GMEM Marseille

Cycle "Les Invasions Sonores"

jeu. 20 mai 2021
12h à 18h00

Installation sonore


immersive

La Criée – Théâtre National de Marseille

[ REPORT ] Paysage de propagations #3 « Fusion »

Christian Sebille

Création
2021
Création — GMEM Marseille
[ REPORT ] Paysage de propagations #3 « Fusion » — GMEM Marseille
© Christian Sebille
[ REPORT ] Paysage de propagations #3 « Fusion » — GMEM Marseille
 
[ REPORT ] Paysage de propagations #3 « Fusion » — GMEM Marseille
 
[ REPORT ] Paysage de propagations #3 « Fusion » — GMEM Marseille
 

Ouverture
> Du 8 au 20 mai : du mardi au samedi, de 12h00 à 18h00
(Nocturnes les sam. 8 et dim. 9 mai : jusqu’à 20h00)

Fermeture
> Lun. 10, dim. 16 et lun. 17 mai

Un espace… Un pré carré mécanique et organique au même temps. Un désir incandescent de maitriser le beau désordre de quelques respirations fossilisées dans des boules transparentes. Le mot « désordre* », pour certains évoque un cauchemar domestique. Il nous convient ; il nous rassure aussi, car tout ordre peut devenir facilement effrayant. L’ordre fait peur parce qu’il nous attire avec la même force que le désordre nous porte. Si nous existons et si un espace vibre, c’est probablement à cause de ces va-et-vient.

Comment construire une archéologie en transition ? Un potentiel fragile qui, amplifié par la résonance de quelques peaux transparentes et quelques souvenirs du feu, puisse composer un espace-temps énigmatique avec lequel vibrer ?

Voilà des formes improbables générées grâce aux désirs du son ! Voilà les marteaux pour provoquer la réaction de l’air fossilisé dans l’air du présent ! Voilà les ombres pour expliciter des mouvements presque invisibles ! Et voilà aussi les scanners pour éclairer, souligner et cacher ces souffles vitrifiés. Et voilà donc ces regards mécaniques qui balaient les transparences et les corps. Ces regards qui, en regardant tout, ne voient rien… pour mieux laisser entendre l’orchestre.

*Désordre, de Jean-Claude Carrière, 2012, Éd. André Versaille

TARIF


Entrée libre

AVEC


Christian Sebille

conception et composition

Maxime Lance, Vivien Trelcat et Nicolas Canot

Collectif Sonopopée, dispositif mécanique et numérique génératif

Équipe du CIRVA

production et réalisation verre

Francisco Ruiz de Infante

mise en espace et image

Matthieu Girard

Construction

EN PARTENARIAT AVEC LA CRIÉE - THÉÂTRE NATIONAL DE MARSEILLE

PRODUCTION GMEM et CIRVA, CENTRE INTERNATIONAL DE RECHERCHE SUR LE VERRE ET LES ARTS PLASTIQUES

EN PARTENARIAT AVEC Saint-Ex, culture numérique (Reims
)

DÉVELOPPEMENT DES DISPOSITIFS MÉCANIQUES ET INFORMATIQUES
COLLECTIF SONOPOPÉE

Lauréat du dispositif pour la création artistique multimédia et numérique (DICRéAM)

REMERCIEMENTS
RESO-NANCE & FABLAB LFO

Équipe du Cirva :
Christelle Notelet, responsable d’atelier
Valérie Olléon, technicienne verrière
Fernando Torre, David Veis, Cyrille Rocherieux, souffleurs maîtres verrier

Et aussi...
Œuvres de la collection du Cirva à La Criée du 7 mai au 6 juin
Gilles Barbier, Pascal Broccolichi, Jennifer Caubet, Jérôme Poret

Christian Sebille (fr)

