GMEM Marseille

jeu. 8 juil. 2021
20h

Installation performative


Centre Wallonie-Bruxelles/Paris

Paysage de propagations #2 Performance

Christian Sebille, Philippe Foch

Création
2021
Création — GMEM Marseille
Paysage de propagations #2 Performance — GMEM Marseille
© Pierre Gondard
Paysage de propagations #2 Performance — GMEM Marseille
© Christian Sebille
Paysage de propagations #2 Performance — GMEM Marseille
© Christian Sebille
Paysage de propagations #2 Performance — GMEM Marseille
© Christian Sebille
Paysage de propagations #2 Performance — GMEM Marseille
© Sophie Giraud
Paysage de propagations #2 Performance — GMEM Marseille
© Christian Sebille

Dans le cadre du festival de substrat sonore (((Interférence_s))) du Centre Wallonie-Bruxelles/Paris

Une performance du compositeur Christian Sebille et du percussionniste Philippe Foch

Lors des deux années à compter de 2018 en résidence au Cirva – Centre international de recherche sur le verre et les arts plastiques pour développer des pièces soufflées dédiées à la recherche sonore, Christian Sebille n’a pas manqué de profiter de sa complicité avec le percussionniste Philippe Foch. Ils ont engagé ensemble une recherche autour de la résonance des pièces en verre.
Les ateliers pendant lesquels ils ont dompté ces instruments inouïs a finalement donné lieu à l’idée d’une performance dans le cycle Paysage de propagations.
Philippe Foch use de sa dextérité gestuelle et de sa sensualité pour extraire des sons inédits, pendant que Christian Sebille s’empare de la matière sonore pour la transformer en temps réel et la restituer.
Un duo d’improvisation électronique et acoustique qui s’appuie sur la poétique des objets pour prolonger la trajectoire des souffles cristallisés des artistes verriers et créer une petite cosmologie sonore dérisoire et vivante.

TARIF


Entrée libre

AVEC


Christian Sebille

conception, composition, électronique en temps réel

Philippe Foch

percussions

Maxime Lance, Vivien Trelcat et Nicolas Canot

Collectif Sonopopée, dispositif mécanique et numérique génératif

Équipe du Cirva

production et réalisation verre

Matthieu Girard

Construction

EN PARTENARIAT AVEC LE CENTRE WALLONIE-BRUXELLES/PARIS

PRODUCTION GMEM et CIRVA (CENTRE INTERNATIONAL DE RECHERCHE SUR LE VERRE ET LES ARTS PLASTIQUES)

EN PARTENARIAT AVEC Saint-Ex, culture numérique (Reims)

DÉVELOPPEMENT DES DISPOSITIFS MÉCANIQUES ET INFORMATIQUES
COLLECTIF SONOPOPÉE

Lauréat du dispositif pour la création artistique multimédia et numérique (DICRéAM)

REMERCIEMENTS
RESO-NANCE & FABLAB LFO

Équipe du Cirva :
Christelle Notelet, ex-responsable d’atelier
Valérie Olléon, technicienne pâte de verre
Fernando Torre, David Veis, Cyrille Rocherieux, souffleurs de verre

Paysage de propagations — résidence de Christian Sebille au Cirva (Épisode #1)
Paysage de propagations — Christian Sebille (Épisode #2)
Paysage de propagations — Christian Sebille (Épisode #3)

Christian Sebille (fr)

Né en 1963 à Epernay, Christian Sebille est compositeur et directeur artistique du GMEM de Marseille. Dès 1983, il se consacre à la musique électroacoustique qu’il étudie avec Jean Schwartz (Conservatoire de Gennevilliers) et Philippe Prévost (Ircam-Centre Pompidou). Sa recherche se tourne naturellement dès 1987 vers les musiques mixtes auxquelles il s’exerce au sein de la Muse en Circuit avec Luc Ferrari. En 1993 à Reims, il fonde Césaré, qui deviendra en 2006 Centre national de création musicale, favorisant une recherche sur la diversité et sur les formes nouvelles de (re)présentation de la création musicale. En 2011, il est nommé à la direction du GMEM, Centre national de création musicale de Marseille. Son catalogue compte plus de soixante œuvres vocales, instrumentales, électroacoustiques et mixtes dont un opéra de chambre (L’alleluiah – Georges Bataille – commande d’État), de nombreuses pièces dédiées au théâtre ou à la chorégraphie (Jean Deloche, Nadège Macleay, Emmanuelle Huynh…). En 2002, une commande de l’Opéra de Limoge pour orchestre, chœur, trois percussions, guitare électrique et trois voix servira un opéra-chorégraphié de Nieke Swennen. De 1999 à 2013, il réalise un large cycle d’installations musicales (Les miniatures) dont la onzième, commandée par la Ville de Dijon, est particulièrement ambitieuse. La treizième et dernière a été commandée par les Monuments Nationaux et conçue pour le château d’If de Marseille. Ses recherches sont essentiellement dirigées vers la notion d’espace et de mouvement. Il aime se confronter aux autres disciplines artistiques. Il collabore avec de nombreux artistes venant d’autres disciplines artistiques, notamment avec Francisco Ruiz De Infante (plasticien vidéaste). Christian Sebille développe une lutherie informatique qui lui permet de s’investir dans le champ de l’improvisation aussi bien en France qu’à l’étranger (Alex Grillo, Didier Petit, Sylvain Kassap, Pablo Cueco, Philippe Foch, Matt Bourne, Chris Sharkey, Christophe de Bezanac, Jean-Marc Montera…). Il a réalisé en 2019 les musiques pour l’exposition Trouble fête de Macha Makeïeff. Également, il participe à la constitution d’un corpus expérimental avec des musiciens provenant des pratiques orales et traditionnelles, dont le trio « Ici et d’après » avec Miquèu Montanaro et Jean-François Vrod est issu. Actuellement, il prépare une série d’œuvres qui sera présentée sous forme d’installation, de performance et de concert. La base sonore provient de la réalisation de pièces en verre conçues et soufflées au Cirva (Centre international de recherche sur le verre et les arts plastiques), à Marseille, tout au long de sa résidence qu’il a débuté en 2018.

