GMEM Marseille

installation sonore multiphonique


Polyomino

Charles Bascou et Pierre Pulisciano

Création
2022
Création — GMEM Marseille
Polyomino — GMEM Marseille
© PIERRE GONDARD
Polyomino — GMEM Marseille
© PIERRE GONDARD

Polyomino est une installation sonore multiphonique, non interactive, conçue pour deux espaces disjoints amplifiés. Cette proposition initiée en 2021 trouve ses origines dans une figure géométrique polyforme appelée polyomino.

Un polyomino est un ensemble constitué de petits carrés collés entre eux selon des règles d’assemblage. Ces ensembles pouvant contenir une infinité de ces petits carrés. Ils présentent l’avantage d’être très facilement manipulables, ce qui permet une appropriation rapide d’une large variété de problématiques, de combinaisons. Dans notre approche musicale et compositionnelle, les polyominos prennent ici la forme de modules, constitués de plusieurs éléments. Un élément est une matière sonore à laquelle est associée une ou plusieurs catégories (accidentelle, intentionnelle, improvisée…).

Nos travaux de recherche et d’écriture portent principalement sur l’étude du domaine combinatoire. Peut-on trouver un assemblage satisfaisant certaines contraintes ? Combien y a-t-il de telle ou telle possibilité ? Quand peut-on dire que les modules sont identiques ou différents, communiquent ou se répondent ?… Ces combinaisons sont abordées lors de phases de jeux musicaux qui prennent appui sur différentes méthodes d’écriture de l’ordre du hasard – algorithmes, ou intentionnelles – le geste.

Ce travail de juxtapositions interroge par extension la relation entre le compositeur et l’auditeur. Il permet d’instaurer un rapport différent à la perception, à l’écoute, en proposant une expérience intime et singulière. En partant d’une approche extérieure à toute volonté, ou nécessité d’attendu : une composition non maîtrisée.

AVEC


Charles Bascou

conception et composition

Pierre Pulisciano

conception et composition

Commande GMEM — Centre national de création musicale

Production déléguée GMEM — Centre national de création musicale

Charles Bascou

Charles Bascou est compositeur, concepteur en informatique musicale et chercheur, installé à Marseille depuis2004. Du fruit de ses diverses collaborations, ses intérêts se sont articulés autour de deux axes : la gestualité et les systèmes aléatoires. Ce travail sur le geste existe au travers de réalisations et de lutheries, avec ErikM, Natacha Muslera, Pascale Criton, mais aussi sous la forme de recherches académiques. Il s’intéresse particulièrement aux systèmes aléatoires et mathématiques pour la musique avec Sébastien Roux, Carol Robinson et Alessandro Bosetti. D’autres collaborations ont marqué son parcours : Tristan Murail, Reinhold Friedl et Francesca Verunelli. Il mène un travail plus personnel, dans le champ des musiques expérimentales et électroacoustiques. Il pratique le synthétiseur et la clarinette, joue avec des systèmatismes qui mettent en rapport des échelles d’énergies et d’écoutes contradictoires. Le matériau est principalement issu de synthèse et de systèmes de captation sonore expérimentaux. Dernièrement, il aborde la synthèse modulaire d’un point de vue instrumental, entre geste et live coding analogique.

Pierre Pulisciano

Pierre Pulisciano vit et travaille à Marseille depuis 2003. Il évolue dans le champ des musiques électroacoustiques et expérimentales et développe à la fois un travail de composition et de performance. Sensible aux effets produits par les stimulations sensorielles, ses compositions invitent à se déplacer dans différents espaces, suggérant différents états de perception. Son écriture musicale est principalement axée sur la recherche et le déploiement de masses sonores créées à partir de sons concrets ou générés par synthèse, d’enregistrements de terrain. Dans son approche musicale, il s’approprie les phénomènes propres à la technologie et exploite les nombreuses caractéristiques de l’analogique et du numérique. Et propose une musique abstraite, instinctive, qui joue sur les contrastes entre tension/relâchement, saturation/dépouillement.Autodidacte, il rejoint le Conservatoire National de Marseille en 2015 où il obtient à l’unanimité en 2020 le prix de Composition Électroacoustique, mention très bien.Il collabore également avec l’artiste vidéaste Noemi Sjöberg et forme le duo Respire Rachel avec Charles Bascou.