GMEM Marseille

26 — 30 sept. 2022

RÉSIDENCE ARTISTIQUE

Why Patterns ?

Music For

Why Patterns ? — GMEM Marseille
© Alexandre du Closel

Résidence de recherche en vue d’une création

Music For
Directement inspiré par les musiques de Laurie Spiegel et Suzanne Ciani

WHY PATTERNS? – ex FANTôME – propose avec Music For, un hommage à desseins explicites à deux compositrices majeures mais méconnues, de l’histoire de la musique minimaliste américaine. Le quartet initial – deux saxophones, vibraphone, piano – se servira de tout un ensemble de timbres complémentaires – rhodes, cadre de piano préparé, électronique, séquenceur, synthétiseurs – pour développer une longue pièce mi composée/mi improvisée où les musiques de Suzanne Ciani et Laurie Spiegel serviront de matière première, incessamment mêlée, modifiée et redistribuée.

Suzanne Ciani et Laurie Spiegel sont deux des figures les plus incontournables de la recherche musicale américaine des années 70 et 80. Tour à tour compositrices, instrumentistes et productrices, ces pionnières de la musique électronique minimaliste, trop longtemps oubliées, voient aujourd’hui leur reconnaissance légitimement refaire surface grâce à l’hommage rendu par le récent documentaire Sisters with Transistors. Qu’il soit autour des synthétiseurs Buchla, des logiciels algorithmiques ou des trans électroniques futuristes, leur langage propre est aussi innovant que précis, suscitant pour PERSONA une authentique excitation.

Le Buchla Concert (1975), deux sets solo iconiques pour le mythique synthétiseur créé par Don Buchla, est un album phare de l’éclectique discographie de Suzanne Ciani. Se déploient, pendant près d’une heure, autant de suites de mélodies électroniques virtuoses, aux couleurs nues, modales, évoquant Terry Riley et la froideur des monophonies répétitives.

C’est avec The Expanding Universe (1980) que Laurie Spiegel explore toutes les possibilités de son logiciel Music Mouse, qui, combiné au timbre du Buchla, génère une tout un monde de polyrythmies et de polyphonies compacts, dictées par la rigueur de la technologie infographique, et que la musicienne module avec pour maxime : « J’automatise tout ce qui peut l’être afin d’être plus libre de me concentrer sur les aspects de la musique qui ne peuvent pas être automatisés. Le défi est de savoir distinguer les deux »

AVEC


Luca Ventimiglia

électronique

Alexandre du Closel

claviers

Morgane Carnet

saxophone

Théo Nguyen duc Long

saxophone

WHY PATTERNS? est en résidence au

Petit Faucheux pour l'année 2022
Soutien

CNM et de la maison de la musique contemporaine