cinéaste et plasticien).
L’arrivée en 2013 de Léo Warynski en tant que directeur musical offre une dimension nouvelle et originale au projet en permettant des collaborations régulières avec l’Ensemble vocal les Métaboles.
Cette ouverture artistique doublée d’une équipe de musiciens d’excellence, curieux et engagés offrent un espace d’expression et d’expérimentation idéal pour les créateurs, donnant naissance à des projets innovants, toujours plus audacieux, avec des partenaires tels que l’Ircam, Le Fresnoy Centre national des arts contemporains, le GMEM, la Muse en Circuit ou l’ExperimentalStudio SWR Freibourg. C’est ainsi que Multilatérale s’est progressivement imposé comme un acteur majeur de la création musicale française, se produisant dans des festivals tels Manifeste, Présences, Musica, ou encore Les musiques (GMEM)…
Multilatérale a également développé sa présence à l’international en étant notamment invité par des Festivals prestigieux tel que la Biennale de Venise ou le Cervantino (Mexique) et a noué une relation privilégiée avec l’Asie du Sud Est (Thaïlande, Singapour, Indonésie) au travers de trois tournées en 2016, 2017 et 2018.
L’Ensemble Multilatérale est conventionné par le Ministère de la Culture – Drac Île-de-France. Multilatérale est également soutenu par la Spedidam et la Sacem pour l’ensemble de ses activités. Il est membre de la Fédération des Ensembles Vocaux et Instrumentaux Spécialisés (Fevis) et du réseau Futurs Composés.
— www.multilaterale.fr

Julien Leroy (fr)

Premier Prix « Talent chef d’orchestre » 2014 distingué par l’Adami, Julien Leroy s’inscrit dans la nouvelle génération des jeunes chefs d’orchestre français.
Cette récompense salue un parcours, que jalonnent non seulement un poste de chef assistant de l’Ensemble Intercontemporain (EIC), d’abord auprès de Susanna Mälkki (2012/13) puis de Matthias Pintscher (2013/15), mais aussi ses débuts avec nombre de phalanges françaises – Orchestre Philharmonique de Radio France, Orchestre de Chambre de Paris, Orchestre National de Lille, Orchestre National des Pays de la Loire, de Mulhouse et d’Auvergne, Orchestre symphonique et lyrique de Nancy, Orchestre Régional de Normandie, Orchestre de Picardie – tout en poursuivant ses collaborations avec l’Orchestre National d’Ile-de-France et l’Orchestre National de Lorraine.
Artiste reconnu dans la création contemporaine, il est premier Chef invité de l’ensemble United instruments of Lucilin (Luxembourg) depuis 2018, Directeur Musical du Paris Percussion Group (2014), ensemble réunissant la brillante nouvelle génération des percussionnistes français.
— www.julienleroy.com

LIEU

Mucem – Place d’Armes
Esplanade du Fort Saint-Jean
13002 Marseille