GMEM Marseille

Les Modulations

mar. 18 jan. 2022
19h à 23h00

Performances


Friche La Belle de Mai

Soirée Parallèle — Modulation 6

Festival Parallèle

Soirée Parallèle — Modulation 6 — GMEM Marseille
© Atelier Tout Va Bien
Soirée Parallèle — Modulation 6 — GMEM Marseille
Idées musicales © Marikel lahana
Soirée Parallèle — Modulation 6 — GMEM Marseille
Idées musicales © Marikel lahana
Soirée Parallèle — Modulation 6 — GMEM Marseille
La caresse du coma YOLO1 © Anne Lise Le Gac
Soirée Parallèle — Modulation 6 — GMEM Marseille
La caresse du coma YOLO1 © Anne Lise Le Gac
Soirée Parallèle — Modulation 6 — GMEM Marseille
KA © Sandar Tun Tun

Dans le cadre du Festival Parallèle — 12
Billetterie Parallèle :
plateformeparallele.com
Ouverture de la billetterie le 16 décembre

En coproduction avec Parallèle et Triangle – Astérides, CACIN : une soirée à la découverte des pratiques émergentes qui font de l’aventure sonore un objet d’exploration.
Un metteur en scène, une performeuse et un musicien, une artiste pluridisciplinaire, tous·tes explorent la puissance musicale dans l’art de la composition.

19h00 > Idées musicales
PERFORMANCE au Module
Tarif : 6€ / Pass soirée : TP 20€,  TR 15€

Avec
Maxime Kurvers, conception, mise en scène et interprétation
Manon Lauriol, lumières
avec la participation d’un groupe d’amateur·e·s et musicien·ne·s-interprètes

Metteur en scène et scénographe, Maxime Kurvers poursuit sa recherche sur les fondements de l’œuvre théâtrale. Aux confins de l’histoire de la modernité musicale et du théâtre d’avant-garde, il transpose ici une série d’actions musicales au sein d’un espace théâtral. Un récital expérimental pour penser le théâtre ailleurs que dans l’illusion du spectacle, autant qu’une tentative de révéler la grammaire et les usages du théâtre via la musique de scène.
N’étant pas lui-même compositeur, et n’appliquant donc aucun savoir harmonique ou musicologique a priori, Maxime Kurvers cherche à produire dans le cadre de cette soirée une écriture musicale que le théâtre seul rendrait possible, un récital expérimental pour penser le théâtre ailleurs que dans l’illusion du spectacle, autant qu’une tentative de révéler la grammaire et les usages du théâtre via la musique de scène.
Apparaîtra alors peut-être dans le feuilletage d’une idée musicale à une autre comme un témoignage vivant et critique du travail artistique en train de se faire, s’interrogeant, toujours, sur ce qui a minima fait théâtre.

20h30 > La Caresse du Coma ft. YOLO
PERFORMANCE au Petit Plateau
Tarifs : TP 12€, TR 8€ / Pass soirée : TP 20€,  TR 15€

Avec
Anne Lise Le Gac, conception et performance
Loto Retina, création sonore
Anat Bosak, création lumières
Benjamin Delvalle, régie générale, son
Anne Lise Le Gac et Anat Bosak, agencement du terrain

« Cela fait maintenant une quarantaine de jours que je séjourne dans un hôtel-spa quatre étoiles fin fond Croatie lors d’un rassemblement de personnes qui sont à la recherche du Bonheur, convaincues de vivre dans un monde VIVANT A L’INFINI. Au sein du groupe, iels ont chacun un statut transitoire: comme je suis nouvelle, je suis automatiquement CHIEN, «une machine à aimer», et mon numéro est le 23. Au départ, CHIEN (23) ne connaissait personne, et rapidement, COACH, PIRATE et ANGE 92Kcal leur ont partagé leurs conseils, croyances et pratiques. Aujourd’hui, CHIEN (23) rencontre VIERGE LIQUIDE, figure spectrale du mouvement. Sa présence se manifeste par un souffle appelé YOLO, sorte d’atmosphère primordiale, un contact comme un «gros shoot de passage» que CHIEN (23) n’aura d’autre choix que d’inhaler et recracher.
Les featurings ce ne sont pas vraiment des étapes de travail mais plutôt comme des chapitres d’un roman ou la saga ALIEN 1 / ALIEN 2 / ALIEN 3 ou quand Doc Gyneco propose à Bernard Tapie, Renaud ou Johnny Hallyday de chanter à ses côtés. Et pour l’instant je les présente chacun séparément, car un featuring dure entre 50 minutes et une heure.
Chaque featuring est une rencontre entre CHIEN (23) et une autre espèce bâtarde rencontrée dans le spa croate.
Et chronologiquement, cela donne :
La Caresse du Coma ft. COACH
La Caresse du Coma ft. PIRATE
La Caresse du Coma ft. ANGE 92Kcal
La Caresse du Coma ft. YOLO »

