GMEM Marseille

Concert


Auscultare

Bertrand Wolff

Création
2022
Création — GMEM Marseille
Auscultare — GMEM Marseille

Pièce mixte pour soprano et systèmes de diffusion directionnels, en cours de création.

GONG
Timbre qui n’est plus par l’ouïe mesurable. Comme si le son qui nous surpasse de toutes parts était l’espace qui mûrit.
Muzot, fin octobre 1925
RILKE, Rainer Maria, Chant éloigné, MASSON, Jean-Yves (trad. et postface), Verdier, Lagrasse, 2006, p. 77.

Dans la continuité d’Umwelt, Auscultare, est une pièce musicale mixte, c’est-à-dire que celle-ci est faite d’une bande sonore enregistrée en temps différé (pas de traitement en direct) et de 4 chanteuses sopranos.

La bande sonore sera diffusée par 4 haut-parleurs ultra directionnels (ouverture à 3°) fixés sur 4 pieds motorisés permettant de les mettre en mouvement (verticalement et horizontalement ). Une interface arduino permettra l’écriture de ces mouvements (via le protocole MIDI).

Le procédé consistera dans une superposition de la voix avec des sons de synthèse, de telle manière que la voix humaine complète, imite et prolonge les enregistrements dans une intention de questionner le rapport entre nature et culture. Il s’agit de créer une relation mimétique entre la voix humaine et la synthèse sonore dans un environnement acoustique.

« La musique est une fonction biologique qui existe dans l’espèce humaine, ainsi que d’ailleurs dans quelques autres. » François Bernard Mâche

L’appui sur des modèles, en particulier des modèles naturels bruts d’origine animale et d’origine inorganique, se trouve au cœur de ma pratique et me permet d’interroger les fondements anthropologiques mêmes de la musique.

Dans ce projet, un intérêt sera également porté aux acquis culturels ou scientifiques de la civilisation occidentale conjugués avec la recherche des universaux et des archétypes. L’utilisation des modèles sonores bruts dans la musique électroacoustique (allitérations, accents, respirations) a suggéré différentes constructions musicales qui ont un rapport direct avec la phonétique.

DURÉE


40'

AVEC


Bertrand Wolff

compositeur

Raphaële Kennedy

voix

Distribution

en cours

EN SAVOIR +

> Umwelt

Production déléguée GMEM — Centre national de création musicale

Avec le soutien de la SACEM

Bertrand Wolff

Après des études musicales, notamment de clarinette et de batterie, il découvre la musique de Pierre Schaeffer. Un champ des possibles s’ouvre dès lors tout autant avec les outils électroniques que des instruments traditionnels.

Ses compositions s’inscrivent le plus souvent entre la musique acousmatique et l’electronica (Postcoïtum, Simiam Lucis).
En parallèle à ces recherches sonores, il poursuit ses études aux Beaux-Arts de Quimper, puis de Lyon, ainsi qu’au CNRR de Marseille dans la classe de Pascal Gobin.

Il s’intéresse plus particulièrement aux rapports entre l’image et le son. Il collabore ainsi avec d’autres musiciens, artistes ou écrivains (Joris Lachaise, Jérôme Game, Michaël Sellam…) donnant lieu à des films, des installations ou des concerts en France et à l’étranger (Printemps de Bourges, Mofo, Reevox, Mimi, Festival Les Musiques,…).

En 2010, il co-fonde le label Daath Records et en 2016, Mujô, studio de création sonore et cinéma documentaire.

En 2018, il entreprend l’écriture d’Umwelt, pièce mixte produite par le GMEM.

Raphaële Kennedy

Interprète soliste et polyphoniste, Raphaële Kennedy consacre sa vie artistique à l’interprétation de la musique dite ancienne et à la création d’œuvres contemporaines, avec la même exigence d’en tirer la palpitation du sens et le même désir d’en donner le goût afin d’en transmettre l’émotion.
D’abord reconnue auprès de Jordi Savall, François Lazarevitch et les Musiciens de Saint-Julien, Jean-Marc Aymes et Concerto soave, Guido Balestracci et l’Amoroso, Jean Tubéry et la Fenice, au sein d’A Sei Voci, de l’ensemble européen William Byrd, des Paladins, du Poème Harmonique, des Demoiselles de Saint-Cyr…, elle apparaît dans les grands festivals ainsi que dans nombre d’enregistrements dédiés à la musique ancienne. Elle est aussi désormais une référence en création contemporaine, dédicataire de quantité d’œuvres et travaillant en étroite relation avec les compositeurs Kaija Saariaho, Jean-Baptiste Barrière, Robert Pascal, Pierre-Adrien Charpy, Philippe Leroux, Mauro Lanza, Gianvincenzo Cresta, Matteo Franceschini, Ben Foskett, Laurent Cuniot ainsi qu’avec les électroacousticiens Loïse Bulot et Bertrand Wolff.
Spécialiste du récital pour voix seule et électronique, elle est également artiste régulièrement invitée des ensembles TM+ (direction Laurent Cuniot), Multilatérale et Les Métaboles (direction Léo Warynski), Ars Nova (direction Benoît Sitzia) et Regards. Elle a été membre permanent des Solistes XXI (direction Rachid Safir).
Elle assure la direction artistique de Da Pacem, compagnie investie dans la musique ancienne, la création contemporaine et le dialogue des cultures fondée avec le compositeur Pierre-Adrien Charpy, dont les membres et partenaires sont devenus au fil du temps ses compagnons de route. C’est dans ce cadre – du duo jusqu’au petit ensemble et aux spectacles pluridisciplinaires ou multimédias – qu’elle appuie librement son travail sur la sensualité, la théâtralité et la rhétorique. Elle privilégie ainsi la transparence incarnée de la voix, la justesse de style, l’éclat qui surgit sur l’angle du mot et le geste déclamatoire qui fait de la musique l’amplification de la parole.
Elle a réalisé une quarantaine d’enregistrements discographiques, parmi lesquels ceux de Da Pacem unanimement salués par la critique.
Elle a fondé en 2016 avec le compositeur Pierre-Adrien Charpy et la photographe vidéaste Isabelle Françaix la collection musicale et visuelle Avec du label Cypres.