Philippe Foch (fr)

Musicien polyvalent, c’est un « traverseur de territoires » : de la musique traditionnelle, improvisée, électroacoustique aux expériences théâtrales et performatives.Batteur d’origine, il est un des rares percussionnistes français à avoir une grande relation avec les tablas auxquels il s’est initié auprès de Pandit Shankar Ghosh. L’étude de la musique indienne a influencé sa démarche et donne à son jeu et à son écriture une riche palette associant jeu traditionnel et sonorités contemporaines.
Sa collaboration avec François Cervantes commence dès 1986 : il est comédien dans Le venin des histoires, et musicien dans Bars, On a marché sur la terre, Quelques jours avant l’équinoxe de printemps, MasquesLe concert. Il compose les musiques du Voyage de PenazarLes Oiseaux – Le bord du mondeUne île.
Son chemin est également marqué par d’intenses collaboration dans le jazz et la musique libre avec entre autres Akosh S Unit entre 1993 et 2002 (9 albums universal). Les Amants de Juliette avec Serge Adam et Benoit Delbecq (5 albums quoi de neuf docteur), Les Voyageurs de l’espace, projet de Didier Petit avec Claudia Solal en trio (album paru en 2016 Buda music), Soleil Rouge avec Didier Petit et Sylvain Kassap.
Son travail autour de l’électronique s’est développé avec Eryck Abecassis, Kasper Toeplitz, Philippe Le Goff, Christian Sebille et Mathias Delplanque. Un disque sort ce printemps 2018 avec Mathias Delplanque sous le Label Parenthèses. Il rejoint l’ensemble IRE (Franck Vigroux, Kasper Toeplitz, Helene Breschand, Christophe Ruestch). Il crée un solo Taarang (ensemble de 15 tablas et électronique) qui donne naissance un Album TAARANG (avec invités) sorti chez Signature en Janvier 2015. Il travaille aussi autour du lithophone (ensemble de Pierres sonnantes) et électronique, un solo LAAND existe depuis 2015.
Artiste associé à Athenor il crée Kernel un solo pour la toute petite enfance en (plus de 500 representations ) JARDIN avec Philippe le Goff, pièce pour matériaux naturels brut et électronique, et Jardins extérieurs jours, des performances dans les paysages, NOUT, trio avec Aurélie Maisoneuve (Chant) et Kazuli Fushigami (danse) et TEMPUS3 avec Aurélie Maisonneuve. LOIN DES YEUX, installation vidéographique et sonore avec Erwan Keravec et MIST, concert performance pour un territoire avec Christian Sebille..
Outre sa collaboration avec François Cervantes et L’entreprise, il compose régulièrement pour le théâtre, la danse et le cirque. Parmi ses compositions les plus récentes : Du goudron et des plumes de Mathurin Bolze et Them no go see avec la chorégraphe Sophiatou Kossoko, FilFil de Jeanne Mordoj.

Collectif Sonopopée (fr)

Sonopopée est un regroupement d’artistes musiciens, qui se donne pour mission de favoriser l’accès aux technologies sonores et aux nouvelles lutheries numériques. Compositeurs, improvisateurs, et développeurs aussi bien informatiques qu’électroniques, les membres du collectif mettent leurs compétences et leur complémentarité au service de projets artistiques variés. Avec un goût prononcé pour l’échange et la transmission, Sonopopée cherche à favoriser l’émergence de pratiques innovantes par le biais d’ateliers autour d’installations sonores interactives et ludiques, tel De oratore, Memoriff, Stationhair…Depuis 2018, le collectif Sonopopée est hébergé par la pépinière de L’Esad de Reims, dans le cadre du programme DesignR. Sonopopée est responsable de l’enseignement de la création sonore à l’Esad de Reims.
— www.edukson.org/sonopopee-et-leducation-au-sonore

Cirva

Le Centre international de recherche sur le verre et les arts plastiques (Cirva) est un centre d’art qui place la création au cœur de son projet. Occupant une position singulière sur la scène mondiale depuis 1983, il invite des artistes et des designers à travailler une matière précise, le verre, avec une totale liberté. Ils sont accueillis dans l’atelier du Cirva aux côtés d’une équipe de techniciens verriers de très haut niveau avec laquelle débute un dialogue. Cet échange se développe dans le temps, une ressource précieuse que le Cirva cultive en prenant la précaution de ne pas déterminer à l’avance la durée de chaque collaboration. Cet outil offre l’opportunité de mener des expérimentations audacieuses où les chemins sans limite de la pensée rencontrent une matière réputée complexe et imprévisible.
Le Cirva est une association à but non lucratif, reconnue d’intérêt général, qui est accompagnée depuis sa création par le ministère de la Culture / direction régionale des affaires culturelles Provence-Alpes-Côte d’Azur, par la Ville de Marseille, par le conseil régional Sud Paca et par le conseil départemental des Bouches-du-Rhône.
— www.cirva.fr

LIEU

Centre Wallonie-Bruxelles/Paris
127-129 rue Saint-Martin
75004 Paris