22h00 > Ka
PERFORMANCE au Module
Tarif : 6€ / Pass soirée : TP 20€,  TR 15€

Avec
Sandar Tun Tun, compositrice
distribution en cours

Inspiré du shifting, aka la pratique explorative de la génération Z qui consiste à déplacer sa conscience ailleurs ou se tailler une vie sur mesure (une desired reality) par la force de la pensée et de l’auto-hypnose, Ka s’imagine comme une pratique de l’évasion entre plasticité et performativité. Dans ce solo métaphysique, Sandar Tun Tun traverse des univers imprégnés de mythologies, de cultes spirituels et de symboles d’altérité liés à ses origines avec lesquelles elle entre en relation pour façonner des personnages intermédiaires. Via un langage composite où coexistent DJ set, gestuelles symboliques, récits poétiques et formes documentaires, elle propose une interface pour explorer un univers mental fait de co-présence ou d’amalgame de réalités, d’histoires et d’utopies.

TARIFS


Tarif spécifique Festival Parallèle :
6, 8 ou 12€
Pass soirée : 20€ / TR 15€
sauf détenteurs de la carte de fidélité Modulations GMEM qui auront accès à l’ensemble de la programmation de la soirée

Nombre de places limité


Ouverture de la billetterie le 16/12/21 > plateformeparallele

DURÉE


4h

AVEC


Maxime Kurvers

Conception, mise en scène et interprétation "Idées musicales"

Anne Lise Le Gac

conception et performance "La Caresse du Coma ft. YOLO"

Sandar Tun Tun

Composition "Ka"

EN SAVOIR +

> Maxime Kurvers

EN CO-RÉALISATION AVEC LE FESTIVAL PARALLÈLE — 12

Mention "Idées musicales"
Production La Pop et MDCCCLXXI
Avec le soutien du Festival Musica, du Théâtre de l’Aquarium et de la Ménagerie de verre dans le cadre de Studiolab

Mention "La Caresse du Coma ft. YOLO"
Production OKAY CONFIANCE
Production et diffusion Alice Fabbri, Parallèle—Pôle de production international pour les pratiques artistiques émergentes
Coproductions Nouveau Théâtre de Montreuil, Arsenic—Centre d’art scénique contemporain, Veem House for Performance, BUDA (Kortrijk) et BIT Teatergarasjen dans le cadre de apap—FEMINIST FUTURES, un projet de coopération du programme Europe Créative de l’Union Européenne, Antistatic Festival / Brain Store Project Foundation, Workshop Fundation dans le cadre du projet européen Life Long Burning
Soutiens Département des Bouches-du-Rhône, Ville de Marseille, DRAC Provence-Alpes Côte d’Azur dans le cadre de «France relance», Friche la Belle de Mai, Centrale Fies/art work space, la Manufacture CDCN Nouvelle-Aquitaine, GMEM

Mention "Ka"
Commande et co-production Triangle – Astérides, centre d’art contemporain et Parallèle

Maxime Kurvers

En 2015, Maxime Kurvers réalise, avec Pièces courtes1-9, sa première mise en scène, sous la forme d’un programme théâtral qui interroge les conditions minimales de sa propre réalisation. Créé au Festival d’Automne en 2016, Dictionnaire de la musique prolonge ce questionnement du théâtre et de ses ressources par la présence et l’histoire d’autres médiums. La naissance de la tragédie (2018) est un solo pour et par l’acteur Julien Geffroy.
Idées musicales (2020) est un récital musical expérimental. Créé en avril 2021, Théories et pratiques du jeu d’acteur (1428-2020) nourrit une lecture critique des outils pédagogiques dont dispose l’acteur. Maxime Kurvers est artiste associé à la Ménagerie de verre pour la saison 2016-2017 et à la Commune – CDN d’Aubervilliers depuis septembre 2016.