Né en 1963 à Epernay, Christian Sebille est compositeur et directeur artistique du GMEM de Marseille. Dès 1983, il se consacre à la musique électroacoustique qu’il étudie avec Jean Schwartz (Conservatoire de Gennevilliers) et Philippe Prévost (Ircam-Centre Pompidou). Sa recherche se tourne naturellement dès 1987 vers les musiques mixtes auxquelles il s’exerce au sein de la Muse en Circuit avec Luc Ferrari. En 1993 à Reims, il fonde Césaré, qui deviendra en 2006 Centre national de création musicale, favorisant une recherche sur la diversité et sur les formes nouvelles de (re)présentation de la création musicale. En 2011, il est nommé à la direction du GMEM, Centre national de création musicale de Marseille. Son catalogue compte plus de soixante œuvres vocales, instrumentales, électroacoustiques et mixtes dont un opéra de chambre (L’alleluiah – Georges Bataille – commande d’État), de nombreuses pièces dédiées au théâtre ou à la chorégraphie (Jean Deloche, Nadège Macleay, Emmanuelle Huynh…). En 2002, une commande de l’Opéra de Limoge pour orchestre, chœur, trois percussions, guitare électrique et trois voix servira un opéra-chorégraphié de Nieke Swennen. De 1999 à 2013, il réalise un large cycle d’installations musicales (Les miniatures) dont la onzième, commandée par la Ville de Dijon, est particulièrement ambitieuse. La treizième et dernière a été commandée par les Monuments Nationaux et conçue pour le château d’If de Marseille. Ses recherches sont essentiellement dirigées vers la notion d’espace et de mouvement. Il aime se confronter aux autres disciplines artistiques. Il collabore avec de nombreux artistes venant d’autres disciplines artistiques, notamment avec Francisco Ruiz De Infante (plasticien vidéaste). Christian Sebille développe une lutherie informatique qui lui permet de s’investir dans le champ de l’improvisation aussi bien en France qu’à l’étranger (Alex Grillo, Didier Petit, Sylvain Kassap, Pablo Cueco, Philippe Foch, Matt Bourne, Chris Sharkey, Christophe de Bezanac, Jean-Marc Montera…). Il a réalisé en 2019 les musiques pour l’exposition Trouble fête de Macha Makeïeff. Également, il participe à la constitution d’un corpus expérimental avec des musiciens provenant des pratiques orales et traditionnelles, dont le trio « Ici et d’après » avec Miquèu Montanaro et Jean-François Vrod est issu. Actuellement, il prépare une série d’œuvres qui sera présentée sous forme d’installation, de performance et de concert. La base sonore provient de la réalisation de pièces en verre conçues et soufflées au Cirva (Centre international de recherche sur le verre et les arts plastiques), à Marseille, tout au long de sa résidence qu’il a débuté en 2018.

Collectif Sonopopée (fr)

Sonopopée est un regroupement d’artistes musiciens, qui se donne pour mission de favoriser l’accès aux technologies sonores et aux nouvelles lutheries numériques. Compositeurs, improvisateurs, et développeurs aussi bien informatiques qu’électroniques, les membres du collectif mettent leurs compétences et leur complémentarité au service de projets artistiques variés. Avec un goût prononcé pour l’échange et la transmission, Sonopopée cherche à favoriser l’émergence de pratiques innovantes par le biais d’ateliers autour d’installations sonores interactives et ludiques, tel De oratore, Memoriff, Stationhair… Depuis 2018, le collectif Sonopopée est hébergé par la pépinière de L’Esad de Reims, dans le cadre du programme DesignR. Sonopopée est responsable de l’enseignement de la création sonore à l’Esad de Reims.
— www.edukson.org/sonopopee-et-leducation-au-sonore

Francisco Ruiz de Infante (es)

Francisco Ruiz de Infante (Vitoria-Gasteiz, 1966) est un auteur multi facettes qui vit et travaille entre Strasbourg et Auberive (Haute-Marne). Depuis 1999, il coordonne le groupe de recherche en Arts Hors Format – Arts du Temps – de la Haute École des Arts du Rhin (Strasbourg).
Dans le domaine plastique, il a exposé des projets importants dans des institutions telles que le Musée d’Ar t Moderne de Paris, le MNCA Reina Sofía de Madrid, le Musée Guggenheim de Bilbao, la Maison de l’Image de Genève, la Blaffler Gallery de Houston, le ZKM de Karlshure, la Kunst- Halle de Bonn, le musée Carrillo Gil au Mexique, le centre d’art La Panera à Lleida, la salle Metronón à Barcelone…
En 2008, il entame un cycle de réalisations artistiques, Écosystèmes BlueSky, qui se concrétise dans des productions d’expositions, de films, de performances et de publications dans différents contextes : Argentine (Space Fundación Telefónica de Buenos Aires), France (Atheneum de Dijon – Galerie Fernand Léger, Ivry-Sur-Seine), Espagne (Musée Artium de Álava – Galerie Elba Benítez, Madrid – Fondation Botín, Santander)… Parmi les vidéos réalisées dans cette série, on peut citer HolyBilis (2013), B.S.o.D. -Training attitude- (2009) et sa dernière œuvre, Champs Éventuels (2019-20).
Dans sa vaste production audiovisuelle on peut signaler aussi, le long métrage Los Lobos (1995) et le court métrage Les Choses Simples (prix découverte au Festival du Nouveau Cinéma de Montréal 1993).
Actuellement, il collabore intensément avec la chorégraphe Olga Mesa et co-réalise avec elle le projet scénique, plastique et audiovisuel Carmen // Shakespeare (2013-21).
— www.fueradecampo.org

LIEU

La Criée – Théâtre National de Marseille
30, Quai de Rive Neuve
13007 Marseille


ACCÈS

Métro Ligne 1 : Arrêt vieux-port
Bus Lignes 82, 82S, 83, 583 :
Théâtre La Criée
Voiture : Parking Vieux-Port La Criée Indigo