Sandar Tun Tun

Sandar Tun Tun construit son travail autour de la fabulation, de nouvelles alliances et trajectoires collaboratives. Artiste, chercheur·euse, DJ et compositeur·rice elle développe une pratique sonore, spatiale et performative centrée autour de l’écoute, réactivité sensible et critique. Ses installations, compositions, performances, sets audiovisuels ou écritures collectives s’intéressent aux conditions de coexistence au sein de cultures dominantes, à l’espace d’apparition/disparition, au lien entre technologie et spiritualité, écologies non-humaines et conscience collective et donnent lieu à des projets aux langages hybrides allant de la création d’entitées à l’organisation de soirées de poésie sonore.  Sandar incarne les identités musicales Nay Thit (DJ, producteurx) et SD S (noise, musique électronique) et est aussi une moitié de BARE-TT, un duo de musique expérimentale formé en 2016 avec la chercheuse, artiste et biologiste Katia Barrett. BARE-TT est un projet audiovisuel conceptuel qui explore les possibilités de narration sonore à la croisée de la science-fiction féministe queer et des relations symbiotiques du vivant.

Anne Lise Le Gac

Anne Lise Le Gac étudie entre 2003 et 2008 à l’École Supérieure des Arts Décoratifs de Strasbourg, elle y pratique la performance et l’installation. Entre 2011 et 2013, elle rejoint la formation Essais au Centre Chorégraphique d’Angers, alors sous la direction d’Emmanuelle Huynh. Elle axe progressivement la recherche sur l’hypothèse d’une «performance vernaculaire». Puis Claudia Triozzi lui propose d’être interprète dans sa pièce Boomerang – Le retour à soi. Elle accepte. Recherches et performances se poursuivent en solitaire et sous conversation : GRAND MAL avec Élie Ortis, artisan couturier, ACTION / TRADITION / COUVERCLE avec Aymeric Hainaux, performeur beatboxer et LE CAP avec Pauline Le Boulba, doctorante au sein du département DANSE de l’université Paris 8. Depuis 2015, et en équipe, elles/ils activent OKAY CONFIANCE, un festival de performances / un festival de la confiance. Divers lieux les accueillent sur Marseille, Paris, Nice, Amsterdam. Printemps 2017, La Station, artist run space Niçois, lui offre résidence de production, afin de poursuivre l’écriture d’un nouveau featuring de sa performance La Caresse du Coma. Ce projet a été montré durant le festival Parallèle à Marseille, à La Tôlerie (Clermont-Ferrand). Il est programmé à Tanzquartier (Vienne) et Bâtard Festival (Bruxelles). Au printemps 2018, Anne Lise Le Gac a rejoint le programme de Residence & Reflection du Kunstenfestivaldesarts à Bruxelles. Puis La Ferme du Buisson a accueilli la 7e édition du festival OKAY CONFIANCE lors de son Performance Day. En mai 2019, elle présente au Kustenfestival à Bruxelles le spectacle DUCTUS MIDI co-écrit avec Arthur Chambry. Elle travaille actuellement sur une nouvelle création La Caresse du Coma ft. YOLO en collaboration avec le musicien Loto Retina.Anne Lise Le Gac est soutenue depuis 2017 en production/diffusion par Parallèle — Pôle de production international pour les pratiques émergentes.

LIEU

Friche La Belle de Mai
41 Rue Jobin
13003 Marseille


ACCÈS

Entrée 1 (piétons uniquement) :
41 rue Jobin - 13003 Marseille
Entrée 2 (piétons, livraisons
et parking restreint) :
12 rue François Simon - 13003 Marseille

Bus Ligne 49 ou 52 : Belle de Mai La Friche
Bus de nuit : Ligne 582 : Belle de Mai La Friche
Borne Vélo : 3321 Rue Jobin